Chargement en cours

    Maïs sur retour de prairie : réduire la fertilisation azotée et les émissions de gaz à effet de serre

     Télécharger le document original
    Fiche résumant les résultats d’essais réalisés en 2012 et 2013 chez 14 entreprises agricoles de Chaudière-Appalaches. Ces résultats démontrent qu’il est avantageux de rationaliser les doses d’azote minéral apportées au maïs cultivé sur retour de prairie, notamment quand les sols ont une teneur en matière organique élevée et reçoivent régulièrement des engrais de ferme. Ajuster la fertilisation azotée du maïs cultivé dans de telles conditions peut apporter d’importantes économies à la ferme, ainsi qu’une réduction des émissions de gaz à effet de serre et des risques de contamination des cours d’eau.

    Organisation : IRDA, Agrinova et MAPAQ
    Auteur(s) : Marc-Olivier Gasser, Marie-Hélène Perron, Stéphane Martel, Caroline Dufour-L'Arrivée et Louis Robert
    Date de publication : 05 juin 2014

    Annonces