Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
1559 documents correspondants à votre recherche et/ou filtre(s) sélectionné(s)
Grandes cultures, Avertissement No 7, 28 juin 2019
28 juin 2019
Punaise brune : cas rapportés dans le maïs. Mise à jour des prévisions liées au ver-gris noir. Dépistage des mauvaises herbes après un traitement. Reconnaître la carence en manganèse. Dépistage recommandé des altises dans le canola au Bas-Saint-Laurent et au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Fusariose de l’épi : cartes prévisionnelles.   PUNAISE BRUNE : CAS RAPPORTÉS DANS DES CHAMPS DE MAÏS Isabelle Fréchette, agr. (CÉROM) et Brigitte Duval, agr. (MAPAQ) Des plants de maïs endommagés par la punaise brune ont été observés cette semaine au Centre-du-Québec (Saint-Guillaume et Sainte-Perpétue) et en Chaudière-Appalaches (Saint-Narcisse-de-Beaurivage). En se nourrissant, cet insecte provoque des trous et cause des anomalies de croissance par les enzymes digestives qu’il injecte à la culture (photos 1 à 3). La fiche technique Punaise brune peut vous aider à cerner le problème. Dans la majorité des cas, le pourcentage de plants affectés dans les champs est faible.   Photo 1 : Trous causés par la punaise brune (contour jaune et nécrosé, parfois avec déchirures) Brigitte Duval (MAPAQ) Photo 2 : Le tallage des plants est une des anomalies de croissance pouvant être provoquées par la punaise brune Brigitte Duval (MAPAQ) Photo 3 : Punaise brune Brigitte Duval (MAPAQ)   CARTES INTERACTIVES MONTRANT LES DATES PRÉVUES DU DÉBUT DE LA COUPE DES PLANTS PAR LE VER-GRIS NOIR – PRÉVISIONS DU 28 JUIN 2019 Groupe de travail du RAP Grandes cultures sur les papillons Les captures de papillons du ver-gris noir ont atteint des records cette année. Les producteurs de grandes cultures sont donc invités à planifier le dépistage de leurs champs. Le maïs est la culture la plus à risque, mais en cas d’infestation sévère, des larves pourraient aussi s’attaquer à des champs de soya, de céréales ou de canola. Quelques cas problématiques de ver-gris noir ont été rapportés au Réseau d'avertissements phytosanitaires (RAP), mais aussi des cas de vers gris appartenant à d’autres espèces, Lire la suite
Grandes cultures, Avertissement No 5, 18 juin 2019
18 juin 2019
Dépistage du VER-GRIS NOIR recommandé. CHRYSOMÈLE DU HARICOT dans du soya en Montérégie. Dans quelle situation L’OÏDIUM est-il une menace? Cartes interactives du niveau de risque pour LA FUSARIOSE DE L’ÉPI. ALTISES DANS LE CANOLA : dépistage recommandé. LEVÉE DU MAÏS ET RENDEMENT POTENTIEL.   CARTES INTERACTIVES MONTRANT LES DATES PRÉVUES DU DÉBUT DE LA COUPE DES PLANTS PAR LE VER-GRIS NOIR – PRÉVISIONS DU 17 JUIN 2019 Groupe de travail du RAP Grandes cultures sur les papillons Les captures de papillons du ver-gris noir ont atteint des records cette année. Les producteurs de grandes cultures sont donc invités à planifier le dépistage de leurs champs. Le maïs est la culture la plus à risque, mais en cas d’infestation sévère, des larves pourraient aussi s’attaquer à des champs de soya, de céréales ou de canola. Le RAP Grandes cultures met à votre disposition des cartes interactives pour déterminer les dates de coupe possibles dans le maïs. La carte « VGN Ponte 3 mai 2019 » présente les prévisions de dates de coupe en fonction d’une date de ponte au 3 mai. Cette carte permet de prévoir le comportement des larves issues des premiers papillons capturés au Québec. La seconde carte « VGN Ponte 16 mai 2019 » prévoit le comportement des larves issues des papillons capturés lors du pic des captures (date de ponte 17 mai 2019). Dans ces cartes, les couleurs associées à chaque station n’indiquent pas le niveau de