Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Oignon, ail et poireau, Avertissement No 12, 22 juillet 2021

Réseau d'avertissements phytosanitaires Avertissement - Oignon, ail et poireau
Températures et précipitations variables. Les oignons plantés hâtifs sont couchés et l'ail est en récolte. La pression des thrips est variable et l'on observe le début du troisième vol de la teigne du poireau. Présence de mildiou de l’oignon en Montérégie-Ouest. La brûlure de la feuille, la brûlure stemphylienne et les pourritures sont en augmentation.
 

RÉSUMÉ CLIMATIQUE ET RISQUES ASSOCIÉS

De façon générale au Québec, les températures sont restées autour ou au-dessus des normales saisonnières, le jour. Le Bas-Saint-Laurent a connu quelques nuits fraîches, sous les normales, alors que les régions du Saguenay–Lac-Saint-Jean, de la Montérégie, de l'Estrie, de la Capitale-Nationale, et des Laurentides ont connu quelques ou plusieurs nuits au-dessus des normales. Les températures de nuit étaient dans les normales pour les autres régions. Des précipitations importantes ont eu lieu en Abitibi, en début de période; elles ont été moins intenses dans les autres régions (voir la carte des précipitations). Aucun nouveau dommage de vent, de pluie forte ou de grêle n'a été rapporté.
 
 
AVANCEMENT DES SEMIS ET DES PLANTATIONS

Oignon sec et oignon espagnol
En Montérégie-Ouest, les oignons plantés ont de 7 à 10 feuilles, et certains champs sont couchés à 100 %. Quant aux oignons semés, ils se maintiennent entre 4 et 10 feuilles, et les plants forment leur bulbe dans de nombreux champs. En Estrie, les oignons plantés sont au stade de bulbaison. Dans Lanaudière, l’oignon sec semé forme son bulbe, alors que l’oignon planté peut mesurer 1,5 pouce, et l’espagnol jusqu’à 3,5 pouces. Dans la Capitale-Nationale et en Chaudière-Appalaches, les semés amorcent leurs bulbes, et les oignons plantés sont récoltés pour la vente au détail. La croissance est bonne sauf là où il y a eu accumulation d’eau.

Poireau
Les champs les plus avancés sont au stade « 10 feuilles »; le feuillage est sain. Au Centre-du-Québec, les racines éprouvent parfois quelques difficultés, mais la hauteur des plants et le diamètre des fûts sont dans la moyenne. Dans la Capitale-Nationale et en Chaudière-Appalaches, le fût peut atteindre 2 cm. 

Ail
La récolte de l'ail d'automne pour le marché frais se poursuit dans plusieurs régions. L’ail approchant de la maturité, la récolte pour le marché sec se fera la semaine prochaine, chez plusieurs producteurs, dans diverses régions. L'ail planté au printemps est au stade « 10 à 12 feuilles ».

 
INSECTES

Thrips 
Dans l'oignon et le poireau, en Montérégie-Ouest, la pression des thrips est variable, et les traitements se poursuivent. Dans Lanaudière, les individus sont un peu plus nombreux que la semaine dernière, mais aucun traitement n’a été effectué. En Estrie, les populations ont augmenté, et un traitement synchronisé avec celui contre la teigne a été effectué. Dans la Capitale-Nationale et en Chaudière-Appalaches, les populations de thrips demeurent faibles, et aucun traitement n’est prévu.

On rapporte un champ d'ail avec présence de thrips en Montérégie-Ouest.

Teigne du poireau
Dans les régions plus chaudes, les captures sont généralement en augmentation en raison de l'arrivée du troisième vol (voir la carte des vols de la teigne du poireau). Les captures sont en diminution dans les régions de la Capitale-Nationale, de Chaudière-Appalaches, de la Mauricie et du Centre-du-Québec, puisque le deuxième vol tire à sa fin. Enfin, dans les régions plus froides, les captures sont en augmentation, correspondant au début du deuxième vol. Des dommages légers sont rapportés dans la Capitale-Nationale, en Estrie, au Centre-du-Québec, alors que leur intensité diminue en Montérégie-Ouest, là où ils étaient rapportés importants la semaine dernière.
 
La stratégie et les dates de traitement présentées sont celles reliées à la deuxième génération de la teigne du poireau. Les informations reliées à la troisième génération seront présentées lors de l’avertissement du 29 juillet 2021.
 
Un (1) ou deux (2) traitements insecticides peuvent être effectués contre cette génération. Un seul traitement est généralement suffisant si la première génération a été peu importante (peu ou pas de dommages, peu de captures). Deux (2) traitements sont recommandés si la première génération a causé des dommages significatifs. Il est aussi recommandé de tenir compte des dommages causés par cette deuxième génération, durant les années précédentes, dans la ferme (historique des dommages). Notez aussi que si vous souhaitez traiter avec un produit à base de Bt (ex. : BIOPROTEC), il est toujours préférable d’opter pour la stratégie à deux (2) traitements.
 
