Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche 
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
Format
Type de contenu
Date de début
Date de fin
Régions

Laitue et chicorée, Avertissement No 3, 23 mai 2024

Réseau d'avertissements phytosanitaires Avertissement - Laitue et chicoréeTempératures au-delà des moyennes et précipitations. Avancement des travaux. Forte présence de collemboles et de cicadelles. Augmentation des symptômes de pourriture blanche.



RÉSUMÉ CLIMATIQUE ET RISQUES ASSOCIÉS

La dernière période a été marquée par des températures au-delà des moyennes à partir du 19 ou du 20 mai, pour la majorité des régions.

Les régions du Sud-Ouest ont reçu de la pluie en début de période, puis les sols se sont asséchés et ils sont maintenant secs en surface et humide dans la zone racinaire. Le déploiement des systèmes d’irrigations est en cours sur plusieurs entreprises en Montérégie-Ouest.

Les régions plus à l’Est (Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches et Saguenay-Lac-Saint-Jean) qui manquaient d’eau en ont reçu, avec des quantités inégales selon les secteurs en Chaudière-Appalaches. La chaleur et les précipitations ont favorisé le développement des cultures et l’activité des insectes.

La région du Bas-Saint-Laurent n'a pas reçu de précipitations (voir la carte des précipitations).

Il est à noter que le présent bilan ne tient pas compte des orages survenus par endroits le 22 mai.



AVANCEMENT DES TRAVAUX

En Montérégie-Ouest, les stades les plus avancés sont de 15 feuilles (laitues sous bâches) et de 9 feuilles (hors bâches). La majorité des bâches ont été retirées. À Montréal-Laval-Lanaudière, la laitue est au stade de 6 feuilles.



INSECTES

Punaises
En Montérégie-Ouest et à Montréal-Laval-Lanaudière, une faible présence d’adultes de punaises ternes (Lygus lineolaris) et brunes (Euschistus servus) a été rapportée ainsi que très peu de dommages sur les plants. Aucun avis de traitement n’a été émis.


Ver-gris
Une faible quantité de ver-gris a été observée en Montérégie. Aucun traitement en vue.


Autres insectes
Une forte présence de collemboles et de cicadelles a été signalée dans certains champs en Montérégie, mais aucun traitement n’a été nécessaire.

Les collemboles sont de petits insectes noirs, bruns ou ocres, aussi gros qu’une tête d’épingle qui sautent lorsqu’on les dérange. Ils causent généralement peu de dommages à la culture et les traitements sont rarement justifiés. Les conditions dans lesquelles il faut les surveiller sont les périodes sèches avec une forte présence sur de jeunes plantules. Même dans ces conditions, les traitements seraient rarement justifiés et il serait préférable de s’assurer de maintenir des conditions de croissance adéquates (irrigation et fertigation).



MALADIES DE SOL


Pythium
Un maximum d’environ 10 % de plants porteurs a été observé dans certains champs ayant un historique et sans bassinage des transplants. Pour plus d’information, se référer à la fiche technique Pythium.


Pourriture blanche (affaissement sclérotique)
En Montérégie-Ouest, l’affaissement sclérotique (Sclerotinia minor et Sclerotinia sclerotiorum) a été observé dans certains champs de laitues sous bâches. Les symptômes de cette maladie sont en augmentation par rapport à la semaine dernière, mais restent généralement inférieurs à 1 % des plants porteurs. Dans certains cas, jusqu'à 10 % de plants porteurs ont été rapportés dans les champs ayant un historique et dans ceux où il y a eu un retard dans le traitement au Cantus.


Moisissure grise
En Montérégie-Ouest, la moisissure a été rapportée dans certains champs sous bâche, mais en faible quantité (moins de 1 % de plants porteurs).

 

Toute intervention envers un ennemi des cultures doit être précédée d’un dépistage et de l’analyse des différentes stratégies d’intervention applicables (prévention et bonnes pratiques, lutte biologique, physique et chimique). Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) préconise la gestion intégrée des ennemis des cultures et la réduction des pesticides et de leurs risques.

 

Cet avertissement a été rédigé par Eve Abel, agronome (MAPAQ), en collaboration avec Roger Francis Bioka-Kiminou, agronome. Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter les avertisseurs du sous-réseau Laitue et chicorée ou le secrétariat du RAP. Édition : Amélie Picard, agronome, M. Sc. et Lise Bélanger (MAPAQ). La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d’en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite.

Organisation : Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)
Auteur(s) : RAP - Laitue et chicorée
Date de publication : 23 mai 2024

En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous acceptez le stockage de ces témoins de connexion sur votre appareil. Ceux-ci permettent au CRAAQ de générer des statistiques et d'améliorer votre expérience utilisateur. Vous pourrez les désactiver en tout temps dans votre fureteur Web.

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.