risque, mais le moment suggéré pour débuter le dépistage des larves et des dommages. En cas d’infestation sévère, des dommages peuvent être observés même dans des champs ensemencés avec des cultivars de maïs BT visant le ver-gris noir ou des champs où les semences de maïs ont été traitées avec un insecticide homologué pour lutter contre le ver-gris noir (cliquez sur les liens suivants pour accéder à la liste détaillant les insectes ciblés par les différents hybrides et à la liste des traitements de semences concernés). Consultez l’avertissement Lire la suite
Maïs sucré, Avertissement No 2, 14 juin 2019
14 juin 2019
Première génération de la pyrale bivoltine : un premier papillon a été capturé en Montérégie. Dates de dépistage au champ, dates prévisionnelles de traitements insecticides et d’introduction de trichogrammes dans les régions de la Montérégie, de Laval et dans les municipalités hâtives de Lanaudière et des Basses-Laurentides. Ver-gris noir : surveillez les champs à risque.  GÉNÉRATION DE LA PYRALE BIVOLTINE Un premier papillon de la pyrale bivoltine a été capturé dans un piège à phéromone vers le 9 juin à Saint-Bruno-de-Montarville en Montérégie. Cette capture et le cumul des degrés-jours de croissance indiquent que les premières pontes devraient commencer vers le 19 juin dans les régions de la . Dans ces secteurs, les premières larves devraient être observées vers le 24 juin.   La 1re génération de la pyrale bivoltine est généralement peu préoccupante à cause de la faible survie hivernale. Dans la plupart des cas, elle ne devrait pas justifier plus d’un traitement insecticide. Par contre, chez certains producteurs, elle peut être abondante et nécessiter plus d’un traitement. La décision quant au nombre d’interventions à effectuer contre la 1re génération de la pyrale bivoltine doit prendre en compte les expériences antérieures de dommages déjà observés dans les cultures de maïs sucré hâtif et tardif. Nous recommandons le dépistage champ par champ afin de mieux cibler les dates et le nombre de traitements. Les champs qui sont particulièrement à surveiller et à protéger, s’il y a lieu, sont les champs de maïs cultivés sur paillis plastique et/ou sous bâches, les champs semés tôt et les champs hâtifs semés sur un retour ou près d’un retour de maïs sucré tardif infesté par la 2e génération de la pyrale bivoltine l’année précédente. Dépistage Dans les régions de la Montérégie, de Laval ainsi que dans les municipalités hâtives de Lanaudière et des Basses-Laurentides, le début du dépistage des masses d’œufs devrait se faire vers le 19 Lire la suite
06 juin 2019
Ver-gris noir
Maïs sucré, Avertissement No 1, 6 juin 2019
06 juin 2019
Ver-gris noir : les captures de papillons ont été très élevées dans plusieurs régions; soyez vigilant pour les champs à risque au cours des prochaines semaines. Pyrale du maïs : aucune capture de papillons pour le moment.   VER-GRIS NOIR Au cours des dernières semaines, des pièges à phéromone du RAP Grandes cultures ont capturé de grandes quantités de papillons du ver-gris noir. Jusqu’à maintenant, aucun dommage ne nous a été rapporté, que ce soit dans le maïs sucré ou dans les grandes cultures. À partir de la semaine prochaine, surveillez les champs à risque : semis tardifs, champs infestés de mauvaises herbes et qui ont été désherbés récemment, etc. Rappelons qu’une fois le stade 5 feuilles du maïs dépassé, les plants sont beaucoup moins vulnérables au ver-gris noir. Les larves sont surtout actives en début de soirée et durant la nuit. Si vous dépistez en plein jour, recherchez les plants flétris, grignotés ou coupés et creusez dans le sol jusqu’à environ 10 à 12 cm de profondeur à la base de ces plants pour trouver les larves. Les larves peuvent aussi se trouver sous des résidus de culture. Les premiers dommages sont subtils : les jeunes larves s’alimentent sur le feuillage, ce qui cause des trous, des bords de limbes grignotés et même de toutes petites criblures.   