Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Démarche proposée pour réussir votre projet agricole

On dit souvent que l’agriculture n’est pas qu’un métier, mais aussi un mode de vie. Plusieurs individus, couples ou familles se tournent vers l’agriculture à la recherche d’un mode de vie plus sain et simple. Toutefois, pour être en mesure d’en tirer un certain revenu et éventuellement en vivre, une planification rigoureuse est de mise. Nous vous proposons donc de suivre la démarche suivante afin de mettre toutes les chances de votre côté pour réussir.


Êtes-vous fait pour être entrepreneur agricole?

C’est la question qui tue!

Vous savez évidemment qu’il y a une différence entre faire pousser une tomate dans son jardin pour le plaisir et la cultiver pour en tirer une certaine rentabilité. Pour être en mesure de dégager des profits, il faut maîtriser certaines compétences et savoir bien s’entourer. Nous vous encourageons donc à bien identifier vos objectifs, vos forces et vos faiblesses en lien avec votre projet.

Pourquoi voulez-vous devenir agriculteur? Souhaitez-vous en tirer un revenu? Combien de temps souhaitez-vous consacrer à votre projet? Êtes-vous en bonne forme physique et mentale? Êtes-vous prêt à travailler de longues heures, dans des conditions climatiques souvent difficiles, à des tâches parfois répétitives? Êtes-vous à l’aise avec le risque? Avez-vous les compétences pour gérer tous les aspects d’une entreprise agricole? Un agriculteur doit porter plusieurs chapeaux et exceller dans différents domaines : les aspects techniques de la production, la gestion, le marketing et la vente, les ressources humaines, l’administration, la mécanique... la liste est longue!

Afin de vous aider dans votre réflexion et à déterminer si vous êtes prêt à devenir agriculteur, nous vous proposons les outils suivants :
 
Quelle production choisir?

Si vous avez passé la première étape avec succès et savez maintenant sans l’ombre d’un doute que vous êtes fait pour devenir entrepreneur agricole, il est temps de passer aux choses sérieuses : le choix de la production.

Peut-être savez-vous déjà avec certitude quelle production vous intéresse. Dans ce cas, passez immédiatement à l’étape suivante. Sinon, il est temps de vous asseoir et de faire quelques recherches. Nous vous suggérons également d’aller visiter des fermes pour vous guider dans vos réflexions.

Voici quelques éléments à considérer : combien de temps avez-vous à consacrer à votre projet? Combien d’argent êtes-vous prêt à investir? Serez-vous seul ou avec des partenaires? Quel type de mise en marché vous intéresse? À quel point tolérez-vous le risque? Quel revenu souhaitez-vous tirer de votre entreprise? Les réponses à ces questions devraient orienter votre choix.

À ce stade-ci, vous pouvez également commencer à réfléchir à votre modèle d’affaires.

OUTILS et RESSOURCES pour ALIMENTER vos RÉFLEXIONS

 Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ)

Le CRAAQ est un incontournable de la diffusion de connaissances agricoles au Québec. On y retrouve :
  • Agro-Démarrage - la boîte à outils du démarrage d’une entreprise agricole au Québec. Vous pouvez faire une recherche générale ou cliquer sur la production ou le secteur qui vous intéresse;
  • Agri-Réseau - on y retrouve une foule de documents techniques, ainsi que des vidéos et des articles de blogue;
  • Des guides de production;
  • Des budgets de production;
  • De nombreux outils Web.
Le CRAAQ organise également la tenue d’événements de transfert de connaissance. Inscrivez-vous à leurs infolettres pour ne rien manquer!

Les associations de producteurs de l’Union des producteurs agricoles (UPA) - cliquez sur votre spécialité dans la section « Les productions ».

Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) – pour de l’information sur les différentes productions, les permis, des bulletins de veille et bien plus! Consultez également sa chaîne YouTube et le calendrier des événements pour ne rien manquer.

À cette étape, n’hésitez pas à communiquer avec votre conseiller en relève et en établissement du MAPAQ. Il pourra vous accompagner et vous orienter pour le démarrage de votre projet.

 
Avez-vous de l’expérience et une formation pertinente?

Ça y est, vous avez choisi une production et êtes motivé à mettre sans plus tarder la main à la pâte! Avant de vous lancer corps et âme dans le démarrage de votre projet, il est fortement recommandé de suivre une formation et d’aller acquérir de l’expérience sur le terrain pendant au moins un an, idéalement deux ans.

Expérience

La façon idéale d’acquérir de l’expérience est d’aller travailler chez un producteur expérimenté, ouvert à vous partager ses connaissances. Cela vous permettra de développer certaines compétences et votre sens critique, de créer des liens avec d’autres agriculteurs du milieu, et surtout, de goûter à la vraie expérience agricole.

À cet effet, consultez cette excellente recommandation du CETAB+, formulée à l’intention des futurs producteurs maraîchers, mais qui peut aussi très bien s’appliquer à quiconque souhaite se lancer en agriculture.

Formation

Une formation en agriculture est toujours pertinente, quel que soit le mode de formation que vous choisissiez : la formation continue, le diplôme d’étude professionnelle, le diplôme d’études collégiales, ou même le baccalauréat. La formation vous permet non seulement de parfaire vos connaissances techniques, mais également de réseauter avec d’autres futurs agriculteurs ou professionnels agricoles et d’acquérir des compétences en gestion, indispensables à la réussite d’une entreprise agricole.

Un conseil? Choisissez votre formation en fonction de vos lacunes. Par exemple, si vous avez déjà de bonnes compétences en gestion grâce à vos expériences passées, optez plutôt pour une formation technique axée sur la production. Si, à l’opposé, vous avez plusieurs années d’expérience « terrain » en agriculture, une formation en gestion d’entreprise pourrait être une bonne idée!

