Chargement en cours

    Réduction du stress lié au sevrage chez les bovins de boucherie – Questions fréquentes

     Télécharger le document original
    Le processus du sevrage est très stressant chez les bovins de boucherie. La séparation des veaux et des vaches, la manipulation, le conditionnement, le transport, le temps que les veaux passent sans manger ou boire durant ce processus complet et parfois lors d’encans publics, le mélange avec des animaux étrangers et l’introduction de nouveaux aliments imposent un niveau incroyable de stress, particulièrement chez les veaux. Les conséquences de ce stress sont prévisibles. Un grand pourcentage de veaux récemment sevrés deviennent malades et nécessitent des traitements.
    Organisation : Bovins du Québec, Mai 2007
    Auteur(s) : Derek Haley, Provincial Livestock Welfare Specialist, Alberta Agriculture, Food and Rural Development
    Date de publication : 20 octobre 2008
    Annonces