Ajouté à Mes favoris.

    Chargement en cours

    Nouveau

    25 avril 2018 Moocall : le détecteur de vêlage
    Présentation du fonctionnement de l’application Moocall et de ses avantages lors des vêlages.   Présentation PowerPoint de la conférence présentée lors du Congrès boeuf  sous le thème S'outiller pour mieux gérer et réussir du 6 octobre 2017. Une initiative du Comité bovins de boucherie du CRAAQ.

    Nouveau

    25 avril 2018 DSA-Bovin - Application mobile
    DSA Bovin permet d’entrer rapidement des données sur l’état de santé du troupeau (problèmes, interventions en matière d’élevage, traitements, etc.). Présentation PowerPoint de la conférence présentée lors du Congrès boeuf sous le thème S'outiller pour mieux gérer et réussir du 6 octobre 2017. Une initiative du Comité bovins de boucherie du CRAAQ. ... lire la suite >>

    Nouveau

    23 avril 2018
    Rapport de ventes CEB multisources Vinoy - Entrée 2017-10-11 Ce rapport présente le prix des taureaux vendus au CEB multisources Vinoy. Date de vente : 17 mars 2018.

    Nouveau

    23 avril 2018
    Rapport final du projet réalisé dans Charlevoix à l’automne 2017 : Insémination artificielle chez la chèvre Angora, Volet 2. Le principal objectif du projet était d’établir le meilleur moment pour l’insémination après le retrait du CIDR et donner un meilleur taux de gestation chez la chèvre Angora. Ce projet permet de corriger le protocole initial utilisé pour le projet de recherche : Insémination artificielle chez la chèvre Angora. ... lire la suite >>

    Nouveau

    18 avril 2018 Les exportations de produits bioalimentaires québécois à l'horizon 2025
       Les marchés d’exportation ont été déterminants pour le développement de l’industrie bioalimentaire québécoise au cours des dernières années. En 2016, la valeur des exportations internationales de produits bioalimentaires du Québec a atteint un sommet de 8,2 G$, ce qui équivaut à une hausse de 9,4 % par rapport à l’année précédente. Environ 80 % des produits bioalimentaires du Québec exportés à l’international sont des produits transformés. Les principaux partenaires et les décideurs de l’industrie bioalimentaire québécoise, réunis lors du Sommet sur l’alimentation en novembre 2017, ont convenu de l’objectif d’atteindre une valeur d’exportations internationales de 14 G$ en 2025. Cela représente une hausse de près de 6 G$ par rapport à 2016. Cette cible répond à une orientation plus générale de conquête des marchés extérieurs par les aliments du Québec.   ... lire la suite >>

    Nouveau

    18 avril 2018 Les pespectives agricoles de l'USDA de 2018 à 2027
    Les perspectives agricoles à long terme récemment publiées par l’United States Department of Agriculture (USDA) indiquent qu’à moins de chocs imprévus, la croissance de la demande mondiale d’ici 2027 n’occasionnera pas d’aussi fortes pressions à la hausse sur les prix agricoles qu’au cours des dix dernières années. Il est à noter que les perspectives de prix de l’USDA, en d’autres mots pour les prix de référence américains dont sont tributaires plusieurs productions au Québec, font abstraction des tensions commerciales actuelles entre les États -Unis et certains de ses principaux marchés d’expor tation de produits agricoles. ... lire la suite >>

    Nouveau

    18 avril 2018 L'exportation internationale: un marché en croissance pour les produits bioalimentaires québécois
    De nombreuses entreprises québécoises des secteurs de l’agriculture et de la transformation bioalimentaire se sont appuyées sur les marchés d’exportation internationaux pour augmenter leurs ventes. Comme résultante, le Québec a enregistré, de 2006 à 2016, la meilleure croissance quant aux exportations internationales de produits bioalimentaires, comparativement à l’Ontario et au reste du Canada. L’avantage concurrentiel qu’ont développé les entreprises du Québec sur les marchés internationaux représente une assise solide pour accroître encore davantage leurs exportations dans l’avenir. ... lire la suite >>

    Nouveau

    16 avril 2018

    Nouveau

    16 avril 2018 Le FCE favorise le démarrage des porcelets
    Bien que la fable du lièvre et de la tortue ait montré qu’un départ rapide n’est pas un gage de succès, on peut affirmer que cela aide. C’est particulièrement vrai dans le secteur porcin, où les marges de profit sont faibles et où tout avantage est bienvenu. C’est dans cette optique qu’une recherche sur le facteur de croissance épidermique (FCE) (J. Li) se concentre sur les moments les plus difficiles pour les jeunes porcelets et sur ce qui peut être fait pour améliorer leur démarrage. ... lire la suite >>

    Nouveau

    16 avril 2018
    1 à 10 sur 5972