Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Les organismes génétiquement modifiés (OGM) et la résistance aux pesticides

 Télécharger le document original
La productivité agricole nécessite des techniques pour réduire les dommages des ravageurs en agriculture. Actuellement, selon l’argent investi pour combattre les ravageurs, les deux principaux moyens de lutte contre les ennemis des cultures sont : les pesticides et les OGM. La répétition, dans le temps, d'un même outil de régulation des populations permet le développement de résistance chez les individus combattus. Par conséquent, à eux seul, les pesticides ou les OGM sont voués à l'échec à long terme. Il faut donc utiliser différentes techniques pour éviter ou retarder l'apparition de résistance chez les ravageurs. La lutte intégrée est un amalgame de plusieurs techniques permettant de retarder au maximum le développement de résistance chez les ennemis des cultures.

Organisation : Institut des sciences de l'environnement - Université du Québec à Montréal
Auteur(s) : Fleury, Dominique - 2003
Date de publication : 06 août 2004

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.