Agri-Réseau
Collaborer

À venir

Agri-Réseau, c’est bien plus que la bibliothèque agricole et agroalimentaire du Québec : c’est aussi un vaste réseau de producteurs et d’intervenants.

En 2016, Agri-Réseau vous permettra d’être en contact encore plus facilement avec d’autres professionnels grâce à sa section Collaborer.

Vous pourrez alors bénéficier d’outils pour organiser des rencontres à distance, créer des groupes de travail, des forums de discussion et des pages web sur les sujets qui vous concernent.

Assurez-vous de ne rien manquer des nouveautés.

Créez votre abonnement gratuit maintenant!
S'outiller

À venir

Informez-vous de tous les services à votre disposition en consultant notre bottin de professionnels et des organisations du secteur, les programmes auxquels vous avez accès et les services en ligne disponibles!

La section S’outiller sera votre référence pour trouver les ressources nécessaires pour vous permettre d’aller encore plus loin.

Assurez-vous de ne rien manquer des nouveautés.

Créez votre abonnement gratuit maintenant!
S'INFORMER
Le savoir et l’expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

25 juillet 2016
Dans son article récent Yield is down, fat is up, p. 55, février 2016 du Canadian Cattlemen, Charlie Gracey a fait un excellent travail pour mettre en évidence l’excès de gras comme étant un grave problème pour l’industrie canadienne du boeuf. En créant des carcasses plus persillées en engraissant les bovins plus longtemps a donné lieu à de plus grosses carcasses, une couverture de graisse excessive et des rendements en chute libre. Bien qu’il soit difficile de déterminer le coût réel de cet excès de graisse, laissez-moi vous présenter un cas. In his recent article Yield is down, fat is up, pg. 55, February 2016 Canadian Cattlemen, Charlie Gracey did an excellent job of highlighting excess fat as a serious issue for the Canadian beef industry. Creating more marbled carcasses by feeding cattle longer has resulted in larger carcasses, excessive fat cover and plummeting yields. Although it is difficult to determine the true cost of this excess fat, let me present a case. ... lire la suite >>
01 juin 2016
Cet article se propose d’analyser la rigueur des arguments dits scientifiques qui s’opposent à l’élevage ou à la consommation de viande. Il a été précédemment publié dans la Revue de l’Académie d’Agriculture. N°8, janvier 2016, pages 32-34. Tiré de Viandes & Produits Carnés, Référence de l’article : VPC-2016-32-2-5, Date de publication : 01 avril 2016, www.viandesetproduitscarnes.com  ... lire la suite >>
05 mai 2016
C'est lors d'un mandat de consultation aux Îles-de-la-Madeleine que Stéphane Carrier est tombé sur une machine capable d'écraser les bactéries. Littéralement. Et accessoirement, de tripler la durée de vie de nombre de denrées offertes chez votre épicier. Son entreprise, Natur+L XTD (prononcer Natural Extend), commercialise un procédé de pasteurisation mécanique par très haute pression hydrostatique. En anglais, le procédé est connu sous le sigle HPP, pour « High Pressure Process ». ... lire la suite >>
05 mai 2016
Procédé Natur+l XTD est la première société de services d’impartition de pasteurisation à froid au Canada qui utilise la très haute pression hydrostatique (HPP), un principe qui n’utilise que de l’eau pour offrir finalement aux consommateurs des aliments meilleurs au goût et qui se gardent plus frais, plus longtemps. Natur+L XTD est en activité depuis juin 2011, mais devait composer avec des restrictions de Santé Canada. Chaque nouvelle catégorie d'aliments que souhaitait traiter l'entreprise pour un de ses clients devait d'abord faire l'objet d'un processus de vérification très long. Comme le procédé permet d'étendre la durée de vie de beaucoup d'aliments jusqu'à 150 jours, il en fallait au moins autant avant d'obtenir l'approbation. Le 1er avril dernier, M. Carrier a toutefois reçu une excellente nouvelle par la poste. Le procédé HPP n'est plus catégorisé comme un « aliment nouveau » par l'organisme et se retrouve par conséquent pratiquement déréglementé. Le cycle de vente de Natur+L XTD s'en trouve un peu raccourci, mais peut encore prendre jusqu'à 18 mois, en tenant compte des inévitables tests de durée de vie. « Ça va beaucoup nous aider dans le cru. On va pouvoir proposer du boeuf haché bon 30 jours et de la volaille bonne 45 jours. » ... lire la suite >>