  • Stratégie à 1 traitement : intervenez environ 10 jours après la date qui correspond au milieu de la période où les papillons ont été le plus actifs.
  • Stratégie à 2 traitements : effectuez le premier traitement environ 3 jours après la date correspondant au pic d’activité des papillons, puis le deuxième traitement 14 jours après le premier.
Le tableau ci-dessous indique les dates d’intervention recommandées pour les stratégies à un (1) ou à deux (2) traitements. Notez cependant que la date proposée correspond à une date moyenne pour la région. Si le champ est situé dans la partie la plus chaude de la région, intervenez 2 ou 3 jours plus tôt. Si, au contraire, il est dans un secteur plus froid, intervenez 2 ou 3 jours plus tard. Tenez compte également du microclimat particulier du champ (ex. : champ entouré de boisés) en traitant, s’il y a lieu, 1 ou 2 jours avant la date indiquée.
 
Dates d’intervention recommandées pour les stratégies à un (1) ou à deux (2) traitements pour la deuxième génération :
 
Région Stratégie à
1 traitement
Stratégie à
2 traitements
 
  Date Date 1 Date 2
Montérégie-Est 4 juillet 27 juin 11 juillet
Montérégie-Ouest 4 juillet 27 juin 11 juillet
Lanaudière 6 juillet 29 juin 13 juillet
Laurentides 8 juillet 1er juillet 15 juillet
Centre-du-Québec 7 juillet 30 juin 14 juillet
Outaouais 10 juillet 3 juillet 17 juillet
Estrie 11 juillet 4 juillet 18 juillet
Mauricie 13 juillet 6 juillet 20 juillet
Chaudière-Appalaches
Capitale-Nationale
17 juillet 10 juillet 24 juillet
Abitibi-Témiscamingue 22 juillet 15 juillet 29 juillet
Saguenay–Lac-Saint-Jean 24 juillet 17 juillet 31 juillet
Bas-Saint-Laurent 29 juillet 22 juillet 5 août
Gaspésie 6 août 30 juillet 13 août

Pour plus d’information
 
 
MALADIES

Oignon sec et espagnol

Mildiou
Les premiers symptômes de mildiou ont été observés dans 3 fermes différentes, en Montérégie-Ouest seulement. Une mouillure prolongée du feuillage et quelques nuits fraîches, combinés à la présence d’inoculum, ont favorisé le développement de la maladie. Le mildiou peut occasionner des pertes sévères. Dans les régions affectées, il est important d’inclure, dans la régie de protection, un fongicide recommandé contre cette maladie.

Botrytis 
Le nombre de taches causées par la brûlure de la feuille (Botrytis squamosa) varie de stable à légèrement en augmentation en Montérégie-Ouest. Les régies fongicides se poursuivent. Dans Lanaudière, le nombre de taches sur vieilles feuilles et feuilles intermédiaires n’a pas occasionné de nouveaux avis de traitement. La maladie a fait son apparition sur un site de la Capitale-Nationale.

Autres maladies
Les symptômes de pourritures bactériennes augmentent légèrement dans des oignons plantés en Montérégie-Ouest, et localement dans la Capitale-Nationale (Île-d’Orléans). Le nombre de plants affectés dans Lanaudière demeure stable et faible.

En Montérégie-Ouest, la pourriture basale (Fusarium oxysporum) et la pourriture blanche sont présentes, toutefois à des niveaux tolérables. Les symptômes de charbon de l’oignon se sont stabilisés. 

Toujours en Montérégie-Ouest, les symptômes de brûlure stemphylienne augmentent légèrement ou font leur apparition, notamment dans les champs ayant subi des dommages de phytotoxicité aux herbicides. Pour plus d’information sur la brûlure stemphylienne, consultez l’avertissement N° 13 du 4 août 2016

Ail
Dans l’ail, des symptômes de fusariose (Fusarium spp.) et de brûlure stemphylienne sont rapportés principalement en Montérégie-Ouest. 

Poireau
Dans le poireau, la brûlure stemphylienne est en progression dans les champs les plus avancés, mais demeure tout de même peu problématique. Un avis de traitement a été donné pour quelques champs seulement.
 
 
Toute intervention de contrôle d’un ennemi des cultures doit être précédée d’un dépistage et de l’analyse des différentes stratégies d’intervention applicables (prévention et bonnes pratiques, lutte biologique, physique et chimique). Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) préconise la gestion intégrée des ennemis des cultures et la réduction des risques associés à l’utilisation des pesticides.

  
 
Cet avertissement a été rédigé par Carl Dion-Laplante, agr. (PRISME), Eve Abel, agr. (MAPAQ) et Jeanne Durivage, stagiaire (MAPAQ), puis révisé par Elisabeth Fortier, agr., M. Sc. (MAPAQ). Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter les avertisseurs du réseau Oignon, ail et poireau ou le secrétariat du Réseau d'avertissements phytosanitaires (RAP). La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d'en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite.
Image Agri-Réseau

Organisation : Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)
Auteur(s) : RAP - Réseau Oignon, ail et poireau
Date de publication : 22 juillet 2021

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.