Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Pomme de terre, Avertissement No 5, 11 juin 2021

Réseau d'avertissements phytosanitaires Avertissement - Pomme de terre
Conditions météo : période de fortes chaleurs et de temps sec. Développement de la culture : croissance active malgré le temps sec, fin des semis. Insectes : doryphore plus actif, vers gris à surveiller, captures de cicadelles de la pomme de terre. Maladies : poursuite de conditions peu favorables à leur développement. Mauvaises herbes : contrôle parfois variable, interventions problématiques par endroits.


CONDITIONS MÉTÉOROLOGIQUES

Pour la période du 4 au 10 juin 2021, les températures ont graduellement augmenté pour atteindre des valeurs très élevées partout en province, plus marquées dans les régions du sud et de l’ouest. La barre du 30 oC a été dépassée à quelques occasions, surtout les 7 et 8 juin, avec des records de températures maximales journalières qui ont été fracassés dans plusieurs localités. À partir du 9 ou du 10 juin, selon la région, le mercure est subitement redescendu à des valeurs plus saisonnières et même en dessous par endroits (sommaire agrométéorologique). Du côté des précipitations, quelques averses ou orages localisés ont eu lieu les 5 et 8 juin, laissant très peu de quantités sauf dans les secteurs des Laurentides et de Trois-Rivières, avec plus de 25 mm localement, le 8 juin (carte des précipitations). Pour les 7 prochains jours (soit du 11 au 17 juin), Environnement Canada nous annonce des températures variables, mais le plus souvent près de la moyenne saisonnière. Des précipitations pourraient survenir à partir de lundi 14 juin, avec des quantités variables en province, mais toujours sans intensité a priori.

 
DÉVELOPPEMENT DE LA CULTURE

Malgré le temps sec et parfois venteux qui perdure un peu partout, les collaborateurs rapportent une bonne croissance de la culture. La levée de derniers semis est rapide, sans problème particulier. Cependant, des signes de stress commencent à être plus visibles dans certaines parcelles plus avancées du sud de la province. La pratique de l’irrigation s’est intensifiée dans ces secteurs et débute localement dans le centre de la province. Par contre, des producteurs hésitent en ce début de saison, étant donné les réserves en eau qui sont plus basses que la normale. Depuis le 1er mai 2021, il est tombé peu de précipitations, en particulier dans les régions plus au sud. La figure 1 présente les écarts par rapport à la moyenne, toujours depuis le 1er mai. Les dommages par le gel rapportés la semaine dernière se sont résorbés graduellement dans les parcelles touchées, avec une bonne pousse végétative, mais cela causera un certain retard dans la maturité des plants. Les semis sont pratiquement terminés dans les régions plus au nord et à l’est. Des parcelles sont en fleurs dans la grande région de Montréal, avec une tubérisation en cours. Les chantiers pour le sarclage mécanique et le renchaussage se poursuivent ou débutent selon la région.
 
Image Agri-Réseau

Figure 1 : Précipitations – écarts aux moyennes (1981-2010) depuis le 1er mai 2021, en date du 9 juin 2021
Source : Agrométéo Québec


 
Tableau 1 :  Développement de la culture (primeurs) pour des producteurs types
selon les collaborateurs du RAP (en date du 10 juin 2021)

 
Régions Stade de la culture
(primeur)
Montérégie-Ouest et Montérégie-Est Début floraison à floraison
Outaouais Plants 20 à 25 cm
Lanaudière Début floraison à floraison
Centre-du-Québec, Mauricie, Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches Début bouton floral
Gaspésie, Bas-Saint-Laurent, Saguenay–Lac-Saint-Jean,
Abitibi-Témiscamingue
Plants 5 à 10 cm
 


INSECTES
 
Les récentes températures chaudes ont grandement favorisé l’activité du doryphore de la pomme de terre. Des envolées, des accouplements et une ponte significative sont rapportés dans le sud de la province, jusque dans la région de Québec. Un début d’éclosion de masses d’œufs a été observé par endroits (Montérégie), dans des parcelles sans insecticide appliqué au semis. Les petites larves se dirigent rapidement, par la suite, vers le jeune feuillage du haut des plants, ce qui facilite leur dépistage. Présentement, aucune intervention n’est encore justifiée. Un dépistage champ par champ doit être réalisé, avec une attention particulière aux bordures. Des dommages plus intenses sont observables sur des volontaires, dans des champs en rotation (photo 1). Cette défoliation permet souvent un contrôle total ou partiel de ces plants (en lien avec la prévention du mildiou), mais pourrait conduire également à une migration d’adultes estivaux, en juillet, vers des parcelles en pommes de terre.
 
