Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

La biosécurité et les ennemis de la production d'insectes

 Télécharger le document original
Avec l’augmentation du nombre de producteurs d’insectes et de l’expansion des élevages qui en découle, la jeune industrie de l’entomophagie fait désormais face à des enjeux de biosécurité grandissants. La biosécurité se définit comme un ensemble de mesures visant à réduire les risques de transmission de pathogènes ou d’extrants nuisibles pour l’environnement, les travailleurs, l’élevage et les consommateurs. Les élevages d’insectes forment de grandes populations d’une seule et même espèce, pouvant regrouper des centaines de millions d’individus dans un même endroit. Cette concentration accentue les risques de propagation de maladies. Par ailleurs, les élevages misant sur la valorisation de résidus organiques (entotechnologies) sont plus à risque d’infiltration d’organismes opportunistes dans les intrants et les extrants d’élevages. Pour limiter les risques bactériens, viraux, fongiques ou entomologiques, il est indispensable que les éleveurs mettent en place des mesures de prévention, comme des protocoles de sécurité sanitaire, de bioconfinement et de diversification génétique. Des protocoles stricts de santé et sécurité demeurent d’une importance capitale pour protéger les travailleurs et les consommateurs contre les risques d’infection ou d’allergies. Les éleveurs de ténébrions, mouches soldat noires ou grillons peuvent déjà s’inspirer des mesures mises en place pour contrer les complications d’élevage séculaires comme l’apiculture (abeille domestique) et la sériciculture (vers à soie). Se conformer aux normes de biosécurité deviendra un gage de succès et de longévité pour cette industrie dont l’avenir semble prometteur.


Conférence présentée lors du symposium de la 146ième réunion annuelle de la Société d'entomologie du Québec, qui a eu lieu les 28 et 29 novembre 2019 à Drummondville et dont le thème était « Les entotechnologies émergentes: les insectes au service de l'humain ».

Organisation : Université Laval
Auteur(s) : Étienne Normandin, Louise Hénault-Étier, Alexis Fortin, Grant Vandenberg
Date de publication : 13 janvier 2020
Infolettre Agroenvironnement

M'abonner à l'infolettre

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.