Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
8 billets correspondants à votre recherche et/ou filtre(s) sélectionné(s)
Publié le 06 mars 2019

Pourquoi encore parler d’azote en 2019 ? C’est une question qui vaut des millions ! Depuis l’an 2000, il se cultive en moyenne 400 000 ha de maïs-grain au Québec annuellement. Pour le maïs-grain, le guide de fertilisation du Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ) recommande de façon Lire la suite

Gilles Tremblay
Conseiller en grandes cultures au MAPAQ à Saint-Hyacinthe
MAPAQ
Publié le 17 juin 2019

Les sols auraient vraisemblablement peu ou pas contribué à l’augmentation des rendements de maïs-grain observés au Québec entre 1997 et 2017. Selon l’Institut de la statistique du Québec, cette augmentation a été de 165 kg/ha annuellement au cours de cette période. Les augmentations de rendements seraient associées dans Lire la suite

Gilles Tremblay
Conseiller en grandes cultures au MAPAQ à Saint-Hyacinthe
MAPAQ
Publié le 15 mai 2019

Selon les observations réalisées au cours des 20 dernières années, les doses économiques optimales (DÉO) associées au maïs-grain auraient augmenté en moyenne de 2,8 kg N/ha, ce qui aurait apporté près de 60 kg N/ha de plus dans l’écosystème agricole en 2017 comparativement à 1997. Les rendements au cours de la même période Lire la suite

Gilles Tremblay
Conseiller en grandes cultures au MAPAQ à Saint-Hyacinthe
MAPAQ
Publié le 22 mars 2018

Gilles Tremblay, agr., M.Sc., MAPAQ, Médaille de distinction agronomique 2013   Depuis quelques années, les producteurs de maïs-grain québécois ont tendance à appliquer plus d’azote que ce qui est recommandé dans leur plan agroenvironnemental de fertilisation (PAEF), recommandation basée sur le Guide de référence en Lire la suite

Gilles Tremblay
Conseiller en grandes cultures au MAPAQ à Saint-Hyacinthe
MAPAQ
Publié le 15 mars 2019

Pour débuter, rappelons-nous de quelques résultats présentés lors de la publication de la première partie de ce blogue. Dans la très grande majorité des 344 essais réalisés de 1997 à 2017, l’ajout d’azote minéral au maïs-grain n’a pas permis d’augmenter le poids spécifique des grains. De même, l’ajout d’azote n’a pas permis Lire la suite

Gilles Tremblay
Conseiller en grandes cultures au MAPAQ à Saint-Hyacinthe
MAPAQ
Publié le 07 août 2018

Pour le maïs-grain, le Guide de référence en fertilisation du Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ 2010) recommande de façon générale un apport d’azote de 120 à 170 kg/ha selon la zone climatique et la texture du sol. Une étude publiée récemment (Kablan et al. 2017) et menée de 2002 à 2010 Lire la suite

Gilles Tremblay
Conseiller en grandes cultures au MAPAQ à Saint-Hyacinthe
MAPAQ
Publié le 09 mai 2018

Maïs : plus de rendement, moins d’azote Ou progresser avec la recherche d’intérêt public       Dans le numéro de septembre-octobre 2017 de la revue Agronomy Journal paraissait une vaste étude portant sur la fertilisation azotée du maïs (Kitchen et al, 2017). Au cours de cette collaboration de trois ans Lire la suite

Louis Robert
Agronome, Conseiller expert en grandes cultures-secteur des grains au MAPAQ de la Montérégie
MAPAQ
Publié le 18 mai 2018

Ce texte est la suite du billet précédent  VERS UNE RECOMMANDATION PLUS PRÉCISE Dans un article important paru récemment (Morris et al, 2018), un groupe de 21 experts  américains présente les différentes stratégies actuellement et potentiellement utilisables dans l’élaboration de la recommandation d’azote pour Lire la suite

Louis Robert
Agronome, Conseiller expert en grandes cultures-secteur des grains au MAPAQ de la Montérégie
MAPAQ
1 de 8 sur 8

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.