Premiers dommages sur des plants de maïs causés par de jeunes larves de ver-gris noir. Photos : B. Duval (MAPAQ)     Dommages de larves du ver-gris noir sur des plants de maïs. De gauche à droite : plant flétri, plant grignoté et plant coupé. Photos : B. Duval (MAPAQ) (photos de gauche et de droite); La Financière agricole du Québec (photo du centre). Aucun seuil économique d’intervention spécifique au Québec n’a été développé pour le maïs sucré. À titre d’information, en Ontario, il est recommandé d’intervenir lorsque 10 % des plants de maïs présentent des dommages. Pour connaître les insecticides homologués contre les vers Lire la suite
Grandes cultures, Avertissement No 4, 6 juin 2019
06 juin 2019
Prévisions des dates de coupes possibles par le ver-gris noir. Vigilance recommandée à la suite du cas de résistance de la pyrale du maïs à certains hybrides Bt rapporté en Nouvelle-Écosse. Il est toujours possible de dépister les vers fil-de-fer. Temps propice au développement des limaces.   CARTES INTERACTIVES MONTRANT LES DATES PRÉVUES DU DÉBUT DE LA COUPE DES PLANTS PAR LE VER-GRIS NOIR – PRÉVISIONS DU 5 JUIN 2019 Groupe de travail du RAP Grandes cultures sur les papillons Les captures de papillons du ver-gris noir ont atteint des records cette année. Les producteurs de grandes cultures sont donc invités à planifier le dépistage de leurs champs dans les prochaines semaines. Le maïs est la culture la plus à risque, mais en cas d’infestation sévère, des larves pourraient aussi s’attaquer à des champs de soya, de céréales ou de canola. Le RAP Grandes cultures met à votre disposition des cartes interactives pour déterminer les dates de coupes possibles dans le maïs. Les prévisions de dates de coupes consultables dans la première carte « VGN Ponte 3 mai 2019 » sont calculées à partir d’une date de ponte au 3 mai afin de prévoir le comportement des larves issues des premiers papillons capturés au Québec. La seconde carte « VGN Ponte 16 mai 2019 » prévoit le comportement des larves issues des papillons capturés lors du pic des captures (date de ponte 17 mai 2019).   Dans ces cartes, les couleurs associées à chaque station n’indiquent pas le niveau de risque, mais le moment suggéré pour débuter le dépistage des larves et des dommages.             L’information sur le risque et les dates de prévisions plus détaillées s’affiche lorsqu’on clique sur l’icône de la station choisie :    : date prévue de l’atteinte du 4e stade larvaire (environ 1 cm) à partir duquel les larves sont suffisamment grosses pour couper des plants de maïs.  « Coupe intensive » : date prévue de l’atteinte du Lire la suite
Grandes cultures, Avertissement No 3, 24 mai 2019
24 mai 2019
  RECORD DE CAPTURES DE PAPILLONS DU VER-GRIS NOIR Le nombre de papillons du ver-gris noir capturés dans les pièges à phéromone a augmenté considérablement depuis le dernier relevé. La moyenne provinciale de papillons capturés entre le 13 et le 22 mai est de 89 papillons par piège. Les captures de 2019 constituent un record lorsqu’on compare les moyennes provinciales des captures hebdomadaires des dernières années. Ces captures appellent à la vigilance dans les prochaines semaines. Lorsqu’elles atteignent leur 4e stade larvaire (> 1 cm), les larves de ce ravageur peuvent couper le maïs jusqu’au stade 5 feuilles. Étant donné les semis tardifs de cette année, le maïs devrait être plus à risque d’être attaqué par le ver-gris