Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
316 documents correspondants à votre recherche et/ou filtre(s) sélectionné(s)

Nouveau

17 mai 2019
Coûts moyens des principaux traitements antiparasitaires
Pommier, Avertissement No 5, 15 mai 2019

Nouveau

15 mai 2019
Développement des pommiers; tavelure; insectes; précisions concernant la confusion sexuelle; omission du traitement insecticide préfloral.   DÉVELOPPEMENT DES POMMIERS (G. Chouinard et F. Pelletier) Le temps froid persiste et ralentit le développement des pommiers et l’activité des insectes. Des épisodes de gel ont été enregistrés au cours de la dernière semaine dans plusieurs régions, mais peu de dommages de bourgeons ont été rapportés par les observateurs du Réseau. Les derniers stades observés (cv. 'McIntosh') sont les suivants : •    Le stade prébouton rose a été atteint le 8 mai dans les sites les plus hâtifs au sud-ouest de Montréal, le 12 mai en Montérégie-Est et le 13 mai dans la région de Missisquoi. •    En date du 15 mai, les pommiers sont au stade débourrement avancé dans les régions de l’Estrie et des Laurentides. •    Le débourrement a débuté le 8 mai dans les sites les plus chauds de la région de Québec et est maintenant atteint dans la majorité des vergers de cette région. Le bouton rose est prévu pour le 16 mai dans les régions les plus chaudes (sud-ouest de Montréal) et au cours de la semaine prochaine dans la majorité des autres régions (voir le sommaire de la semaine pour l’ensemble des prévisions et des observations par région).   TAVELURE (V. Philion) Consultez la plateforme PFI du Réseau-pommier pour les informations les plus récentes sur le développement de la tavelure et les dernières analyses de la situation (celle du 13 maiet celle du 15 mai). Une analyse sur l'oïdium en date du 15 mai est aussi disponible.   INSECTES ET ACARIENS (G. Chouinard et F. Pelletier) L’activité de la punaise terne est demeurée faible dans la plupart des régions et peu de vergers ont atteint le seuil d’intervention, à l’exception de la région du sud-ouest de Montréal et de quelques parcelles dans la région de Missisquoi. Le début de l’éclosion des œufs du tétranyque Lire la suite
Pommier, Avertissement No 4, 8 mai 2019
08 mai 2019
Développement des pommiers, la tavelure, les insectes, les acariens et pour en savoir plus.   DÉVELOPPEMENT DES POMMIERS (G. Chouinard et F. Pelletier) Pour le cultivar McIntosh, les derniers stades observés dans les différentes régions pomicoles sont les suivants : Le débourrement avancé a été atteint le 6 mai en Montérégie et dans Missisquoi. Le débourrement a été atteint les 4 et 5 mai dans l’ensemble des vergers de l’Estrie et des Laurentides. Le stade prébouton rose est prévu le 9 mai dans les sites les plus hâtifs (au sud-ouest de Montréal) et le stade débourrement, le 12 mai dans la région de Québec (voir le sommaire de la semaine pour l’ensemble des prévisions et observations par région).   Stratégie d’intervention Pensez à réserver vos ruches! Les premières fleurs du cv. McIntosh devraient ouvrir dans deux semaines dans les sites chauds de la Montérégie-Ouest. La liste des apiculteurs qui offrent leurs services pour la pollinisation est disponible sur le site Web du CRAAQ. Pour des conseils sur la pollinisation (nombre de ruches, arbres pollinisateurs, protection des abeilles, etc.), consultez la fiche 42 et la fiche 95 du Guide de production fruitière intégrée (Guide de PFI).   TAVELURE (V. Philion) La première « vraie » infection de la tavelure du pommier est attendue avec la pluie qui est prévue demain, soit dans la nuit du 9 mai au 10 mai. Selon l’heure du début de la pluie et le moment du séchage du feuillage, le risque pourrait varier grandement. Les éjections de spores sont fortement inhibées la nuit et les spores ne pourront pas toutes infecter le feuillage si ce dernier sèche rapidement. Vous pouvez évaluer la situation en continu avec le logiciel RIMpro pour votre localité. Selon les prévisions actuelles, une forte quantité de pluie est attendue, soit plus de 25 mm en 12 h. La pluie diminue graduellement l’efficacité de tous les traitements fongicides, Lire la suite
07 mai 2019
Bilan de la saison 2018
Pommier, Avertissement No 3, 2 mai 2019
02 mai 2019
