Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

La levure fait non seulement gonfler votre pain… mais aussi votre rentabilité!

Le maintien de la santé des intestins est un facteur important pour assurer la santé des animaux des parcs d'engraissement, ainsi que leur rendement et une conversion efficace des aliments. Des problèmes métaboliques tels que l'acidose et des troubles secondaires associés tels que des abcès du foie et la fourbure(laminite) non seulement réduisent le rendement du parc d'engraissement, mais aussi peuvent avoir une incidence sur la valeur des carcasses et les rendements économiques nets. Des recherches suggèrent que la période de risque la plus élevée d'acidose chez les bovins des parcs d'engraissement se produit durant la seconde moitié de la période de finition. L'incorporation d'antibiotiques dans la nourriture a depuis longtemps été une méthode permettant d'améliorer cette situation. Toutefois, des nouvelles mesures législatives canadiennes qui sont entrées en vigueur le 1er décembre 2018 ont entraînées des modifications à l'accès aux antimicrobiens utilisés pour lutter contre les maladies dans la production animale et améliorer l'efficacité des aliments, une prescription de vétérinaire étant souvent nécessaire. En outre, la préférence des consommateurs pour des produits sans antibiotique continuera de faire avancer la recherche dans le secteur des additifs alimentaires alternatifs «naturels». Des microbiens administrés directement tels que des Saccharomyces cerevisiae (levure) ont fait l'objet d'études approfondies en tant qu'additifs alimentaires naturels et se sont révélés être des alternatives prometteuses aux antibiotiques pour réduire les risques de troubles de santé, tels que l'acidose chez les bovins laitiers. L'efficacité des microbiens administrés directement à une dose plus élevée pour réduire les troubles digestifs et améliorer la santé des animaux n'est pas bien établie pour les bovins des parcs d'engraissement.
Ouvrir le document

Organisation : Le boeuf virtuel du MAAARO- avril 2019
Auteur(s) : Melissa Williams, étudiante de doctorat - Biosciences animales, Université de Guelph
Date de publication : 30 avril 2019