Ajouté à Mes favoris.

    Chargement en cours

    28 novembre 2017 Impact de l’alimentation à l’herbe ou au grain sur la qualité nutritionnelle et organoleptique de la viande bovine
    Cette conférence a été présentée lors de la journée d’information sur la production de viande à l’herbe le 16 novembre 2017 à Magog (Québec) Au même titre que la race, la composition génétique et l’âge, l’alimentation du bœuf en stade de finition, laquelle peut être constituée d’herbe ou majoritairement de grains, a un impact direct sur la qualité nutritionnelle et organoleptique de la viande bovine. La production de bœuf à l’herbe tend à offrir une viande dont le ratio oméga-6/oméga-3 est plus équilibré, lequel est favorable à la prévention du développement de maladie oncogène. -Emma Dugal-Villeneuve est finissante en Sciences en Technologie des Aliments à Université Laval Autres conférences de la journée : Bœuf à l’herbe, système Brylee Impact de l’alimentation à l’herbe ou au grain sur la qualité nutritionnelle et organoleptique de la viande bovine L’alimentation à l’herbe ou au grain et les races de bovins : leur impact en phase croissance et finition Bœuf 100 % fourrager, du champ à la table Alimentation fourragère, un bœuf différent! Étiquette vendeuse … sans être trompeuse! De la viande, des bouvillons et des coûts! ... lire la suite >>
    28 novembre 2017 Alimentation fourragère, un bœuf différent!
    Cette conférence a été présentée lors de la journée d’information sur la production de viande à l’herbe le 16 novembre 2017 à Magog (Québec) Les Entreprises Leblanco inc. sont productrices de bœufs à l'herbe. Leurs vaches et leurs veaux ont accès à des pâturages luxuriants pendant toute la période estivale. En phase croissance et finition, les façons de faire sont appelées à évoluer mais pour l'instant, ces deux phases se font à l'intérieur de l'étable avec accès à l'extérieur. Les fourrages servis au cours de ces deux phases sont d'excellente qualité, ce qui procure à leurs clientèles, dont des boucheries spécialisées de la grande région de Montréal, une viande des plus appréciée. Autres conférences de la journée : Bœuf à l’herbe, système Brylee Impact de l’alimentation à l’herbe ou au grain sur la qualité nutritionnelle et organoleptique de la viande bovine L’alimentation à l’herbe ou au grain et les races de bovins : leur impact en phase croissance et finition Bœuf 100 % fourrager, du champ à la table Alimentation fourragère, un bœuf différent! Étiquette vendeuse … sans être trompeuse! De la viande, des bouvillons et des coûts! ... lire la suite >>
    28 novembre 2017 Boeuf à l'herbe, système Brylee
    Cette conférence a été présentée lors de la journée d’information sur la production de viande à l’herbe le 16 novembre 2017 à Magog (Québec)  Mise en place et développement d’un système de production durable  Optimisation de la productivité des pâturages par l’amélioration de la santé des sols et des plantes Autres conférences de la journée :   Impact de l’alimentation à l’herbe ou au grain sur la qualité nutritionnelle et organoleptique de la viande bovine L’alimentation à l’herbe ou au grain et les races de bovins : leur impact en phase croissance et finition Bœuf 100 % fourrager, du champ à la table Alimentation fourragère, un bœuf différent! Étiquette vendeuse … sans être trompeuse! De la viande, des bouvillons et des coûts! ... lire la suite >>
    28 novembre 2017
    Cette conférence a été présentée lors de la journée d’information sur la production de viande à l’herbe le 16 novembre 2017 à Magog (Québec) De plus en plus d’entreprises alimentaires misent sur différentes formes d’allégations pour démarquer leurs produits sur les marchés. Les produits de viande n’échappent pas à cette tendance. Or, l’étiquette du produit représente un véhicule pratique pour promouvoir ces allégations. Ces dernières représentent un outil de positionnement performant, mais nous verrons que pour les exploiter, elles se doivent d’être conformes à la réglementation. Autres conférences de la journée : Bœuf à l’herbe, système Brylee Impact de l’alimentation à l’herbe ou au grain sur la qualité nutritionnelle et organoleptique de la viande bovine L’alimentation à l’herbe ou au grain et les races de bovins : leur impact en phase croissance et finition Bœuf 100 % fourrager, du champ à la table Alimentation fourragère, un bœuf différent! Étiquette vendeuse … sans être trompeuse! De la viande, des bouvillons et des coûts! ... lire la suite >>
    28 novembre 2017 Bœuf 100 % fourrager,du champ à la table
    Cette conférence a été présentée lors de la journée d’information sur la production de viande à l’herbe le 16 novembre 2017 à Magog (Québec) Productrice de veaux d’embouche depuis 1998 et de bouvillons fourragers depuis 2003. Quelques éléments-clés: *Bonne capacité de gestion nécessaire pour une mise en marché réussie *Bonne planification de la production: un incontournable *Bien s’outiller et s’entourer de bonnes ressources côté production, gestion, mise en marché *Savoir répondre aux besoins et attentes des clientèles Autres conférences de la journée : Bœuf à l’herbe, système Brylee Impact de l’alimentation à l’herbe ou au grain sur la qualité nutritionnelle et organoleptique de la viande bovine L’alimentation à l’herbe ou au grain et les races de bovins : leur impact en phase croissance et finition Bœuf 100 % fourrager, du champ à la table Alimentation fourragère, un bœuf différent! Étiquette vendeuse … sans être trompeuse! De la viande, des bouvillons et des coûts! ... lire la suite >>
