Chargement en cours

    Le « Frankenstein de la framboise » : Schreckensteinia festaliella

     Télécharger le document original
    On peut observer les dommages typiques causés par ce ravageur dans les framboisières. Les larves broutent les feuilles entre les nervures formant des chapelets de zones blanchâtres. Et avec un nom pareil, il y a de quoi avoir peur! Mais, bien que les dommages soient impressionnants, il est rare que les conséquences soient problématiques. Tout au plus, les feuilles affectées peuvent devenir décolorées, ce qui nuit à l’activité photosynthétique. Pour en connaître davantage sur l’identification de l’insecte et des dommages, consulter ce document.

    Organisation : Laboratoire de diagnostic en phytoprotection, MAPAQ
    Auteur(s) : Michèle Roy, agronome-entomologiste, Nathalie Laplante, étudiante en biologie et photographe et Mario Fréchette, technicien agricole
    Date de publication : 18 juin 2004

    Annonces