Image Agri-Réseau

Photo 1 : Activité du doryphore sur des volontaires dans une parcelle en oignons (avec une ponte sur ces derniers!)
Crédit photo : Patrice Thibault, agronome (RLIO inc), 8 juin 2021



Du côté de la cicadelle de la pomme de terre (CPT), les premières données en provenance du Réseau de piégeage provincial supervisé par le MAPAQ ne seront finalement disponibles qu’à partir de la semaine prochaine. Un dépistage à la ferme réalisé par des collaborateurs des régions de Québec et de Montréal indique une progression des captures des adultes de la CPT pour cette semaine, avec de 0 à 24 individus/piège/semaine, selon la parcelle. Cela représente un début de saison hâtif pour la CPT. Même si aucune activité d’adultes ou de nymphes n’est encore rapportée sur des plants de pomme de terre, les producteurs sont invités à commencer dès maintenant le dépistage à la ferme de cet insecte, et ce, dès la levée de la culture (installation de pièges collants englués).

Des vers gris (larves de noctuelles) sont à nouveau présents cette semaine, principalement dans les secteurs de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches. Ils ne causent pas, présentement, de dommages quantifiables à la culture, et aucune intervention n’a été réalisée. Le suivi par des visites régulières au champ est toutefois nécessaire.

Pour les autres insectes d’intérêt, l’activité des altises (en bordure de champs sans application d’insecticide au semis) et des larves de fil-de-fer (localement) n’a pas progressé en cours de période. Des méloés cendrés (photo 2) sont observés dans quelques parcelles. Ce coléoptère, plus présent ces dernières années dans la culture de pomme de terre, peut provoquer une défoliation de plants en bordure de champs, mais cela justifie très rarement une intervention. 
 
Image Agri-Réseau

Photo 2 : Méloé cendré (adulte) rampant sur le sol dans une parcelle en pomme de terre
Crédit photo : Maxime Brière (collaborateur au RAP), 8 juin 2021


 
MALADIES

Le réchauffement du sol et les carences en précipitations n’ont pas favorisé le développement de pourritures de plantons (surtout bactérienne et fusarienne) et de nécroses sur des tiges (rhizoctone brun). Du côté du mildiou de la pomme de terre, selon le site du USA Blight, il n'y a toujours aucun cas signalé depuis le début de la saison 2021, en Amérique du Nord. Pour notre province, les conditions chaudes (températures de plus de 30 oC), ensoleillées et surtout sèches, avec une hygrométrie peu élevée la nuit, n’ont pas représenté des conditions favorables au développement du champignon. Il est bon de rappeler à nouveau que la lutte préventive contre le mildiou débute par une bonne gestion des tas de déchets (ou rebuts) et des repousses de plants de pommes de terre dans des champs en rotation.

 

MAUVAISES HERBES

En général, le contrôle des mauvaises herbes est rapporté comme bon, mais parfois variable selon la région. Il y a eu quelques échappées par endroits, mais cela resterait sous contrôle. Cependant, dans certains secteurs où des semis ont été réalisés plus tardivement, la levée rapide de la culture combinée à des conditions souvent venteuses et sèches ont compliqué le contrôle des adventices. On rapporte peu de phytotoxicité à la culture présentement, à la suite des interventions avec des désherbants. La présence du souchet comestible dans des champs en pomme de terre est de plus en plus rapportée, entre autres au centre de la province. Les nouvelles infestations débutent souvent en bordure d’un champ (photo 3), à la suite d'une introduction par de la machinerie qui avait préalablement opéré dans une parcelle infestée de souchet. Un bon moyen de lutte préventive consiste donc à bien nettoyer la machinerie qui travaille le sol, lors du passage d’un champ à un autre. Un dépistage adéquat permet également d’identifier les zones à risque et d’y appliquer des mesures de contrôle par la suite, pour en réduire la propagation à l’ensemble du champ.
 

Image Agri-Réseau

Photo 3 : Souchet comestible en bordure d’une parcelle en pomme de terre
Crédit photo : Maxime Brière (collaborateur au RAP), 8 juin 2021


 

Toute intervention de contrôle d’un ennemi des cultures doit être précédée d’un dépistage et de l’analyse des différentes stratégies d’intervention applicables (prévention et bonnes pratiques, lutte biologique, physique et chimique). Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) préconise la gestion intégrée des ennemis des cultures (GIEC) et la réduction des risques associés à l’utilisation des pesticides.


 
Cet avertissement a été rédigé par Patrice Thibault, agronome (RLIO) et révisé par Marianne St-Laurent, agr. M. Sc. (MAPAQ). Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter l'avertisseur du réseau Pomme de terre ou le secrétariat du RAP. La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d'en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite.
Image Agri-Réseau

Organisation : Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)
Auteur(s) : RAP - Réseau Pomme de terre
Date de publication : 11 juin 2021

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.