Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Oignon, ail et poireau, Avertissement No 2, 21 mai 2020

Réseau d'avertissements phytosanitaires Avertissement - Oignon, ail et poireau

Réchauffement le jour, mais nuits encore froides. Pluie significative le 15 mai uniquement sur le sud de la province. Semis et plantations d’oignon sec, d’oignon vert et de poireau en cours dans toutes les régions. Oignons semés : dommages de gel et de vent parfois importants. Ail : pointes des feuilles jaunies par le temps froid. Premières captures de mouches de l’oignon adultes en Montérégie-Ouest. Peu d’activité des insectes et des maladies.

 
RÉSUMÉ CLIMATIQUE ET RISQUES ASSOCIÉS

Un redressement majeur des températures s’est effectué durant la dernière semaine (du mercredi 13 mai au mardi 19 mai), et enfin on a pu rejoindre les normales journalières à quelques reprises. Les nuits ont cependant été dans l’ensemble un peu sous les normales, notamment le 13 et le 14 au matin, où il y a encore eu du gel dans certaines régions.

Les précipitations tant souhaitées du côté de la Montérégie-Ouest sont arrivées le 15 mai et les quantités reçues ont permis de bien humidifier les sols (voir la carte des précipitations). Les jours suivants ont cependant encore été relativement venteux, ce qui a contribué de nouveau à assécher les sols en surface. 

La croissance des cultures déjà implantées demeure plutôt lente en raison des sols encore froids en profondeur. Les conditions pour les semis et les plantations varient d’excellentes à un peu trop sèches selon les types de sol et les régions. Pour les prochains jours, c’est l’approvisionnement en eau qui risque d’être problématique, étant donné le temps chaud et sec qui est prévu. L’avertissement No 1 du 14 mai 2020 fournit des recommandations pour bien gérer les sols et les irrigations dans ces circonstances. Les températures voisines de 30 °C favoriseront aussi les dommages d’insolation sur les jeunes semis (voir la section prévention des insolations).

 
AVANCEMENT DES SEMIS ET DES PLANTATIONS

Oignon et oignon vert
Les semis et les plantations d’oignons débutent ou se poursuivent dans toutes les régions, avec cependant un peu de retard dans la région de la Capitale-Nationale. Les conditions climatiques sont d’une grande importance pour les prochaines semaines. Pour permettre aux oignons semés tardivement d’atteindre un bon calibre, une attention particulière devra être portée à l’irrigation, à la fertilisation et à la prévention des dommages de phytotoxicité reliés aux applications d’herbicides.

La majorité des transplants d’oignons se situe autour de 2 à 3 nouvelles feuilles. Malgré des dommages de gel et de vent sur les feuilles, la reprise des plants est correcte. Quant aux semis d’oignon sec ou d’oignon vert, les quelques champs les plus avancés sont au stade étendard dans Lanaudière et en Montérégie-Ouest, et le dépistage débute à peine. Dans ces régions, l’application d’herbicides et le désherbage mécanique ont aussi débuté. Dans Lanaudière, on rapporte que le vent et le gel ont abîmé les cotylédons peu après l’émergence, sans toutefois causer de mortalité significative. Dans l’oignon vert semé en Montérégie-Ouest, on note souvent d’importants dommages de vent en prélevée; certains champs ont dû être ressemés. 

Poireau
Les plantations débutent ou se poursuivent selon les fermes. Sur certaines fermes, on rapporte que les sols trop secs retardent la préparation du sol (plantation avec buttes). Les plants les plus avancés atteignent 3 à 4 feuilles.

Ail
Les plants ont généralement 4 à 5 feuilles pour l’ail d’automne, 7 à 8 feuilles dans les sites les plus favorables. On rapporte un bon taux de survie dans la majorité des plantations d’ail d’automne, même si parfois la levée est inégale. Outre les cas de gels mentionnés la semaine dernière (ail planté peu profondément et sans paille), un cas d’asphyxie en sol lourd sur de l’ail planté trop profondément a été rapporté cette semaine dans Lanaudière. Le dommage a été attribué aux fortes pluies survenues en octobre dernier. 

Un jaunissement de l’extrémité des feuilles est aussi rapporté dans quelques champs situés dans différentes régions. On pense que le problème serait relié aux sols froids peu favorables à la libération des éléments nutritifs. Des applications de fertilisants sont prévues dans certains champs afin d’aider à la reprise.

 
PRÉVENTION DES INSOLATIONS

Fréquemment, lorsque les températures sont élevées, des pertes de densité (mortalité d’un certain pourcentage des plants) sont observées dans de jeunes semis d’oignon entre l’émergence et le stade 1 feuille. Ce problème, appelé « insolation » ou « chancre de chaleur », est le plus souvent relié à la combinaison des facteurs climatiques suivants :
  • Des températures voisines ou supérieures à 30 °C.
  • Un sol sec en surface.
  • Un fort ensoleillement.
  • Des vents faibles à nuls ou un site abrité des vents.

Dans ces conditions, la température à la surface du sol peut s’élever au point où les jeunes tissus à la base du plant sont « cuits » par la chaleur. La partie supérieure de la plantule se couche au sol et finit par se dessécher, tandis que la partie située dans le sol demeure intacte. 

L’irrigation des champs, lorsque la surface du sol devient trop sèche, permet de prévenir les pertes reliées aux insolations. Il est également important de bien raffermir le sol au moment du semis afin de favoriser la remontée de l’eau par capillarité.

 
INSECTES

Mouches
En Montérégie-Ouest, les captures d’adultes de mouches des semis sont en forte croissance. Les adultes de la mouche de l’oignon sont rares. Aucun dommage de larve n’est rapporté à ce jour, ni dans l’oignon vert ni dans l’oignon sec.

Teigne du poireau
Les captures ont débuté sur la majorité des sites de piégeage, y compris dans la région de la Capitale-Nationale et en Chaudière-Appalaches. Il est encore trop tôt pour intervenir. Cependant, étant donné les fortes chaleurs prévues, tout devrait aller en s’accélérant au cours des prochains jours. Les détails sur la stratégie de lutte seront présentés dans le prochain avertissement. Sur les sites hâtifs, il faudra être prêt à intervenir dès la fin-mai.

Pour plus d’information
Technique de piégeage de la teigne du poireau

La teigne du poireau : Stratégie de lutte

La teigne du poireau : Biologie et impact sur les cultures

 
Toute intervention de contrôle d’un ennemi des cultures doit être précédée d’un dépistage et de l’analyse des différentes stratégies d’intervention applicables (prévention et bonnes pratiques, lutte biologique, physique et chimique). Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) préconise la gestion intégrée des ennemis des cultures et la réduction des risques associés à l’utilisation des pesticides.


Cet avertissement a été rédigé par Carl Dion Laplante, agronome (PRISME), Mario Leblanc et Eve Abel, agronomes (MAPAQ). Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter les avertisseurs du réseau Oignon, ail et poireau ou le secrétariat du RAP . La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d'en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite.

 
Image Agri-Réseau

Organisation : Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)
Auteur(s) : RAP - Réseau Oignon, ail et poireau
Date de publication : 21 mai 2020

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.