Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Arbres de Noël, Avertissement No 4, 4 mai 2021

Réseau d'avertissements phytosanitaires Avertissement - Arbres de NoëlL'accumulation des degrés-jours est toujours en avance sur la normale saisonnière, malgré le temps frais des deux dernières semaines. Les cônes femelles sont plus apparents. Le puceron des pousses du sapin a été vu aux stades 2 et 3 en Estrie et en Chaudière-Appalaches. La surveillance de la maturation du champignon causant la brûlure des pousses du sapin débutera cette semaine.

 
DÉVELOPPEMENT DES ARBRES ET TRAVAUX AU CHAMP

Le développement des bourgeons est lent en raison du temps frais. Malgré tout, l’accumulation des degrés-jours demeure en avance d’environ 15 jours en Montérégie, et 18 jours en Chaudière-Appalaches, par rapport aux normales saisonnières. Les gels qui ont sévi ont été sans conséquence, car les bourgeons n’étaient pas encore débourrés.

Les cônes femelles sont de plus en plus apparents dans le tiers supérieur des arbres. Selon nos collaborateurs, ils sont très présents dans les Cook particulièrement. Ils sont encore trop petits pour être enlevés à la main. Le meilleur moment pour les retirer est lorsqu’ils atteignent en moyenne 25 à 40 mm (1 à 1,5 pouce) de hauteur.
 
Image Agri-Réseau

Cônes femelles sur le sapin Fraser

Photo : Bureau régional - Estrie


La plantation des arbres se poursuit et les applications d’herbicides sont en cours, particulièrement dans le Centre-du-Québec et dans la région de Chaudière-Appalaches. La pluie favorise l’action des herbicides antigerminatifs qui ont été appliqués récemment. Les collaborateurs du RAP ont noté que le chiendent progresse, il a été vu au stade 4 feuilles. Notez que le stade critique pour le cibler avec du glyphosate est de 3 à 5 feuilles. Les mauvaises herbes annuelles ont peu progressé durant la dernière semaine, mais la situation peut changer rapidement. Le gaillet mollugine et la vesce jargeau (5 cm) sont encore trop courts pour une intervention ciblée, mais il faut les surveiller de près. Leur stade critique est à 30 cm de longueur. Pour plus d’information sur les herbicides, consultez votre conseiller agricole ou le bulletin d'information No 3 du 23 avril 2021.
 
Image Agri-Réseau

Gaillet mollugine

Photo : Club agroenvironnemental de l'Estrie

 

LE PUCERON DES POUSSES DU SAPIN

Le développement des bourgeons et des pucerons est lent en raison du temps frais: les pucerons ont été vus aux stades 2 et 3 en Estrie, et les bourgeons sont peu avancés (voir le Tableau des observations régionales). Les pucerons doivent atteindre le stade adulte avant d’être prêts à engendrer la 2e génération, et les bourgeons au moins au stade 3. Les conseillers des clubs environnementaux font leur tournée de vérification ces jours-ci, à la suite des traitements effectués. À noter que l’éclosion ne semble pas terminée dans la région du Bas-Saint-Laurent, selon le modèle récent de l’Université Laval (base 5,4 degrés-jours).
 
Image Agri-Réseau

Stades de développememnt du puceron des pousses du sapin : larves des stades 1 (plus petit) à 4 (plus gros), et du stade adulte (plus foncé)

Photo : Université Laval

 

LA BRÛLURE DES POUSSES DU SAPIN
 
Comme les bourgeons sont encore majoritairement au stade 1, ce qui est le cas de l’Estrie, du Centre-du-Québec et de Chaudière-Appalaches, les risques d’infection par la brûlure des pousses sont nuls en ce moment. Le débourrement des bourgeons des arbres affectés par cette maladie en 2020 est à surveiller, car les spores du champignon seront éjectées à partir de ces mêmes zones symptomatiques. Si ce n’est pas déjà fait, les endroits où des dommages sont présents (voir photo) doivent être localisés afin d’établir une stratégie d’intervention. La surveillance de la maturation du champignon causant la brûlure des pousses du sapin débutera cette semaine par le Club agroenvironnemental de l’Estrie. Consultez votre conseiller pour plus d’information.
 
Image Agri-Réseau

Aiguilles affectées par la brûlure des pousses

Photo : Club environnemental de l'Estrie



LE BALAI DE SORCIÈRE
 
La présence de balais de sorcière est variable selon les sites. Le début du débourrement des bourgeons des balais facilite leur localisation dans les arbres. Il est encore temps d’enlever les branches atteintes et de les laisser au sol.
 
Toute intervention de contrôle d’un ennemi des cultures doit être précédée d’un dépistage et de l’analyse des différentes stratégies d’intervention applicables (prévention et bonnes pratiques, lutte biologique, physique et chimique). Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) préconise la gestion intégrée des ennemis des cultures et la réduction des risques associés à l’utilisation des pesticides.


 
Cet avertissement a été rédigé par Dominique Choquette, agronome (MAPAQ) et révisé par Mathieu Côté, agronome (MAPAQ). Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter l'avertisseure du réseau Arbres de Noël ou le secrétariat du RAP. La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d'en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite.
Image Agri-Réseau

Organisation : Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)
Auteur(s) : RAP - Réseau Arbres de Noël
Date de publication : 04 mai 2021

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.