Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
23093 documents disponibles
224 archives disponibles

Nouveau

17 septembre 2021
Série de webinaires en Santé des sols

Nouveau

17 septembre 2021
Cette série de webinaires vise à développer l’expertise des conseillers sur plusieurs thématiques liées à la santé des sols. Ce projet a été financé par l’entremise du Programme de partenariat pour l'innovation en agroalimentaire, en vertu du Partenariat canadien pour l’agriculture, entente conclue entre les gouvernements du Canada et du Québec.   Quelques notions pour réussir ses cultures intercalaires dans le maïs Sylvie Thibaudeau M. Sc., agronome, conseillère Terre à Terre agronomes-conseils et Club agroenvironnement du bassin La Guerre Mme Thibaudeau détient un baccalauréat en bio-agronomie et une maîtrise de l'Université Laval sur le travail réduit du sol dans le maïs-grain.  Elle est conseillère avec le CCAE du bassin la Guerre depuis 1997. De 2002 à 2007, elle a collaboré avec l’IRDA sur un projet de gestion de l’eau par bassin versant. Elle a réalisé des projets en lien avec le semis direct et les cultures de couverture dans les grandes cultures, tels que "Implantation à grande échelle de cultures intercalaires dans le maïs-grain à l’aide d’un semoir modifié à cette fin" et "Implantation à grande échelle de cultures intercalaires dans le soya et démonstration des bénéfices sur le maïs l’année suivante". Résumé de la présentation Les cultures intercalaires dans le maïs et le soya : résultats d'essais, tour d'horizon des espèces et équipements. Par Mme Sylvie Thibaudeau, M.Sc., agronome, conseillère, Terre à terre agronomes-conseils et Club agroenvironnemental du bassin La Guerre.   Ce webinaire présente des résultats d'essais de semis de cultures intercalaires dans le maïs et dans le soya, ainsi que des espèces et modes de semis qui donnent de bons résultats. Il a été présenté le 14 janvier 2020. Quelques notions pour réussir ses cultures intercalaires dans le maïs Visionner la vidéo de la présentation gratuitement sur Agri-Réseau. Conférence d'une durée de 60 minutes. Visionner Séquestration du carbone dans les sols agricoles Lire la suite

Mise à jour

16 septembre 2021
Tétranyque à deux points

Nouveau

16 septembre 2021
Cas de PCR confirmé dans Brome-Missisquoi (Estrie) Un cas de PCR détecté dans le cadre de la surveillance active du PCR dans les zones à risque a été confirmé par le laboratoire d’entomologie du MAPAQ le 14 septembre 2021 : Dans le rucher d’un apiculteur de la MRC de Brome-Missisquoi (Estrie). Trois insectes adultes ont été trouvés dans une ruche Des informations détaillées sur le PCR et les mesures de biosécurité recommandées sont disponibles à www.mapaq.gouv.qc.ca/abeille (sous la rubrique « petit coléoptère de la ruche »). Pour toute information supplémentaire, n’hésitez pas à communiquer au 1 844 ANIMAUX. L’infestation par le petit coléoptère de la ruche est à déclaration obligatoire au Québec. Toute suspicion relative à sa présence dans un rucher québécois doit obligatoirement être déclarée au MAPAQ. 1 844 ANIMAUX ou animaux@mapaq.gouv.qc.ca À consulter en complément : Fiche d’identification du petit coléoptère de la ruche Prévention et contrôle du petit coléoptère de la ruche par l'adoption de bonnes pratiques apicoles Lire la suite
Malherbologie, Avertissement No 12, 16 septembre 2021

