Chargement en cours

    Stratégie de gestion de la faune déprédatrice en milieu agricole

     Télécharger le document original
    Avec le développement de l’agriculture intensive et la transformation du paysage qui en découle, la composition des communautés fauniques en milieu agricole s’est modifiée. Les pertes d’habitats naturels, découlant de la transformation du paysage, ont conduit certains animaux à modifier leurs comportements et à utiliser les zones rurales comme habitats de remplacement. Ces modifications comportementales ont entraîné, pour certains agriculteurs, des problèmes de déprédation. Les dommages occasionnés par les animaux déprédateurs peuvent être très importants et causer des pertes de rendement et de revenus. Afin d’aider les agriculteurs à prévenir ou limiter la déprédation sur les terres agricoles, tout en favorisant leur mise en valeur et le maintien de la biodiversité, le ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF) a dressé un profil de cinq espèces fauniques déprédatrices : le castor, le rat musqué, le cerf de Virginie, le raton laveur et la marmotte commune. Ce rapport permet de fournir aux agriculteurs qui luttent contre la déprédation des solutions à court et à long terme pour prévenir ou limiter les dommages. Ces solutions prennent en compte les différentes lois qui régissent le milieu naturel ainsi que les moyens privilégiés pour maintenir la biodiversité. Ce travail a été effectué dans le cadre des activités du Comité de gestion intégrée en milieu agricole du MRNF.
    Organisation : Québec - Ministère des Ressources naturelles et de la Faune
    Auteur(s) : Bourget, Geneviève - 2010
    Date de publication : 29 novembre 2010
    Annonces