Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Crucifères, Avertissement No 12, 22 juillet 2021

Réseau d'avertissements phytosanitaires Avertissement - Crucifères
La chaleur, les précipitations et le temps humide sont propices au développement de ravageurs et de maladies des crucifères. Des interventions sont en cours pour protéger les cultures.
 

INSECTES RAVAGEURS

La ponte de la mouche du chou est faible dans la plupart des sites suivis par nos collaborateurs. Quant aux altises, (altise des crucifères et altise des navets), aux chenilles défoliatrices (piéride du choufausse-teigne des crucifères et fausse-arpenteuse du chou dans le sud-ouest de la province), à la punaise terne et aux pucerons, ils sont actifs dans plusieurs champs, et des interventions sont en cours pour protéger les crucifères. Les populations de thrips augmentent par endroits et sont à surveiller.
 

CÉCIDOMYIE DU CHOU-FLEUR

Davantage de dommages occasionnés par la cécidomyie du chou-fleur nous sont rapportés cette semaine. Le tableau qui suit présente les niveaux de captures de la cécidomyie du chou-fleur dans les pièges du réseau de piégeage. Bien que les captures soient importantes pour certains sites, les niveaux d'infestation par le ravageur sont très variables selon la région, mais aussi en fonction de la culture, de la régie de culture, des rotations, de la gestion des engrais verts et des mauvaises herbes de la famille des crucifères, etc.

Pour les crucifères sensibles aux attaques de ce ravageur (ex. : brocoli, chou, chou-fleur), les interventions phytosanitaires effectuées dès l'apparition de l'insecte ou avant, lors de la mise en terre de la culture, contribuent à la régulation des populations et des dégâts, car le contrôle est beaucoup plus difficile à assurer lorsque la pression du ravageur est élevée. En régie biologique, les produits homologués sont généralement très peu efficaces lorsque les niveaux de captures sont élevés.

Dès la fin des récoltes, détruisez et enfouissez les résidus de culture pour réduire les sites de ponte potentiels de la cécidomyie du chou-fleur et pour empêcher cette dernière de compléter son cycle vital. L'implantation d'une culture de couverture après la récolte des crucifères est également recommandée pour la santé et la conservation de vos sols, ainsi que pour la gestion des ennemis de vos cultures.
 
Région Nombre de sites de piégeage Niveau de captures par site
Bas-Saint-Laurent 1 Très faible
Capitale-Nationale 4 Nul à faible
Centre-du-Québec 1 Très faible
Chaudière-Appalaches 3 Très faible
à modéré
Estrie 1 Très faible
Gaspésie 4 Nul à élevé
Îles-de-la-Madeleine 2 Nul à très faible
Laval-Lanaudière 14 Nul à très élevé
Laurentides 6 ND à élevé
Mauricie 3 Très faible
Montérégie 12 Nul à très élevé
Saguenay–Lac-Saint-Jean 7 Nul à modéré
ND : non disponible


MALADIES

Les conditions humides de l'air et du sol sont favorables aux maladies. Les symptômes de hernie des crucifères, de tache noire alternarienne (Alternaria brassicicola), de pourriture sclérotique, de pourriture molle bactérienne ainsi que de nervation noire se sont manifestés davantage au cours de la dernière semaine, et ils devraient continuer d'apparaître dans les prochains jours. Des fongicides sont appliqués pour prévenir de nouvelles infections et limiter le développement des maladies déjà présentes dans des champs de crucifères.

Pour consulter la liste des pesticides homologués dans les crucifères, consultez le bulletin d'information Nº 1 (Herbicides 2021), le bulletin d'information Nº 2 (Insecticides 2021) et le bulletin d'information Nº 3 (Fongicides 2021).
 
Toute intervention de contrôle d’un ennemi des cultures doit être précédée d’un dépistage et de l’analyse des différentes stratégies d’intervention applicables (prévention et bonnes pratiques, lutte biologique, physique et chimique). Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) préconise la gestion intégrée des ennemis des cultures et la réduction des risques associés à l’utilisation des pesticides.


 
Cet avertissement a été rédigé par Mélissa Gagnon, agronome (MAPAQ). Il a été révisé par Line Bilodeau, agr., M. Sc. (MAPAQ). Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter les avertisseures du réseau Crucifères ou le secrétariat du RAP. La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d'en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite.
Image Agri-Réseau

Organisation : Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)
Auteur(s) : RAP - Réseau Crucifères
Date de publication : 22 juillet 2021

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.