Dans certains cas, il est également possible de faire reconnaître des acquis (RAC) afin d’obtenir plus rapidement votre diplôme.

Si vous êtes âgés de moins de 40 ans, une formation adéquate vous ouvre la porte à des subventions intéressantes. C’est donc un aspect à ne pas négliger!
 
Qu’en est-il de votre plan d’affaires et de vos prévisions financières?

Vous avez maintenant de l’expérience et de la formation dans votre domaine, il est temps de mettre vos idées sur papier par l’élaboration d’un plan d’affaires.

Mais d’abord… Qu’est-ce qu’un plan d’affaire et à quoi ça sert?

Votre plan d’affaires est votre carte de visite. C’est un gros morceau pour quiconque recherche du financement. Les bailleurs de fonds voudront s’assurer que vous avez bien réfléchi à votre projet, qu’il est cohérent et qu’il démontre des perspectives de rentabilité.

La rédaction du plan d’affaires vous permettra d’approfondir des questions telles que :
  • Quelle sera la structure juridique de mon entreprise et les implications fiscales?
  • Quelles seront la mission et les valeurs qui guideront le développement de mon entreprise?
  • Quel sera mon mode de production?
  • Quel sera mon mode de commercialisation?
  • Quels intervenants peuvent m’aider pour le démarrage de mon entreprise?
  • À quels règlements mon projet est-il assujetti?

Il vous permettra également de clarifier les aspects financiers de votre projet :
  • Quels sont les investissements nécessaires au démarrage de mon projet?
  • Quels seront mes coûts de production?
  • Est-ce que mon projet sera rentable, et quand?
  • Comment vais-je financer mon projet?
  • Etc.

Si vous n’avez pas eu la chance de faire votre plan d’affaires dans le cadre de votre formation, plusieurs options s’offrent à vous :
  • Rédiger vous-même votre plan d’affaires à l’aide d’un modèle existant en ligne. Le MAPAQ propose le modèle suivant, adapté à la réalité agricole. Utilisez l’outil Excel pour y intégrer facilement vos données financières. Communiquez avec votre conseiller en relève et/ou l’agent agroalimentaire de votre MRC pour connaître l’accompagnement disponible dans votre région.
  • Suivre le cours Lancement d’une entreprise.
  • Faire affaire avec un agroéconomiste ou un conseiller en gestion. Ce service est subventionné à 85 % par le Réseau Agriconseils pour les entreprises en démarrage.

OUTILS et RESSOURCES à CONSULTER


Tutoriels
Modèles
Avez-vous une ferme ou une terre et quel est son potentiel?

Si vous n’avez pas accès à une terre, vous devez déterminer si vous préférez acheter ou louer. Quel scénario est le plus réaliste en fonction de votre capacité financière? Dans quelle région souhaitez-vous vous établir? À quels critères devra répondre votre terre (profondeur et qualité du sol, superficie, drainage, etc.)?

L’ARTERRE est une ressource intéressante pour trouver des terres agricoles à vendre ou à louer, ou pour former des partenariats. Vous pourriez également considérer joindre un incubateur agricole comme première étape du démarrage de votre entreprise. À cet effet, consultez l’article suivant : « Toutes les raisons de considérer l'incubation avant de démarrer son entreprise agricole ».

Voici certains éléments à valider lors du choix de votre terre ou de sa mise en culture :
  • Potentiel agronomique : planifiez une visite sur le terrain avec un professionnel afin d’identifier si la terre et le climat sont propices pour la culture visée. N’oubliez pas de prendre des analyses de sol pour déterminer si des amendements doivent être apportés avant la mise en production.
  • Zonage : validez auprès de la municipalité si les activités prévues sont conformes avec le zonage. Cet élément est particulièrement important si vous prévoyez faire des activités non agricoles en zone agricole (verte). À cet effet, consultez la foire aux questions de la Commission de protection du territoire agricole (CPTAQ).
  • Environnement : les producteurs agricoles ont la responsabilité de respecter certaines exigences au niveau environnementale. Par exemple, il faut respecter des distances séparatrices avec les puits, faire une bonne gestion des matières fertilisantes, éviter de détruire des milieux humides, posséder un permis pour l’application de pesticides, etc. Vous trouverez plus d’information ici ou en communiquant avec votre bureau régional du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

OUTILS et RESSOURCES à CONSULTER
Avez-vous du financement?

Une fois votre projet bien défini, votre plan d’affaires rédigé et votre terre identifiée, il ne reste qu’une étape pour concrétiser votre projet : la recherche de financement.

Voici quelques astuces pour réussir votre demande de financement.

Voici également une liste non exhaustive des sources de financement dans le domaine agricole : N’hésitez pas à solliciter des rencontres auprès des différents bailleurs de fonds pour qu’ils vous expliquent leurs produits et comment ils peuvent s’insérer dans votre montage financier.

LECTURE


Voilà! Si vous avez réalisé toutes ces étapes, vous êtes vraiment prêt à démarrer votre entreprise agricole!

Assurez-vous de vous entourer des bons professionnels pour la réussite de votre projet et n’hésitez pas à communiquer avec votre conseiller en relève et en établissement du MAPAQ si vous avez des questions. Nous sommes là pour vous accompagner pendant les cinq premières années du démarrage de votre entreprise agricole.

Lectures complémentaires

Francisca Muller, Agronome, Conseillère en démarrage d’entreprises agricoles, MAPAQ
Commentaires (0)
Me connecter

Organisation : Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)
Date de publication : 26 février 2021
Infolettre Établissement et retrait

M'abonner à l'infolettre

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.