Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Oignon, ail et poireau, Avertissement No 16, 4 août 2022

Réseau d'avertissements phytosanitaires Avertissement - Oignon, ail et poireauCroissance soutenue. Ail d’automne : fin des récoltes. Ail de printemps : récolte avancée sur plusieurs sites. Stratégie d’intervention contre la troisième génération de la teigne du poireau et dates prévisionnelles de traitements. Populations variables de thrips dans l’oignon. Brûlure de la feuille dans l’oignon généralement contrôlée. Progression et agressivité du mildiou. Brûlure stemphylienne et pourritures. Augmentation de la tache pourpre. Rouille de l’ail.

 
RÉSUMÉ MÉTÉOROLOGIQUE et RISQUES ASSOCIÉS
 
Les températures ont été dans les normales estivales durant la dernière semaine, avec des maximums autour de 30 °C et des nuits relativement chaudes dans toutes les régions. Les précipitations ont été variables, parfois sous forme d’orages (voir la carte des précipitations). Les sols se sont asséchés et l’irrigation a été nécessaire dans plusieurs régions et cultures.
 

AVANCEMENT DES SEMIS ET DES PLANTATIONS

Oignon sec et oignon espagnol
La croissance est soutenue depuis les dernières semaines. Plusieurs champs d’oignons hâtifs plantés sont couchés ou même récoltés. Dans les oignons semés de Montérégie-Ouest et de Lanaudière, on observe encore de six à sept feuilles vertes et les variétés hâtives commencent à coucher. Les calibres semblent bons.

Ail
La récolte des bulbes d’ail d’automne est généralement terminée et celle des bulbes d’ail de printemps est en cours, parfois même terminée pour certains producteurs.

Poireau
Le développement se poursuit bien. On peut compter jusqu’à 14 belles feuilles et les fûts grossissent, surtout si l’irrigation était présente.

 
INSECTES
 
Adultes et larves de thrips sont présents dans pratiquement toutes les régions. On les retrouve principalement dans l'oignon, mais aussi dans l’ail et le poireau. Leurs populations et leurs dommages sont très variables selon les régions et les interventions préalablement effectuées. Le dépistage s’avère essentiel afin d’évaluer les risques propres à chaque champ.
 
Teigne du poireau
Plusieurs dommages et larves de teignes sont rapportés en Estrie, au Centre-du-Québec, dans la Capitale-Nationale et en Chaudière-Appalaches. Bien que les dommages se retrouvent majoritairement dans le poireau, ils sont parfois aussi observés dans l’oignon. Quelques interventions ont été effectuées, surtout dans la Capitale-Nationale et en Chaudière-Appalaches.
 
Le pic du deuxième vol a été atteint dans toutes les régions, sauf peut-être dans certains sites plus frais de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine. Pour les dates de traitements de la deuxième génération, consultez l’avertissement Nº 15 du 28 juillet dernier.

En Montérégie, le troisième vol est en cours et le pic est attendu cette semaine, selon le modèle (voir la carte de prévision des vols de la teigne du poireau). Pour les secteurs les plus chauds de Lanaudière, le pic de captures est attendu la semaine prochaine. Dans les régions de la Capitale-Nationale, de Chaudière-Appalaches, du Centre-du-Québec et de l’Estrie,  les premiers individus faisant partie du troisième vol devraient apparaître ces jours-ci.
 
Le bulletin d’information N° 2 du 24 avril 2017 décrit en détails la stratégie de lutte recommandée contre la teigne du poireau. Rappelons que pour la lutte contre cette troisième génération, il est préférable d’utiliser la stratégie à deux traitements, étant donné que c’est généralement à ce moment de l’année que les teignes sont les plus nombreuses. Les régions les plus froides font toutefois exception, puisque dans ces dernières, la troisième génération n’est que partielle. Le poireau et l’oignon vert sont les cibles principales de cette génération, quoique les champs d’oignons tardifs puissent parfois aussi être endommagés. Dans l’oignon sec et l’oignon vert, les petits champs sont toujours plus à risque que les grands champs. Les champs qui sont traités contre les thrips, durant la période d’activité des teignes, n’ont habituellement pas besoin d’être traités spécifiquement contre les teignes.
  • Stratégie à un traitement :  intervenez environ 10 jours après la date qui correspond au pic de captures des papillons.
  • Stratégie à deux traitements : effectuez le premier traitement environ 3 jours après la date correspondant au pic d'activité des papillons, et le deuxième traitement 14 jours après le premier.
Le tableau ci-dessous indique les dates prévisionnelles d’intervention pour les stratégies à un ou à deux traitements  pour le troisième vol de la teigne du poireau. Notez que la date proposée correspond à une date médiane pour la région. Si le champ est situé dans la partie la plus chaude de la région, intervenez deux ou trois jours plus tôt. Si, au contraire, il est dans un secteur plus froid, intervenez deux ou trois jours plus tard. Tenez compte également du microclimat particulier du champ (ex. : champ entouré de boisés) en traitant, s’il y a lieu, un ou deux jours avant la date indiquée.
 
