Chargement en cours

    POUR UN AUTRE MODÈLE DE MISE EN MARCHÉ DES PRODUITS DE L’ÉRABLE

      On peut aborder cette thématique de l’accès aux marchés par bien des dimensions : circuits courts et circuits longs selon la présence ou l’absence d’intermédiaires entre le producteur et le consommateur, mise en marché individuelle et mise en marché collective, marques de commerce, marques de distributeurs, etc. Nous vous proposons ici de réfléchir à un autre outil de mise en marché, qui ne remplace aucun de ceux utilisés aujourd’hui. Il est seulement (si l’on peut dire) un outil supplémentaire, avec ses propres règles, qui élargit la panoplie déjà mobilisée par les acteurs économiques. Ce nouvel outil est différent dans la mesure où il repose sur des dimensions avec lesquelles nous avons peu l’habitude de travailler. Il possède aussi un attribut que l’on connaît bien au Québec, la mise en marché collective, mais nous allons voir combien la pratique collective peut être différente de celle que l’on connaît habituellement.
    Ouvrir le document

    Auteur(s) : Jean-Michel Bordron, d g ,Table agroalimentaire de Chaudière-Appalaches (TACA)
    Date de publication : 10 juin 2008
    Annonces