    03 octobre 2017 Outil Excel du calcul du prix coûtant de coupes de viande et de la marge bénéficiaire
    Cet outil Excel permet de calculer le prix coûtant à l'achat de chaque coupe de viande à partir du prix coûtant initial d'une carcasse ou d'une pièce entière. Il permet aussi d'estimer la marge bénéficiaire moyenne en fonction des prix de vente associés à chacune des coupes de viande. Cette méthode de calcul du prix de revient des coupes de viande, appelée aussi Experise, est adaptée pour une utilisation en boucherie ou dans toute entreprise alimentaire où la viande est achetée auprès d'un fournisseur pour être préparée et mise en vente en coupes. L'utilisation de cet outil de calcul permet d'analyser différents scénarios de calcul de la marge bénéficiaire impliquant le prix coûtant de la carcasse ou de pièces de viande basé sur les poids et prix des coupes de viande obtenues. Le fichier contient deux feuillets de calcul (onglets) : l'une "EntréeCoupesEN POIDS" permet d'entrer les données selon le poids en kilogramme de chacune des coupes à effectuer à partir de la pièce de viande initiale tandis que dans la seconde "EntréesCoupesEN %", les entrées de données se font selon le poids en % de coupe par rapport au poids de la pièce de viande initiale. Lisez aussi le billet de blogue Comment démêler le prix coûtant de ses coupes de viande?, pour comprendre encore mieux l'utilisation de cet outil de calcul. ... lire la suite >>
    09 août 2017
    Article anglais avec une définition des catégories de boeuf offert aux USA. There's no question that beef is loaded with meaning, whether it's a celebratory steakhouse ribeye or a conscious move toward grass-fed meat. But, like virtually anything we eat, there's also a good chance that some form of marketing influenced the route from its source to our plates—and not just in the "Beef. It's what's for dinner" sort of way. I'm talking about the labels on your supermarket beef, which are loaded with meaning that may not be totally evident, or comprehensible, at first glance. ... lire la suite >>
    26 juin 2017
    Depuis plusieurs années, de très nombreux médias affirment qu’il faut 15 000 litres d’eau pour produire un kg de viande, suggérant donc qu’à ce titre la consommation de viande est un danger pour la planète, car face au réchauffement climatique il y a un risque de pénurie d’eau. Ce chiffre est même repris, quoique parfois au conditionnel, par des acteurs des filières de l’élevage. Il est repris parce qu’il est inchangé, donc facile à mémoriser, presque considéré comme une constante, alors que l’on sait qu’il existe de très nombreuses manières de produire de la viande. Il a une base scientifique : le calcul de l’ "empreinte eau" des produits agricoles par le "Water Footprint Network" (WFN) (désormais "empreinte eau WFN"). En 2007, ce calcul a permis d’évaluer à 15 497 L la quantité d’eau nécessaire pour produire 1 kg de viande bovine (Hoekstra et Chapagain, 2007), valeur confirmée ultérieurement : 15 415 L selon Mekonnen et Hoekstra (2010) avec une gamme moyenne de 10 244 à 21 829 L (Mekonnen et Hoekstra, 2012). Le détail qui n’est pas mentionné dans les médias, c’est que la valeur de 15 415 L se décompose en 550 L d’eau bleue, 451 L d’eau grise et 14 414 L d’eau verte. L’eau bleue est l’eau de surface ou souterraine consommée, tandis que l’eau grise est une eau virtuelle, provenant d’une estimation de l’eau qu’il faudrait ajouter à l’eau issue des élevages pour la dépolluer. Quant à l’eau verte, responsable de 93% du total, c’est l’eau de pluie évapotranspirée par les surfaces agricoles utilisées par les animaux. On voit donc que l’empreinte eau WFN additionne trois types d’eau de natures différentes, et le WFN qualifie lui-même son empreinte eau de "flux d’eau virtuelle". ... lire la suite >>
    26 juin 2017 Bilan des projets de recherche en agriculture biologique 2012-2017
    Ce bilan vise à colliger en un seul lieu les projets de recherche, de transfert et de diffusion des connaissances touchant la régie biologique de 2012 jusqu'au 31 mai 2017.  Il touche les secteurs suivants: acériculture, économie et mise en marché, grandes cultures, lait, légumes de transformation, maraîcher, petits fruits (fraise, framboise, bleuet, canneberge), pomme, serre, viande (volaille, bovin, porcin).  Le fichier, en format Excel, permet de trier et de filtrer selon l'année de début ou de fin du projet, selon le besoin auquel il répond, l'auteur et l'organisme.  Pour connaître les priorités de recherche dans le secteur, vous référer à la liste des priorités et des besoins.  Ce projet (IA416717) a été réalisé grâce à une aide financière du Programme Innov’Action agroalimentaire issu de l’accord bilatéral Cultivons l’avenir 2 conclu entre les gouvernements du Canada et du Québec.   ... lire la suite >>
    15 juin 2017 Diagnostic agrotouristique Bas Saint-Laurent
    Diagnostic agrotouristique Bas-Saint-Laurent Le Bas-Saint-Laurent offre plusieurs possibilités de développement agrotouristique. La diffusion  du diagnostic agrotouristique permettra de :  cerner la réalité de ce secteur d'activités au Bas-Saint-Laurent mieux outiller les divers intervenants et les producteurs agricoles pour la mise en place d'un plan d'action régional concernant le développement de l'agrotourisme.  L'agrotourisme est la formule idéale pour découvrir le Bas-Saint-Laurent sous un jour champêtre ou maritime. Au programme, activités vivifiantes, visites patrimoniales et découvertes gourmandes. En prime, des contacts directs avec les gens qui produisent, transforment et préparent nos aliments.   ... lire la suite >>
    1 à 10 sur 424