18 avril 2016
Document anglais  à partir d'une carcasse  selon le classement  américain. Proportion des coupes  de viande de boeuf
06 avril 2016
PRE Brands est une compagnie américaine dans la région de Chicago.  Cette compagnie met en marché du boeuf  à l'herbe. Un point intéressant de leur marketing est la couleur  de leur emballage comme outil distinctif pour indentifier leur produit parmi les produits concurents.
06 avril 2016
Il convient de préciser dans quelle mesure les viandes bovines sont particulières dans la classe générale des viandes, et quelles sont leurs contributions spécifiques. Sachant que chez l’homme, l’équilibre alimentaire, établi sur une dizaine de jours, nécessite l’absorption de plusieurs classes d’aliments. Elles contiennent, particulièrement du fer (héminique, de remarquable biodisponibilité), du zinc et du sélénium, de la vitamine B12, des vitamines du groupe B (particulièrement B2 (PP) et B6), des protéines de grande qualité biologique. Concernant les lipides sur le plan du profil nutritionnel, il existe des différences majeures selon les situations anatomiques (les morceaux de boucherie), notables selon le profil en acides gras de la nourriture donnée aux animaux, mineures selon les races et les âges. Une consommation suffisante de viande est recommandée pour tous, spécialement pour les personnes les plus à risque de ne pas couvrir certains besoins nutritionnels, telles les adolescentes, les femmes en âge de procréer, enceintes, les sujets âgés et certains sportifs. ... lire la suite >>
08 février 2016
Le Guide d’accès aux marchés extérieurs Canada et États-Unis - Viandes et volailles s’adresse à l'entreprise fabriquant des produits de viande et de volaille qui désire se familiariser avec les détails techniques, les formalités et les exigences de l’exportation de produits agroalimentaires vers le reste du Canada et les États-Unis. En somme, ce guide l'aidera à déterminer si son produit est exportable légalement et assez facilement hors du Québec. ... lire la suite >>
05 novembre 2015
Suite à la réunion d’un groupe de 22 experts à Lyon, du 06 au 13 octobre 2015, le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) vient de publier 3 documents pour présenter son travail de monographie sur « La viande rouge et les viandes transformées » La synthèse scientifique, publiée dans The Lancet Oncology Le communiqué de Presse du CIRC La FAQ sur la cancérogénicité de la consommation de viande rouge et de viande transformée La FAQ des Monographies du CIRC explique par ailleurs la démarche de travail du CIRC sur ses Monographies et ce que ce type de rapport représente ou pas. ... lire la suite >>
03 novembre 2015
Article scientifique  anglais d'étude sur l'augmentation de la consommation de l'huile se soya et de sucre sur l'augmentation de l'obésité malgré la baisse de consommation des graisses animales. The obesity epidemic in the U.S. has led to extensive research into potential contributing dietary factors, especially fat and fructose. Recently, increased consumption of soybean oil, which is rich in polyunsaturated fatty acids (PUFAs), has been proposed to play a causal role in the epidemic. Here, we designed a series of four isocaloric diets (HFD, SO-HFD, F-HFD, F-SO-HFD) to investigate the effects of saturated versus unsaturated fat, as well as fructose, on obesity and diabetes. C57/BL6 male mice fed a diet moderately high in fat from coconut oil and soybean oil (SO-HFD, 40% kcal total fat) showed statistically significant increases in weight gain, adiposity, diabetes, glucose intolerance and insulin resistance compared to mice on a diet consisting primarily of coconut oil (HFD). ... lire la suite >>
1 à 10 sur 410