noir. Dès maintenant, il est important de localiser les zones dans les champs où il y a le plus de mauvaises herbes. Lorsque ce sera le temps de dépister les dommages et les larves, ces zones devront être surveillées en priorité. Si un champ qui présentait beaucoup de mauvaises herbes et qui a été désherbé moins de deux semaines avant le semis, ce dernier reste à risque. Suivez les avertissements du RAP Grandes cultures pour être informé des dates prévisionnelles de dépistage des larves et des dommages. Ces prévisions seront basées sur les degrés-jours accumulés.       Cliquez ICI pour accéder au tableau des captures hebdomadaires obtenues pour chaque site de piégeage. Pour davantage de renseignements sur les champs de maïs les plus à risque d’être attaqués par les vers gris-noir, l’effet des traitements de semences et la protection qu’offrent certains hybrides Bt, référez-vous à l’avertissement N° 2 du 17 mai 2019. La façon la plus efficace pour contrôler le ravageur est d’appliquer un insecticide foliaire si le seuil économique d’intervention est atteint au moment du dépistage des dommages et des larves. Pour plus de détails sur la méthode de dépistage et les seuils d’intervention, consultez la fiche technique sur le Ver-gris Lire la suite
Grandes cultures, Avertissement No 2, 17 mai 2019
21 mai 2019
Captures élevées de ver-gris noir : il est suggéré de localiser les zones des champs de maïs à risque, elles devront être dépistées dans quelques semaines. Le dépistage des vers fil-de-fer. Voies d’accès dans les céréales : pratiques pour les interventions en postlevée. Exigences de refuges maïs Bt : toujours d’actualité. Tipule des prairies : des dommages pourraient être visibles.   CAPTURES ÉLEVÉES DE PAPILLONS DU VER-GRIS NOIR Isabelle Fréchette, agr. (CÉROM), Brigitte Duval, agr. (MAPAQ) et Julien Saguez, entomologiste (CÉROM) Les papillons du ver-gris noir migrent en provenance des États-Unis chaque année. À l’aide d’une vingtaine de pièges répartis dans plusieurs régions du Québec, le RAP Grandes cultures suit cette migration. Les données de captures de papillons renseignent sur l'arrivée de l'espèce et l’importance des populations dans la province. Elles permettent également de prédire à l’aide d’un modèle mathématique les dates auxquelles les larves de ver-gris noir peuvent endommager ou couper les plants de maïs en début de saison. C’est le synchronisme entre le stade de développement des larves et celui du maïs qui est déterminant : au-delà du stade 5 feuilles, le maïs n’est plus susceptible d’être affecté par l’insecte. La moyenne provinciale de papillons capturés entre le 6-7 mai et le 13-14 mai est de 36 papillons par piège. Le graphique des moyennes provinciales des captures hebdomadaires des dernières années montre qu’à pareille date, les captures de 2019 sont élevées par rapport aux dernières années. Ces captures indiquent qu’il faudra se préparer à dépister les champs de maïs dans quelques semaines.        Cliquez ICI pour accéder au tableau des captures hebdomadaires obtenues pour chaque site de piégeage. Les champs les plus à risque d’être attaqués par des larves de ver-gris noir sont : Les champs dans lesquels il y a beaucoup de mauvaises herbes deux semaines avant le semis, car les papillons Lire la suite
Grandes cultures, Avertissement No 3, 1er juin 2018
01 juin 2018
