Chargement en cours

    Vendre ses veaux au sevrage ou les semi-finir?

    Nous sommes donc au point tournant du cycle du bœuf, au début d’une décroissance du prix des veaux d’embouche. Aussi, lorsque le prix diminue, certains producteurs vache-veau décident de garder leurs veaux au sevrage afin de les semi-finir et de les vendre à un poids plus élevé afin d’aller chercher le même profit par tête (tableau 1). Le contraire est aussi vrai, lorsque le prix des veaux est à la hausse, certains décideront de semi-finir leurs veaux afin d’aller chercher un meilleur profit par tête. C’est donc une décision que l’éleveur prend en fonction de la prévision des marchés futurs, avec la connaissance de ses coûts de production (voir schéma 1) et d’autres critères présentés dans cet article
    Ouvrir le document
    Organisation : Bovins du Québec, août-septembre 2002
    Auteur(s) : Éric Provencher agr., responsable de la production bovine au Québec, Agribrands Purina Canada inc.
    Date de publication : 05 août 2004
    Annonces