Stades de développement des pommiers, tavelure, traitement à l'huile contre les ravageurs, nouvelles importantes concernant les pesticides utilisables en pomiculture et observations et prévisions de la semaine. DÉVELOPPEMENT DES POMMIERS  (G. Chouinard) Pour le cultivar McIntosh, plusieurs régions pomicoles (Montérégie-Est, Sud-ouest de Montréal et Missisquoi) sont présentement au stade débourrement. En date du 30 avril, aucun verger pilote de ces régions n’avait atteint le débourrement avancé, mais ce stade sera atteint dans les prochains jours. Dans les Laurentides, bien que des bourgeons débourrés soient observés, le stade débourrement (75 % des bourgeons ouverts) devrait être atteint d’ici la fin de la semaine. Pour la région de Québec, selon les prévisions des cinq prochains jours et les normales de températures, ce stade ne devrait pas être atteint avant la fin de la semaine prochaine. Pour le tableau des détails dans chaque région, cliquez ici.   Bourgeons de Cortland (à gauche) et McIntosh (à droite) à Saint-Bruno le 30 avril 2019 Source : G. Chouinard   TAVELURE (V. Philion) Les informations les plus récentes sur le développement de la tavelure et la dernière analyse de la situation sont disponibles en tout temps sur la plateforme PFI du Réseau-Pommier (cliquez sur les liens pour y accéder). INSECTES ET ACARIENS  (F. Pelletier et G. Chouinard) État de la situation Quelques punaises ternes ont été capturées depuis la semaine dernière en Montérégie et dans la région de Missisquoi, mais avec les températures froides, l’activité de l’insecte sur les bourgeons est faible. Malgré ce temps frais, des captures de noctuelles du fruit vert ont été observées dans les vergers pilotes du Réseau-Pommier. Selon le modèle prévisionnel, on se situe actuellement près du pic de captures de cet insecte.  En général, la présence d’œufs de tétranyque rouge est plutôt faible dans les vergers dépistés jusqu’à présent, Lire la suite
Pommier, Avertissement No 2, 25 avril 2019
25 avril 2019
Développement des pommiers; tavelure tardive cette année; messages des conseillers pomicoles du MAPAQ; programme d'essais à la ferme; formation sur la sécurité et les pesticides; les vergers-vitrine, vous connaissez?   DÉVELOPPEMENT DES POMMIERS   En date du 24 avril, le débourrement (cv. McIntosh) est amorcé dans les sites les plus chauds du Québec, comme dans certains secteurs à Franklin. Ce stade devrait être atteint d'ici une semaine dans la plupart des autres régions pomicoles et dans environ deux semaines pour le secteur de Québec. Consultez le tableau sommaire pour des informations région par région.   TAVELURE TARDIVE CETTE ANNÉE (V. Philion) Même si les pommiers ont commencé à débourrer à plusieurs endroits, la tavelure se fait attendre. Les premières spores de la tavelure du pommier (ascospores) ne sont pas encore prêtes à éjecter. Les tests d’éjection et les observations au microscope réalisées la semaine dernière (18 avril) et hier (24 avril) au laboratoire de l’IRDA n’ont révélé aucune spore prête à l’éjection. La pluie prévue cette semaine va rétablir graduellement l’équilibre, mais le risque d’infection dans les jours suivant le débourrement restera faible.  Comme la saison est retardée, profitez-en pour broyer les feuilles de la litière ou encore accélérer leur dégradation à l'aide d'une application d’urée. Différentes techniques sont possibles et près d’une dizaine sont décrites en détail dans le Guide de référence en production fruitière intégrée (Guide de PFI) (fiche 101). C’est aussi un bon moment pour finaliser la préparation de votre pulvérisateur.   MESSAGES DES CONSEILLERS DU MAPAQ (RÉPONDEURS ET INTERNET) Les  messages  des  conseillers  en  pomiculture  du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)  diffusent  de l’information  urgente,  comme  les  données  météorologiques  et Lire la suite
Pommier, Avertissement No 1, 18 avril 2019
18 avril 2019
Urée et autres méthodes préventives de lutte contre la tavelure. Aide financière disponible pour la confusion sexuelle du carpocapse. L'affiche Production fruitière intégrée 2019 est arrivée. TAVELURE : SAVIEZ-VOUS POUR L'URÉE? (V. Philion) D’ici au débourrement, investissez dans l’intervention la plus rentable de l’année : la prévention des éjections. En effet, la stratégie la plus efficace pour réprimer la tavelure, mais aussi la plus négligée, est de prévenir une partie des éjections en éliminant la litière de feuilles au sol ou en favorisant sa dégradation. Différentes techniques sont possibles et près d’une dizaine d’entre elles sont décrites en détail dans le Guide de référence en production fruitière intégrée (Guide de PFI) (fiche 101). La plus populaire et la plus facile consiste à broyer autant que possible les feuilles mortes au moment du déchiquetage du bois de taille. L’application d’urée au sol est également préconisée en PFI, mais est interdite en production biologique. Toutes les mesures de réduction d’inoculum agissent comme une police d’assurance et réduiront le risque de voir apparaître la tavelure malgré votre programme de traitements réguliers. Le traitement « classique » est fait avec une solution de 50 kg d’urée par hectare dans un volume d'eau suffisant pour dissoudre l’urée. Les Américains préconisent près de 1 000 litres d’eau par hectare (40 lbs d’urée dans 100 gallons par acre), mais il n’est pas nécessaire d’utiliser un volume aussi élevé. Il est possible de dissoudre 50 kg d’urée dans 75 litres d’eau à 0 °C, mais c’est plus facile avec les volumes usuels (ex. : 250 l/ha). Il n’y a donc pas de problème de préparation. L’efficacité est proportionnelle à la quantité d’urée appliquée. Donc diminuer la quantité d’urée par hectare diminue l’efficacité de la technique. Pour les traitements au sol, vous pouvez l’appliquer avec votre pulvérisateur conventionnel de deux manières : soit en utilisant Lire la suite
