Chargement en cours

    Effet de la température ambiante et de la vitesse de l'air sur les performances du porc en croissance

     Télécharger le document original
    Depuis dix ans, l'Institut Technique du Porc (ITP) a entrepris une série d'expérimentations afin de caractériser les effets de l'ambiance sur le porc en croissance finition.  En 1996, Robert Granier faisait un premier bilan des essais menés à la station ITP de Villefranche de Rouergue.  L'effet de la température ambiante apparaissait comme un facteur prépondérant.  Entre 17 et 28° C, températures maintenues constantes tout au long de l'expérimentation, la consommation d'aliment dimunuait de 40 g/j/°C pour des porcs entre 25 et 108 kg de poids vif.  Dans le même temps, la croissance diminuait de 17 g/j/°C entre 20 et 28° C, alors que l'efficacité alimentaire était peu affectée dans cet intervalle.  En revanche, à 17° C, l'indice de consommation (I.C.) était dégradé, l'aliment consommé en plus entre 17 et 20°C servant uniquement aux besoins de thermorégulation.
    Organisation : Colloque sur la production porcine 2003 - CRAAQ
    Auteur(s) : Patrick Massabie, Ingénieur en recherche et développement, Institut technique du porc, Station expérimentale Les Cabrières, Villefranche de Rouergue (France)
    Date de publication : 17 juin 2004
    Annonces