Dates prévisionnelles d’intervention pour les stratégies à un ou à deux traitements,
troisième vol de la teigne du poireau

 
Région Stratégie à
1 traitement
Stratégie à
2 traitements
Date Date 1 Date 2
Montérégie-Ouest 13 août 6 août 20 août
Montérégie-Est 16 août 9 août 23 août
Lanaudière 19 août 12 août 26 août
Laurentides 21 juillet 14 août 28 août
Centre-du-Québec 23 août 16 août 30 août
Autres régions À venir À venir À venir
Note : Vous pouvez consulter la carte de prévision du deuxième vol de la teigne du poireau.
 
 
 
Pour plus d’information
 
Autres insectes
Les populations de tétranyques poursuivent leur augmentation dans la Capitale-Nationale, dans l’oignon et le poireau, mais demeurent tolérables pour le moment.

 
MALADIES ET DÉSORDRES

Oignon sec et oignon espagnol
Dans les champs de Montérégie-Ouest et de Lanaudière, les symptômes de la brûlure de la feuille (Botrytis squamosa) augmentent légèrement. On ne rapporte aucune perte de contrôle, mais ce contrôle est plus difficile dans l’oignon espagnol. La régie fongicide se poursuit.

Les symptômes de mildiou (Peronospora destructor) augmentent en Montérégie-Ouest et on trouve beaucoup de nouvelles taches. Les symptômes de la maladie demeurent peu nombreux dans Lanaudière et en Estrie. Aucun symptôme n’est rapporté dans la Capitale-Nationale, mais plusieurs producteurs appliquent une régie préventive.

La brûlure stemphylienne (Stemphylium vesicarium) semble stable dans Lanaudière et poursuit son augmentation en Montérégie-Ouest. Les interventions sont généralement combinées à celles contre le Botrytis.

Les pourritures bactériennes sont plus fréquentes, surtout en Montérégie-Ouest, mais demeurent sous les 10 % dans les pires cas. Les symptômes de tache pourpre sont quant à eux plus nombreux dans l’oignon et le poireau.

La brûlure de la pointe observée dans plusieurs régions lors des dernières semaines semble se stabiliser.

Ail
Dans les Laurentides et en Estrie, les rendements ne semblent pas trop affectés par la pourriture du col et du bulbe. En Montérégie, les symptômes de virus latent commun de l’ail (GarCLV) et de potyvirus dans l’ail de printemps sont relativement peu nombreux lors de la récolte.

Dans les Laurentides, des symptômes de rouille de l'ail (Puccinia allii) se sont développés sur quelques sites. Comme l’apparition a été tardive en saison, la photosynthèse a été peu entravée et l’impact sur le rendement devrait être peu important.
 
 Plant d'ail avec des symptômes de rouille. Crédit photo : Club Conseil Profit-eau-sol 2022.








 
 









 


 

 

 

Plant d'ail avec des symptômes de rouille

       Club Conseil Profit-eau-sol, 2022


 
Toute intervention envers un ennemi des cultures doit être précédée d’un dépistage et de l’analyse des différentes stratégies d’intervention applicables (prévention et bonnes pratiques, lutte biologique, physique et chimique). Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) préconise la gestion intégrée des ennemis des cultures et la réduction des pesticides et de leurs risques. 

 
 
Cet avertissement a été rédigé par Carl Dion Laplante, agr. (PRISME), à l'exception de la stratégie de traitements contre la teigne du poireau qui a été rédigée par Isabelle Couture, agr. (MAPAQ), puis révisé par la Direction de la phytoprotection (MAPAQ). Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter les avertisseurs du réseau Oignon, ail et poireau ou le secrétariat du Réseau d'avertissements phytosanitaires (RAP). La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d'en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite.
Image Agri-Réseau

Organisation : Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)
Auteur(s) : RAP - Réseau Oignon, ail et poireau
Date de publication : 04 août 2022

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.