Pommier, Avertissement No 16, 15 octobre 2018
15 octobre 2018
   De nouveaux vergers vitrines dans les régions pomicoles du Québec. Formation et démonstration de nouveaux pulvérisateurs à verger. Réévaluation de pesticides dans la pomme.   LES NOUVEAUX VERGERS VITRINES DU QUÉBEC : VISITEZ CELUI DE VOTRE RÉGION DÈS LA SEMAINE PROCHAINE! (G. Chouinard) Vous en entendrez parler pendant les quatre prochaines années : grâce à un support financier du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ), l'Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA) a mis sur pied cette année un réseau de cinq vergers vitrines à travers le Québec. Les vitrines se trouvent chez un producteur de chacune des localités suivantes : Saint-Joseph, Mont-Saint-Grégoire, Sainte-Cécile-de-Milton, Oka et L'Islet. Les vitrines ont pour but de permettre à tous les producteurs de voir (d'où le nom vitrine) les appareils et les résultats de nouvelles méthodes de production de pommes à moindre risque. Parmi les techniques démontrées et sélectionnées par les conseillers et les experts du Réseau-pommier, notons : la pulvérisation à l'allemande (faible dérive et haute vitesse); la lutte biologique contre les acariens; le désherbage mécanique; la confusion sexuelle; la lutte attracticide en remplacement des insecticides; le bicarbonate de potassium en remplacement des fongicides de synthèse, les filets anti-insectes, la broyeuse à feuilles, etc. Pomicultrices et pomiculteurs, ne manquez pas le premier événement « vitrine » organisé durant la semaine du 21 octobre dans les cinq principales régions pomicoles : voyez l'invitation ci-dessous, choisissez votre site et venez faire du lèche-vitrine!     CLINIQUES D'INFORMATION ET DE DÉMONSTRATION SUR L'UTILISATION D'UN PULVÉRISATEUR CERTIFIÉ "AIRCHECK" (V. Philion) L’IRDA, en collaboration avec les cinq vergers vitrines, les conseillers pomicoles associés et le MAPAQ, vous invite à assister à une des séances Lire la suite
28 septembre 2018
Message important de Santé Canada : producteurs de pommes Retraits et modifications d'usages - Produits à base de carbaryl
Pommier, Avertissement No 15, 5 septembre 2018
05 septembre 2018
Situation actuelle de la récolte; fin de l’activité de ponte de la mouche de la pomme; récentes décisions de l'ARLA en rapport avec des pesticides utilisés en pomiculture.   ÉTAT DE LA RÉCOLTE   En date du début septembre, le calibre et la coloration des fruits sont en général inférieurs à la moyenne dans les exploitations, mais les pluies reçues récemment et le rafraîchissement annoncé pourraient permettre à la situation de s’améliorer. Le volume estimé et la qualité de la récolte 2018 s’annoncent semblables à ceux des dernières années. Empire sur B9 au verger du mont Saint-Bruno (5 septembre 2018) Photo : M. Larose   MOUCHE DE LA POMME État de la situation Avec le temps chaud qui persiste, certains redoutent une activité prolongée de la mouche de la pomme; cette inquiétude est renforcée par les nombreuses captures dans certains vergers encore à la fin août. Stratégie d’intervention Ne vous laissez pas berner par la mouche! Puisque l’activité des insectes est entièrement déterminée par la température, il est normal que les captures soient plus importantes par températures élevées. Toutefois, le risque à la récolte, lui, n’est pas plus élevé en cette période. En fait, selon une étude de Cornell, la quasi-totalité des mouches femelles (celles qui causent les dégâts aux fruits) ne pond plus d’oeufs à partir de la fin août; elles sont donc aussi inoffensives que les mâles. Ainsi, il est tout à fait raisonnable de ranger son pulvérisateur en septembre malgré les captures enregistrées sur les sphères rouges.   DÉCISIONS RÉCENTES ET À VENIR DE L’ARLA CONCERNANT LES PESTICIDES AUTORISÉS EN POMICULTURE En raison de l’impact important que pourraient avoir les dernières décisions de l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) pour la culture de la pomme au Québec, la période dite « d’ouverture aux commentaires » face aux décisions proposées par l’ARLA représente une opportunité cruciale pour faire entendre vos arguments Lire la suite
1 à 10 sur 316