Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
11 documents correspondants à votre recherche et/ou filtre(s) sélectionné(s)
Pommier, Avertissement No 11, 22 juin 2022

Nouveau

22 juin 2022
Arrivée de la mouche de la pomme. Démonstrations dans les vergers-vitrines : inscrivez-vous! Observations et prévisions du Réseau Pommier. Pour plus d'information en période estivale.   DÉVELOPPEMENT DES POMMIERS (F. Pelletier)   En date du 20  juin, le calibre moyen pour le cultivar McIntosh atteignait 33 mm en Montérégie, 25 mm en Estrie et se situait entre 15 et 20 mm pour la région de la Capitale-Nationale. Dans la région des Laurentides, plusieurs vergers (environ 80 %) ont été touchés par des épisodes de grêle le 16 juin dernier, mais seule une minorité d’entre eux sont plus fortement atteints (soit plus de 70 % des fruits endommagés).    INSECTES RAVAGEURS  (F. Pelletier) Peu de nouveaux dommages de charançon de la prune ont été rapportés au cours de la dernière semaine, à l’exception de quelques sites où des dommages récents ont été observés de façon localisée. Selon les prévisions actuelles, plusieurs nuits favorables à l’activité de l’insecte sont à prévoir dans les prochains jours mais, à l’exception de la région de Québec, l’activité de ponte de l’insecte est majoritairement terminée. Les captures de carpocapse de la pomme demeurent plutôt faibles pour la majorité des vergers ou sont stables ou en diminution par rapport aux semaines précédentes. Selon le modèle prévisionnel, on approche du pic de ponte de la 1re génération pour les régions les plus hâtives (voir le sommaire à la fin de ce communiqué pour les prévisions par région).  Les premières mouches de la pomme ont été capturées hier (21 juin) dans un verger en Montérégie-Ouest ainsi qu’au verger expérimental du Réseau à Saint-Bruno-de-Montarville. Parmi les autres ravageurs mentionnés cette semaine par les collaborateurs du Réseau, on note entre autres le début des observations de l’ériophyide du pommier dans quelques vergers et l’arrivée du scarabée du rosier de façon localisée en Montérégie-Ouest et dans les Laurentides. Pour les Lire la suite
Pommier, Avertissement No 10, 15 juin 2022
15 juin 2022
Développement des pommiers. Insectes ravageurs et bénéfiques. Stratégies pour la mouche de la pomme. Rappel : journées de démonstration. Feu bactérien. Fertilisation. Observations et prévisions du Réseau. DÉVELOPPEMENT DES POMMIERS (F. Pelletier) En date du 13 juin, le calibre moyen pour le cultivar 'McIntosh' se situait entre 8 et 12 mm pour la région de Québec et atteignait 25 mm en Montérégie. Différents collaborateurs rapportent une forte croissance végétative cette année. Dans quelques régions, notamment en Estrie et en Montérégie-Est et Ouest, on rapporte une nouaison variable, malgré une bonne floraison.    INSECTES RAVAGEURS ET BÉNÉFIQUES (F. Pelletier) L’activité de ponte du charançon de la prune n’est pas terminée et quelques dégâts frais ont été observés au cours des derniers jours, principalement dans les vergers en régie biologique, mais également dans quelques vergers en régie conventionnelle. Selon les prévisions météorologiques actuelles, les prochaines nuits (15 et 16 juin) seront favorables à l’activité de cet insecte. La présence du charançon de la pomme est également rapportée de façon localisée dans différentes régions (Missisquoi, Montérégie-Est et Ouest et Capitale-Nationale).  Les premiers dommages de carpocapse de la pomme ont été observés. On se situe actuellement au tout début de l’éclosion des œufs. Les captures de papillons sont demeurées faibles en général au cours de la dernière semaine, mais selon le modèle prévisionnel du Réseau, on approche du pic de vol de la 1re génération pour les régions plus hâtives (voir le sommaire en fin de communiqué pour les prévisions détaillées par région). Les captures de papillons de tordeuse à bandes obliques (TBO) ont commencé dans l’ensemble des régions à l’exception de la Capitale-Nationale. Le pic de captures de la 1re génération devrait être observé en début de semaine prochaine pour la Montérégie.  Une première capture de Lire la suite
Pommier, Avertissement No 9, 8 juin 2022
08 juin 2022
