Chargement en cours

    La séquestration du carbone dans les systèmes agroforestiers - Info RLQ - Dossier carbone

    La réduction du carbone atmosphérique passe soit par une réduction des émissions issues des combustibles fossiles, soit par une augmentation de la séquestration du carbone dans les végétaux et le sol. Puisque le sol représente le plus grand réservoir de carbone dans une multitude d’écosystèmes, il apparaît pertinent de miser sur des stratégies qui maximiseront la séquestration dans les sols moins riches en carbone, comme les cultures annuelles (ex: maïs-grain et soya). À cet effet, les plantations feuillues semblent particulièrement performantes. Les plantations à haut rendement séquestrent rapidement beaucoup de carbone dans la biomasse aérienne, une biomasse qui pourra être utilisée pour faire du bois ou pour réduire notre dépendance aux énergies fossiles.
    Ouvrir le document

    Organisation : Réseau Ligniculture Québec
    Auteur(s) : Julien Fortier
    Date de publication : 30 décembre 2011

    Annonces