Ajouté à Mes favoris.

    Chargement en cours

    La transition de l’acériculture à la biomasse - Une occasion de développement pour les localités forestières

    Le secteur acéricole pourrait contribuer à l’effort de transition énergétique du Québec dans un délai rapproché en remplaçant les systèmes d’évaporation au mazout, encore largement utilisés, par des systèmes de chauffe utilisant des énergies renouvelables. La présente note d’intervention vise à présenter les principaux paramètres du projet de transition de l’acériculture vers la biomasse forestière, à décrire brièvement les boucles économiques structurantes que pourrait générer cette transition, ainsi qu’à discuter des conditions à réunir pour que cette dernière puisse réussir.
    Ouvrir le document

    Organisation : Institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC)
    Auteur(s) : François L'Italien
    Date de publication : 31 juillet 2017

    Annonces