Ajouté à Mes favoris.

    Chargement en cours

    14 mai 2018
    Sherbrooke, le 15 mai 2018 – C’est avec bonheur que le Syndicat des Producteurs forestiers du Sud du Québec (SPFSQ) confirme la finalisation de ce projet et le dépôt du rapport final. Celui-ci présente les résultats finaux du projet d’inventaire terrain qui avait pour but de valider le potentiel de récolte et de culture des produits forestiers non-ligneux (PFNL), sur le territoire de la MRC du Haut-Saint-François, qui a été initié en 2017. Dans le cadre de ce projet, la coopérative de solidarité Cultur’Innov, a été mandatée pour réaliser l’inventaire terrain. Les résultats obtenus permettent de présenter les potentiels économiques de récolte et de culture pour les PFNL sur le territoire de la MRC. Cultur’Innov explique par le fait même la méthodologie qu’elle a utilisée pour réaliser l’inventaire terrain ainsi que celle pour l’analyse des résultats obtenus, qui a été faite par M. Danny Bisson de la firme Progigraph Val-D'Or enr. Une estimation des rendements à l’hectare et des valeurs annuelles potentielles que pourrait générer le territoire sera aussi dévoilée lors de cette rencontre. Au total, c’est 142 terrains forestiers qui ont été évalués pour cette étude à l’été 2017, soit 100 virées pour évaluer le potentiel de récolte des PFNL, 10 virées, visités à chaque semaine pendant 16 semaines, pour valider le potentiel de récolte des champignons forestiers, 20 virées pour évaluer le potentiel des érablières en termes de cultures des plantes médicinales et finalement 12 virées pour déterminer le potentiel de récolte des quenouilles.     ... lire la suite >>
    14 mai 2018 Champignons du Québec - Qualité, Salubrité, Sécurité et Traçabilité (QSST)
    Plusieurs entreprises, organisations et commerçants sérieux et professionnels offrent des champignons forestiers au Québec, mais l’intérêt grandissant de ce domaine apporte également son lot d’individus qui s’improvisent, ce qui peut affecter la sécurité alimentaire des consommateurs. Avec la collaboration de plusieurs partenaires, la Filière mycologique de la Mauricie a rédigé le recueil, inexistant à ce jour, de la règlementation provinciale et fédérale touchant le secteur des champignons forestiers et de spécialité. Trente-six documents législatifs et de référence ont servi à la réalisation de cet ouvrage. Le contenu du guide a été validé à plusieurs reprises par les experts des domaines représentés et les informations réglementaires présentes ont été vérifiées très attentivement par les représentantes de la Direction générale de l’inspection et du bien-être animal et de la Direction des stratégies d’inspection et de la règlementation du MAPAQ.   ... lire la suite >>
    18 décembre 2017
    La culture de pleurotes nécessite, entre autres, un pH du substrat légèrement acide ainsi qu’un C/N minimal de 30/1. L’utilisation de la paille de blé et les copeaux de bois franc nécessite un apport d’azote, apport qui devient problématique pour la gestion des bactéries et des moisissures s’il est trop riche. La ferme Blanc de Gris a donc opté pour l’utilisation du marc de café et des drêches de brasserie. Or, dans ce cas, un apport de matière organique riche en carbone est nécessaire. L’utilisation des copeaux de bois issus des résidus d’émondage devient problématique à cause des variations dans la qualité et la quantité des approvisionnements, entre autres. La chènevotte de chanvre, de par son pH neutre, son C/N de 65/1 ainsi que ses propriétés anti-moisissure (Cenkowski, 2012) semble être un candidat idéal. ... lire la suite >>
    06 juin 2017 Résumé analytique - Une agroforesterie pour le Québec - Document de réflexion et d’orientation
    Ce document résume les grandes lignes du rapport Une agroforesterie pour le Québec - Document de réflexion et d’orientation, lequel documente les bénéfices de l’agroforesterie au regard des enjeux qui touchent le territoire agricole québécois, dresse un portrait de la situation de l’agroforesterie au Québec et analyse les connaissances et les moyens actuellement disponibles pour appuyer son déploiement. Ce rapport adresse également des recommandations quant aux moyens à mettre en oeuvre pour permettre à l’agroforesterie de réaliser  son plein potentiel au Québec.  Une initiative du Comité agroforesterie. ... lire la suite >>
    31 mai 2017 Investir en acériculture : oui, mais à quel prix?
