Chargement en cours

    Des molécules thérapeutiques pour contrôler le srrp

     Télécharger le document original
    Le syndrome reproducteur et respiratoire porcin (SRRP) est considéré comme l’ennemi à abattre dans le secteur porcin canadien. Un résultat prometteur vient d’être obtenu grâce à un projet de recherche visant à utiliser une nouvelle classe de molécules thérapeutiques. Appelées les aptamères, ces molécules seraient capables de réduire de 5 à 100 fois la reproduction virale du virus du SRRP.
    Organisation : Porc Québec, avril 2014
    Auteur(s) : Valérie Maillette, Carl Gagnon, Christian Savard
    Date de publication : 14 août 2014
    Annonces