Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Solanacées, Avertissement No 4, 23 juin 2022

Bulletin fongicides. Températures fraîches. Attention aux carences en calcium et à la pourriture apicale. Puceron, punaise, pyrale du maïs, doryphore de la pomme de terre et chrysomèle trirayée de la pomme de terre à surveiller. Maladies bactériennes en légère augmentation. 

 
SITUATION ACTUELLE
 
La semaine dernière a été clémente. Les températures de jour étaient près ou juste sous la normale, mais les nuits ont été froides. Comme mentionné la semaine dernière, les températures sous 14 °C freinent la croissance des solanacées.
 
Les précipitations ont été régulières, mais moindres que la semaine dernière. La majorité des régions ont reçu de 15 à 35 mm de pluie à l’exception des Laurentides qui a eu jusqu’à 75 mm. Le cumul des précipitations demeure plus du double de l’année précédente. Environnement Canada prévoit un peu plus de chaleur et des probabilités d’averses encore pour la semaine à venir.  

Pour plus de détails, vous pouvez consulter le sommaire agrométéorologique solanacées.  
 
Les plantations plus hâtives sont au stade nouaison pour le poivron et atteignent 5 à 8 cm pour les tomates. Les autres sont aux stades végétatif et début bouton floral. Beaucoup de plants montrent des signes de stress dû aux vents et aux pluies fortes : déchirures sur feuilles, marges noircies, signes de frottements, mais les plants restent vigoureux.  
 
Les pluies régulières peuvent être propices aux maladies fongiques et bactériennes. Consultez le bulletin d'information N° 2 du 17 juin 2002 Principaux fongicides homologués pour les solanacées en 2022 pour connaître les produits disponibles et leurs caractéristiques. 

 
POIVRON et TOMATE : PÉRIODE À RISQUE POUR LES CARENCES EN CALCIUM
 
Malgré les averses fréquentes, la gestion de l’irrigation demeure importante. La vérification de l’état hydrique du sol sous les paillis plastiques est importante afin de réduire les risques de pourriture apicale. Lorsque les systèmes d’irrigation goutte-à-goutte ne sont pas gérés de manière à assurer une humidité appropriée et constante du sol, des pluies soudaines et abondantes vont provoquer des poussées de croissance qui favoriseront l’apparition de la pourriture apicale (carence en calcium) sur les fruits de tomate et de poivron. 
 
Étant donné que le calcium est peu mobile dans la plante, des températures chaudes accentuent le désordre en favorisant un développement végétatif accéléré. Aussi, tout ce qui affecte la santé et la vigueur racinaire va limiter l’absorption du calcium : sol compacté, sol sec ou gorgé d’eau, maladies racinaires, sarclage trop agressif. 

Assurez une irrigation constante et suffisante afin de conserver une bonne humidité du sol. Ceci va limiter les poussées de croissance en dents de scie causées par des irrigations trop fluctuantes ou à la suite d'averses qui suivent une période de sécheresse. Une bonne irrigation est le facteur le plus important pour limiter les risques de pourriture apicale. 
 
Image Agri-Réseau

Pourriture apicale dans le poivron

Riva Khanna, agr. (MAPAQ)

Image Agri-Réseau

Pourriture apicale de la tomate

Karine Fortier-Brunelle, agr. (MAPAQ)



TOMATE
 
Maladies
Quelques cas de moucheture et chancre sont rapportés en Montérégie. Une augmentation est remarquée dans les champs où la moucheture était présente la semaine dernière.  

Rappel de la stratégie de traitement : avertissement N° 3 du 10 juin 2021

Consultez aussi les Stratégies d'intervention contre les maladies bactériennes de la tomate et du poivron de champ.

 
POIVRON
 
Maladies
La tache bactérienne est présente sur quelques sites dans les régions de Montréal-Laval-Lanaudière, Montérégie et Chaudière-Appalaches.

Rappel de la stratégie de traitement : avertissement N° 3 du 10 juin 2021

Consultez aussi les Stratégies d'intervention contre les maladies bactériennes de la tomate et du poivron de champ.

 
INSECTES

Pucerons
La situation est sous contrôle dans l’ensemble des régions, mais il y a encore quelques sites où une présence est rapportée et nécessite une intervention.  