Nouveau

16 septembre 2021
L'amarante tuberculée a été récemment trouvée dans deux autres MRC du Québec.   L'AMARANTE TUBERCULÉE TROUVÉE DANS DEUX AUTRES MRC DU QUÉBEC   Au courant des derniers mois, de nouvelles populations d’amarante tuberculée (AT) ont été retrouvées au Québec. Parmi ces populations, certaines ont été retrouvées dans les MRC de la Nouvelle-Beauce et de Brome-Missisquoi. Il s’agit des premières populations d’AT rapportées dans ces MRC : la vigilance est donc de mise. Pour les cas recensés d’AT, il a été observé dans les dernières années que les foyers d’infestation ne se limitent généralement pas à une seule entreprise dans une zone donnée. Cela peut être dû à l’usage du travail à forfait ou de prêt de machinerie (CUMA) effectués dans la région ou encore aux déplacements des personnes d’une ferme à l’autre sans avoir mis en place ou observé les mesures de biosécurité adéquates. Si vous soupçonnez la présence de populations d’AT, n’hésitez pas à envoyer un échantillon de feuilles au Laboratoire d’expertise et de diagnostic en phytoprotection (LEDP) du MAPAQ afin de confirmer l’identification et de procéder aux tests de détermination de la résistance. De plus, il est recommandé de s’inscrire au Plan de lutte contre l’amarante tuberculée au lien suivant : amarantetuberculee.ca afin de pouvoir bénéficier d’une aide financière pour l’établissement d’une stratégie de lutte contre l’AT adaptée à votre entreprise et le dépistage de vos champs. En ce moment de l’année, l’amarante tuberculée a déjà produit des graines viables. Lors des dépistages, il importe donc de s’assurer de respecter certaines consignes de biosécurité afin d’éviter la dispersion de graines d’AT hors des champs infestés. Voici quelques éléments qui peuvent être mis en place : Utiliser des équipements de protection individuelle comme des couvre-bottes, des survêtements et des gants, puis les retirer à la sortie du champ et en disposer adéquatement. Éviter de stationner le véhicule trop près Lire la suite
Carotte et céleri, Avertissement No 19, 16 septembre 2021

Nouveau

16 septembre 2021
Températures de saison et précipitations généralement significatives. Carotte, céleri-branche et céleri-rave en récolte. Peu de captures de mouches de la carotte. Interventions contre les punaises; autres insectes généralement tolérables. Tache cercosporéenne en augmentation dans la carotte. Maladies foliaires stables dans le céleri; davantage de maladies de sol. Symptômes de carence stables. Cultures de couverture. DERNIER AVERTISSEMENT et remerciements aux collaborateurs.   RÉSUMÉ MÉTÉOROLOGIQUE ET RISQUES ASSOCIÉS Pendant la période du 8 au 14 septembre, les températures de jour ont généralement été dans les normales saisonnières, ou légèrement au-dessus. Les températures de nuit ont été généralement au-dessus des normales, mais la Gaspésie et le Bas-Saint-Laurent ont connu quelques nuits plus froides. Les précipitations ont été abondantes, sauf dans certains secteurs de la Montérégie (voir la carte de précipitations). Les températures de jour comme de nuit devraient être encore légèrement au-dessus des normales la prochaine semaine.     AVANCEMENT DES SEMIS ET DES PLANTATIONS Carottes Les récoltes se poursuivent dans toutes les régions. Dans Lanaudière, les récentes pluies n’ont pas pu compenser l’insuffisance en eau dans certains secteurs où le feuillage a séché. Céleri (Montérégie-Ouest seulement) Les récoltes se poursuivent dans le céleri-branche et le céleri-rave.   INSECTES Mouche de la carotte On rapporte de rares captures en Montérégie-Ouest. Les seuils d’intervention n’ayant pas été atteints, aucun traitement n’a été effectué. Aucune capture n’a été rapportée durant la dernière semaine, dans les autres régions. Pour plus de détails sur la biologie et la stratégie d’intervention contre la mouche de la carotte, consultez les pages 2 et 3 de l’avertissement N° 14 du 11 août 2005. Autres insectes dans la carotte On ne rapporte aucune activité notable d’autres ravageurs dans la carotte. Insectes dans Lire la suite