  La présence de la chrysomèle du haricot dans quelques champs de soya de la Montérégie-Est a été rapportée. Certains champs de céréales d’automne sont sur le point d’être à un stade sensible à l’infection par la fusariose. Les risques de dommages par le ver-gris noir sont faibles; ayez toutefois à l’œil les champs les plus à risque.     CAS DE CHRYSOMÈLES DU HARICOT RAPPORTÉS EN MONTÉRÉGIE-EST   Aujourd’hui, le 1er juin, la présence de chrysomèles du haricot dans quelques champs de soya dans le secteur de Saint-Denis-sur-Richelieu a été rapportée au RAP Grandes cultures. La portée de cette infestation reste à éclaircir. Ce ravageur est courant en Ontario, mais cause rarement des dommages économiques au Québec. Par ailleurs, considérant le stade précoce du soya, nous invitons les producteurs de soya à garder l’œil ouvert.   Comme mentionné dans le Guide des ravageurs de sol en grandes cultures (p. 55 à 57), au stade plantule (VC à V2), le dépistage se fait en choisissant au hasard au moins 5 zones dans le champ et en dénombrant les chrysomèles, sur le revers des feuilles, sur 5 à 6 m dans chacune des zones. Le moment propice pour les dépister est tôt le matin et il faut veiller à créer le moins de turbulence possible en marchant, car les insectes tendent à se cacher dans les fentes du sol. Selon le seuil d’intervention défini pour l’Ontario, un traitement pourrait être justifié si 16 chrysomèles et plus sont observées par 30 cm de rang au stade plantule.   Du stade trois feuilles trifoliées jusqu’à la floraison (V3 à R1), le seuil est de 30 à 50 % de défoliation (cette image sert de guide pour évaluer le pourcentage de défoliation).   Pour en savoir plus sur l’identification de l’insecte, veuillez vous référer à la fiche d'IRIIS phytoprotection Chrysomèle du haricot.   Photo : Laboratoire d’expertise et de diagnostic en phytoprotection, MAPAQ   LA CAMPAGNE « FUSARIOSE 2018 » : C’EST PARTI!   Les producteurs Lire la suite
Maïs sucré, Avertissement No 2, 16 juin 2017
16 juin 2017
Première génération de la pyrale bivoltine : les captures de papillons se poursuivent très faiblement. Importance du dépistage au champ. Dates de dépistage au champ, d’introduction de trichogrammes et dates prévisionnelles de traitements insecticides pour certaines régions/secteurs. Ver-gris noir et légionnaire uniponctuée : quelques cas rapportés, surveillez les champs à risque.     MAÏS SUCRÉ HÂTIF : 1RE GÉNÉRATION DE LA PYRALE BIVOLTINE   Les captures de papillons de la pyrale bivoltine (1re génération) se poursuivent très faiblement : 1 papillon vers le 12 juin à Saint-Bruno-de-Montarville (Montérégie), 1 papillon vers le 12 juin à L’Assomption (Lanaudière) et 1 papillon vers le 16 juin à Saint-Janvier (Basses-Laurentides). Pour l’instant, aucun papillon de la pyrale n’a été capturé dans les autres régions.   Montérégie, Laval et les municipalités hâtives de Lanaudière et des Basses-Laurentides. Les premières pontes devraient avoir commencé vers le 15 juin et les premières larves devraient être observées vers le 20 juin.   Centre-du-Québec, Estrie, Mauricie, Outaouais et les municipalités tardives de Lanaudière et des Basses-Laurentides. Selon le cumul des degrés-jours de croissance, nous prévoyons que les premières pontes pourraient commencer vers le 22 juin. Ainsi, les premières larves pourraient être observées vers le 27 juin dans ces secteurs. En fonction des prochains résultats de piégeage de papillons, ces dates pourront être révisées. Le prochain avertissement présentera les dates d’intervention recommandées dans ces secteurs pour les stratégies de 1 à 3 traitements appliqués sur des champs qui atteignent le stade 6 feuilles ou plus durant la période de ponte.   La 1re génération de la pyrale bivoltine est généralement peu préoccupante à cause de la faible survie hivernale. Dans la plupart des cas, elle ne devrait pas justifier plus d’un traitement insecticide. Par contre, chez certains producteurs, elle peut être Lire la suite
1 à 10 sur 1559

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.