Pyrale
Dans le réseau Maïs sucré, deux papillons de la 1re génération de la pyrale bivoltine ont été capturés dans la dernière semaine.

Dans le réseau Solanacées, les pièges ont été installés, mais aucune capture n'est rapportée. À noter que la pyrale du maïs est stimulée à pondre sur des plants de poivrons, à partir du moment où les fruits atteignent 2,5 cm de diamètre. 

Punaise terne
Quelques punaises adultes sont observées en Montérégie. Toutefois, leur nombre ne justifie pas une intervention pour le moment. La chaleur des prochains jours risque d’augmenter les populations de punaises dans les solanacées. Il est important de dépister vos champs pour suivre l’évolution et limiter les boutons coupés. 
 
AUBERGINE

Insectes
 
Doryphore de la pomme de terre
Plusieurs collaborateurs signalent la présence d’adultes et la ponte est bien amorcée dans la plupart des régions. Malgré le fait que l’on vise normalement le stade larvaire, il peut arriver que les adultes causent d’importantes défoliations justifiant un traitement contre les adultes. Toutefois, sur les très petites superficies, il est possible de retirer manuellement les adultes. Pour le moment, un site a justifié un traitement contre les adultes en Chaudière-Appalaches et un autre site en Montérégie a justifié un traitement contre les larves.  
 
Image Agri-Réseau

Dommages d'alimentation du doryphore de la pomme de terre

Riva Khanna, agr. (MAPAQ)

 
 
La couleur jaune des masses d’œufs indique une ponte fraîche et une couleur orangée indique que l’éclosion approche. Selon la température, les larves apparaissent dans les 5 à 11 jours qui suivent la ponte.
 
Pour un rappel de la technique de dépistage et des techniques d’intervention, vous pouvez consulter l'avertissement N° 2 du 3 juin 2021.

Punaise terne
Quelques adultes de punaise terne ont été observés en Capitale-Nationale. La chaleur des prochains jours risque d’augmenter les populations de punaises dans les solanacées. Il est important de dépister vos champs pour suivre l’évolution et limiter les boutons coupés. 

 
CERISE DE TERRE

Maladies
Les premiers cas de pourriture sclérotique ont été signalés sur un site en Montérégie. 

Insectes

Chrysomèle trirayée de la pomme de terre (Lema daturaphila
Cette chrysomèle a été signalée en Montérégie et en Chaudière-Appalaches dans la cerise de terre. Lorsque d’autres plantes de la famille des solanacées sont présentes dans l’environnement immédiat, la chrysomèle trirayée peut s’y s’attaquer, mais l’insecte préfère la cerise de terre. 
 
Les œufs de la chrysomèle trirayée ressemblent beaucoup à ceux du doryphore. Selon le Laboratoire d’expertise et de diagnostic en phytoprotection (LEDP) du MAPAQ, les œufs du doryphore sont plus allongés, plus dressés à la verticale et sont luisants et propres, tandis que ceux de la chrysomèle sont un peu moins effilés, moins dressés et sont souvent recouverts d’une substance visqueuse. 
 
      Chrysomèle trirayée de la pomme de terre
À gauche : larve de chrysomèle trirayée; À droite : adultes
Nadia Surdek, agr. (Groupe PleineTerre)

 

Aucun seuil de traitement n’est reconnu, mais celui recommandé pour le doryphore de la pomme de terre peut servir de référence. 
 
 
Toute intervention envers un ennemi des cultures doit être précédée d’un dépistage et de l’analyse des différentes stratégies d’intervention applicables (prévention et bonnes pratiques, lutte biologique, physique et chimique). Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) préconise la gestion intégrée des ennemis des cultures et la réduction des pesticides et de leurs risques.



Cet avertissement a été rédigé par Riva Khanna, agr. (MAPAQ), avec la collaboration de Nadia Surdek, agr. (Groupe PleineTerre inc.), puis révisé par la Direction de la phytoprotection. Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter les avertisseures du réseau Solanacées ou le secrétariat du RAP. La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d'en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite. 


Organisation : Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)
Auteur(s) : RAP - Réseau Solanacées
Date de publication : 23 juin 2022

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.