Nouveau

16 septembre 2021
Laitue et chicorée, Avertissement No 19, 16 septembre 2021

Nouveau

16 septembre 2021
Températures de saison et précipitations généralement significatives. Quelques interventions contre les punaises et la fausse-arpenteuse. Autres insectes généralement tolérables. Mildiou et tache bactérienne en progression en Montérégie-Ouest. Brûlure de la pointe stable. Difficultés de pommaison. Cultures de couverture. DERNIER AVERTISSEMENT et remerciements aux collaborateurs.   RÉSUMÉ MÉTÉOROLOGIQUE ET RISQUES ASSOCIÉS Pendant la période du 8 au 14 septembre, les températures de jour ont généralement été dans les normales saisonnières ou légèrement au-dessus. Les températures de nuit ont été généralement au-dessus des normales, mais la Gaspésie et le Bas-Saint-Laurent ont connu quelques nuits plus froides. Les précipitations ont été abondantes, sauf dans certains secteurs de la Montérégie. (voir la carte de précipitations). Les températures de jour comme de nuit devraient être encore un peu au-dessus des normales, la semaine prochaine.   AVANCEMENT DES SEMIS ET DES PLANTATIONS En Montérégie-Ouest, les derniers semis ont maintenant 7 feuilles. À l’Île-d’Orléans, le développement végétatif est correct là où la régie a été adéquate en août, et l'on prévoit que les récoltes se termineront plus tôt cette année.   INSECTES Punaise On rapporte peu de larves en Montérégie-Ouest, mais la présence et les dommages d’adultes de la punaise terne et de la punaise brune ont parfois justifié quelques traitements. Dans la Capitale-Nationale, on observe encore quelques adultes de la punaise terne et de la punaise brune. Quelques traitements avaient été effectués, et leur activité a depuis fortement ralenti. Les seuils d’intervention recommandés sont présentés dans l’avertissement No 4 du 4 juin 2020.  Pucerons Malgré la présence de Nasonovia (pucerons de la laitue), les populations de pucerons sont généralement basses en Montérégie-Ouest, et peu de traitements ont été effectués. L’activité des pucerons demeure faible et stable dans les autres régions. Lire la suite
Crucifères, Avertissement No 20, 16 septembre 2021

Nouveau

16 septembre 2021
Insectes à surveiller : cécidomyie du chou-fleur, piéride du chou et thrips. Poursuite de la progression de certaines maladies : pourriture sclérotique, pourriture molle bactérienne, nervation noire et tache noire alternarienne. Dernier avertissement phytosanitaire de la saison.   INSECTES RAVAGEURS L'activité de la piéride du chou est en hausse dans le sud-ouest de la province, tandis que les autres chenilles défoliatrices, tout comme plusieurs autres insectes ravageurs, sont sous contrôle. Toutefois, portez une attention particulière à la présence de thrips sur vos choux qui sont destinés à l'entreposage. Comme ils continuent à s'alimenter et endommager les choux à de basses températures, il faut bien les contrôler avant la récolte. Quant à la cécidomyie du chou-fleur, le niveau d'infestation demeure très variable (nul à très élevé) d'un site à l'autre et d'une région à l'autre. Encore une fois, nous vous rappelons l'importance de détruire vos résidus de crucifères afin d'empêcher les ennemis, comme la cécidomyie du chou-fleur et les maladies, de se développer et/ou de compléter leur cycle. Cette stratégie s'inscrit dans les mesures préventives à intégrer dans un plan de lutte intégrée pour contrôler les ennemis des crucifères en fin de saison et pour les années à venir. Il est également recommandé de semer des plantes de couverture (culture simple ou mélange de plusieurs espèces de plantes) après la destruction des résidus de cultures.   MALADIES Comme c'est le cas depuis plusieurs semaines, on rapporte une progression de la pourriture sclérotique dans les choux en pommaison, de la pourriture molle bactérienne sur des têtes de brocoli en récolte ou sur le point de l'être, de la nervation noire ainsi que de la tache noire alternarienne (Alternaria brassicicola) dans plusieurs crucifères en pleine Lire la suite

Nouveau

15 septembre 2021
Nouvelles homologations Juin-Juillet-Août 2021
11 à 20 sur 23093

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.