Développement des pommiers. Stratégies contre la tavelure et les insectes. Protégez-vous et protégez les espèces utiles. Observations et prévisions du Réseau. DÉVELOPPEMENT DES POMMIERS (F. Pelletier) Le stade « nouaison » a été atteint le 6 juin dans la région de Québec. En date du 7 juin, le calibre moyen pour le cultivar McIntosh se situait entre 18 et 22 mm pour les sites les plus hâtifs (Montérégie) alors qu’en Estrie, le calibre moyen est de 10 mm. Plusieurs collaborateurs rapportent la présence occasionnelle de fruits difformes (apparence de minicitrouille) attribuable au gel, sur différentes variétés et dans différentes régions (Estrie, Montérégie, sud-ouest de Montréal).    TAVELURE : BIENTÔT LA FIN (V. Philion) Les dernières ascospores de la saison arrivent à maturité et les éjections suffisamment importantes pour provoquer une infection achèvent. À partir des relevés d'éjections forcées en laboratoire publiés en ligne et du simulateur RIMpro, nous pouvons établir un pronostic :  Dans toutes les régions limitrophes à Montréal incluant l'Estrie, la première ascospore de la saison est arrivée à maturité entre le 9 et le 14 avril. Dans tous les cas, la dernière éjection devrait coïncider avec la pluie prévue le 9 juin. Même si les éjections forcées du 3 juin étaient importantes, elles devraient s'estomper rapidement. Selon RIMpro, la légère incertitude sur la date du début des éjections ne devrait pas avoir d'impact sur la date de la dernière éjection, mais pourrait affecter son intensité.  Pour la Capitale-Nationale, les échantillons ne sont pas envoyés au laboratoire aussi fréquemment et il est donc plus difficile d’établir la tendance pour cette région. Avec une première ascospore à maturité vers le 29 avril, la fin des éjections mesurables devrait avoir lieu vers le 20 juin.  Les dernières éjections prévues sont associées à un indice de risque (RIM) assez faible. Dans les vergers très propres où la litière Lire la suite
Pommier, Avertissement No 8, 1er juin 2022
31 mai 2022
Vitrines régionales : Mettez ces dates à vos agendas. Développement des pommiers. Éclaircissage. Tavelure, feu bactérien et blanc du pommier. Carpocapse, charançon et autres insectes. Observations et prévisions du Réseau.   METTEZ CES DATES À VOS AGENDAS ET PASSEZ LE MOT! (J. Gagné et G. Chouinard) Six événements auront lieu cet été, dont cinq dans les vergers-vitrines du Québec. Nous serons sûrement dans un verger près de chez vous! La programmation détaillée et les liens d’inscription seront disponibles sous peu, surveillez votre boîte aux lettres ou visitez vitrine-pommes.com. Ces événements sont offerts grâce à l’implication de l’Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA), des Producteurs de pommes du Québec (PPQ) et du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), et à une aide financière dans le cadre du programme Prime-Vert. DÉVELOPPEMENT DES POMMIERS (F. Pelletier) Le stade « nouaison » a été atteint dans toutes les régions à l’exception de celle de Québec où les pommiers sont actuellement au stade calice. En date du 30 mai, le calibre moyen pour le cultivar 'McIntosh' était de 10-12 mm pour les sites les plus hâtifs (Montérégie). D'après les rapports de certains collaborateurs, la nouaison est variable selon les cultivars et selon les sites, notamment ceux affectés par le gel hivernal.   Éclaircissage (rappels) avertissement N° 6 du 18 mai 2022.  c'est possible! Après avoir utilisé les agents ou les appareils éclaircissants, il faut attendre la chute physiologique des fruits (fin juin à début juillet) pour évaluer les besoins d’éclaircissage manuel. LA SAISON DE LA TAVELURE N’EST PAS FINIE (V. Philion) Dans les régions limitrophes à Montréal, la réserve des ascospores de Venturia inaequalis diminue, mais n’est pas épuisée. Les résultats d’éjection n’étaient pas disponibles au moment de publier ce texte, mais les baisses observées par site reflètent Lire la suite
Pommier, Avertissement No 7, 25 mai 2022
25 mai 2022
Développement des pommiers. Sortie des maladies. Insectes et stratégies associées. Apports en calcium. Observations et prévisions du Réseau. DÉVELOPPEMENT DES POMMIERS (F. Pelletier) En date du 24 mai, les derniers stades observés (cultivar 'McIntosh') dans les différentes régions pomicoles sont les suivants : Le stade « nouaison » a été atteint le 23 mai dans les sites les plus hâtifs de la Montérégie. Le « calice » a été atteint le 21 mai dans la région du sud-ouest de Montréal et le 23 mai dans les Laurentides et dans les sites les plus chauds en Estrie. La « pleine floraison » a été atteinte le 23 mai dans la région de Québec. La nouaison sera atteinte dans les prochains jours (27 au 29 mai) dans l'ensemble des régions du sud-ouest du Québec. En Montérégie, les variétés hâtives ont déjà un calibre de 7-8 mm. Dans la région de Québec, le stade « calice » devrait être atteint le 28 mai (voir le sommaire en fin de communiqué pour l’ensemble des prévisions et observations par région).   SORTIE DES MALADIES (V. Philion) Des conseillers pomicoles rapportent la sortie des premiers symptômes de tavelure du pommier. Les premiers symptômes de feu bactérien, quant à eux, sont prévus d’ici vendredi. Tavelure Les taches en lien avec l’infection du 4 mai sont apparues au cours des derniers jours sur les feuilles de la rosette. Selon le modèle RIMpro, la sortie des symptômes pour cette pluie s’achève au cours des prochains jours. Les symptômes de l’infection du 15 mai sont attendus d’ici quelques jours. Dans les vergers où des symptômes sont visibles, la quantité d’ascospores en inventaire et les valeurs d’infection de RIMpro ne sont pas pertinentes. La protection des fruits doit alors être faite pour chaque infection selon l’apparition des nouvelles feuilles depuis le dernier traitement. Feu bactérien Les symptômes en lien avec l’infection des fleurs écloses le 13 mai devraient commencer à apparaître d’ici vendredi. Lire la suite
