Chargement en cours

    Utilisation de la technologie des ultrasons pour la prédiction in vivo du pourcentage de gras intramusculaire de la longe

     Télécharger le document original
    La sélection des porcs en fonction de carcasses plus maigres a sans doute influencé le taux de gras intramusculaire (GIM) en même temps que la proportion des tissus gras et maigres dans la carcasse. Le GIM influence les qualités gustatives de la viande de porc et la préférence visuelle des consommateurs (Fortin et al., 2005; Ngapo et al., 2007). Aussi, environ 50 % du porc produit au Canada est exporté et la part des marchés asiatiques représente plus de 45 % de la viande et des recettes monétaires liées à l’exportation. Or, les consommateurs japonais ont une préférence pour des coupes de viande (dont la longe) présentant des degrés élevés de GIM. Il serait donc intéressant de pouvoir contrôler l’évolution du GIM afin de mieux répondre aux besoins des marchés domestiques et internationaux...
    Organisation : CCAP, CRDA, CDPQ
    Auteur(s) : L. Maignel, J.-P. Daigle, N. Plourde, C. Gariépy et B. Sullivan
    Date de publication : 21 mai 2009
    Annonces