    Présentation PowerPoint de la conférence présentée lors de la Journée acéricole le 11 janvier 2017. Cette journée a été réalisée par le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ) et le Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ). 
    30 mai 2017 Une agroforesterie pour le Québec - Document de réflexion et d'orientation
    L’intégration d’arbres ou d’arbustes aux cultures agricoles, en bordure de champ (haies agroforestières) ou en plein champ (systèmes agroforestiers intraparcellaires), peut apporter de nombreux bénéfices au regard des grands enjeux qui touchent le territoire agricole québécois, notamment la santé des sols, la biodiversité, la qualité de l’eau et les changements climatiques. Tout en mettant l’accent sur ces bénéfices et en dressant un portrait de la situation de l’agroforesterie au Québec, ce rapport analyse les  connaissances et les moyens  actuellement disponibles pour appuyer son déploiement, somme toute encore discret dans le paysage. Des recommandations sont également adressées  aux acteurs du monde rural et aux décideurs quant aux moyens à mettre en oeuvre pour permettre à l’agroforesterie de réaliser  son plein potentiel,  pour le bénéfice non seulement de la communauté agricole, mais de toute la société. Ce document est une réalisation du Comité agroforesterie du CRAAQ.    ... lire la suite >>
    31 mars 2017 Analyse de commercialisation des champignons forestiers sauvages à potentiel commercial du Québec
    L’objectif premier de cette étude vise à apporter des recommandations dans le but d’aider le développement de l’industrie en émergence des champignons forestiers au Québec. Une vaste revue de littérature et une consultation auprès de différents acteurs au Québec et outremer ont permis, dans un premier temps, de tracer un portrait de la situation. L’étude présente les principales espèces à potentiel commercial, la description des principaux marchés aux niveaux provincial, national et international, ainsi que la description de la structure de commercialisation actuelle. Dans un deuxième temps, les bases des grands réseaux de marchés et de la consommation ont été explorées. Ces derniers influencent entre autres, les stratégies de ventes telles que l’identification des segments de marché, les conditions d’accès aux marchés, la description des réseaux existants, les avenues de conditionnement et les grandes tendances. Suite à ces constats, les facteurs favorables et défavorables au développement des marchés de cette ressource forestière ont permis d’émettre plusieurs recommandations. Ces dernières guideront les principaux acteurs du milieu pour qu’ils puissent faire des champignons forestiers du Québec un outil de développement économique pour les régions ressources. ... lire la suite >>
    31 mars 2017 Les cultures sous couvert forestier
    Jean Arsenault agronome qui a évolué dans le domaine de l'éducation explique les étapes de son projet agro-forestier qui a débuté en premier lieu par l'arboriculture. Plusieurs années suivantes, il a établi des parcelles de plantes médicinales (actée, ail des bois, ginseng, hydraste, sanguinaire) sous son couvert forestier.   Après 12 ans d'agroforesterie, il dresse un bilan de son projet et expose quelques éléments de son budget.  ... lire la suite >>
    05 mars 2017
    Jusqu'à présent, la recherche sur le sujet semble avoir été plus poussée sur les jeunes plants de conifères destinés au reboisement*. Ce mode de fertilisation fonctionne bien sur l'ensemble des conifères, mais il semble que la réaction des plantes ligneuses à feuilles caduques soit différente d'un genre ou d'une espèce à l'autre. Article paru dans le Québec Vert de mai 2015. ... lire la suite >>
    28 octobre 2016 Les plantes exotiques envahissantes
    Plusieurs plantes réussissent avec succès à s’implanter dans nos habitats naturels et peuvent affecter les milieux perturbés tels que les champs et les zones urbanisées. Le présent guide révèle le portrait de huit de ces plantes qui s’avèrent être également les plus problématiques. Le guide contient des fiches descriptives sur les plantes suivantes : - Alpiste roseau Phalaris arundinacea - Butome à ombelles Butomus umbellatus - Châtaigne d'eau Trapa natrans - Hydrocharide grenouillette Hydrocharis morsus-ranae - Myriophylle à épi Myriophyllum spicatum - Renouée japonaise Fallopia japonica - Roseau commun Phragmites australis - Salicaire pourpre Lythrum salicaria   ... lire la suite >>
    1 à 10 sur 247