Chargement en cours

    Les spirées face à l’hiver

     Télécharger le document original
    Les nouvelles spirées, comme la majorité des plantes ornementales, se voient généralement accoler la même cote de rusticité que leur espèce d’origine. Or, sans étude préalable, nul ne peut affirmer que cette cote leur convient. Le REPLOQ (Réseau d’essais des plantes ligneuses ornementales du Québec) a tenté d'y voir plus clair. Il livre ici les résultats de ses évaluations portant sur la rusticité de dix spirées.

    Organisation : CPVQ et les Éditions du Canada
    Auteur(s) : Marie-Hélène Croisetière, M.Sc., Claude Richer agr.M.Sc. et Jacques-André Rioux, agr.Ph. D.
    Date de publication : 06 octobre 2005

    Annonces