Pommier, Avertissement No 6, 18 mai 2022
18 mai 2022
Développement des pommiers. Maladies : tavelure; mélange bicarbonate et cuivre : protection diminuée; brûlure bactérienne. Insectes et acariens. Stratégies postflorales contre les insectes et les acariens. Éclaircissage. Pulvérisations à bas volume. Démonstrations en vergers : c'est en 2022 que ça se passe. Observations et prévisions du Réseau. DÉVELOPPEMENT DES POMMIERS (F. Pelletier) En date du 17 mai, les derniers stades observés (cultivar 'McIntosh') dans les différentes régions pomicoles sont les suivants : La « pleine floraison » a été atteinte le 14 mai en Montérégie et le 15 mai dans les autres régions les plus hâtives (sud-ouest, Missisquoi, Laurentides). Le stade « bouton rose avancé » a été atteint le 15 mai en Estrie dans les sites les plus chauds et la floraison a débuté le 16 mai.  Le « bouton rose » a été atteint le 17 mai dans les sites les plus chauds de la région de Québec. Avec la vague de chaleur de la semaine dernière, la floraison se déroule en accéléré. Le stade « calice » est prévu pour le 20 mai dans les sites les plus chauds en Montérégie et entre le 21 et 24 mai dans les autres régions où la floraison est en cours. Dans la région de Québec, la floraison devrait débuter à la fin de la semaine (voir le sommaire en fin de communiqué pour l’ensemble des prévisions et observations par région). Apparition du stade calice sur les premiers bouquets de 'McIntosh', le 17 mai à Saint-Bruno. G. Chouinard, agr. (IRDA) SURVIE DES ASCOSPORES SUR FEUILLAGE SEC  (V. Philion)   Les ascospores de tavelure éjectées à la fin des pluies peuvent subsister un certain temps à la surface du feuillage qui sèche. Le temps de survie sur le feuillage a longtemps été sous-estimé. On sait maintenant qu’une proportion des spores peut survivre 24 h ou plus et que le retour de la pluie peut permettre leur infection. Le modèle RIMpro représente la mortalité des spores par une baisse graduelle du « nuage blanc » de spores en attente d’infection. Lire la suite
Pommier, Avertissement No 5, 12 mai 2022
12 mai 2022
Feu bactérien : traiter tôt et souvent ou seulement au bon moment. La tavelure et le feu en même temps. FEU BACTÉRIEN : TRAITER TÔT ET SOUVENT OU SEULEMENT AU BON MOMENT   Une partie de la floraison des poiriers et des pommiers aura lieu cette année pendant une période propice au développement du feu bactérien. Au moment de l’ouverture des pétales, les bactéries sont toujours absentes des fleurs. Les insectes pollinisateurs contaminent les fleurs à mesure de leur éclosion, mais la population bactérienne de départ n’est pas suffisante pour causer une infection. Les bactéries doivent se multiplier et atteindre un seuil avant que le risque de feu soit appréciable. Les bactéries sont favorisées par une température élevée, surtout la nuit quand l’humidité est élevée. Une pluie ou une rosée importante est ensuite requise pour que les bactéries migrent dans la fleur pour causer une infection. Comme les traitements (STREPTOMYCINE, BLOSSOM PROTECT) ne sont vraiment efficaces que sur les fleurs déjà écloses au moment du traitement, le moment du traitement devient rapidement un enjeu. Les traitements doivent avoir lieu après l’ouverture des fleurs à risque, mais maximum 24 h avant l’infection (BLOSSOM PROTECT) ou le jour de l’infection (STREPTOMYCIN). Pour éviter d’avoir à traiter chaque jour de nouvelles fleurs, il est bien de considérer que le temps minimum entre l’éclosion des fleurs et l’infection est de 36 h. Suivre les modèles et en particulier RIMpro permet d’espacer davantage les traitements. Les fleurs traitées sont protégées jusqu’à la fin de leur vie. Les fleurs qui ouvrent aujourd’hui sont à risque d’infection samedi. Un traitement demain devrait couvrir les infections du 14 et du 15 mai. Le refroidissement prévu devrait atténuer le risque les jours suivants.       LA TAVELURE ET LE FEU EN MÊME TEMPS La pluie prévue samedi risque de provoquer à la fois une infection de tavelure et de feu bactérien dans les vergers où l’éclosion des Lire la suite
Pommier, Avertissement No 4, 11 mai 2022
10 mai 2022
Développement des pommiers. Insectes ravageurs. Ruches et pollinisation. Opérations durant la floraison. Observations et prévisions du réseau. SITUATION DANS LES VERGERS  (F. Pelletier)   En date du 10 mai, les derniers stades observés (cultivar 'McIntosh') dans les différentes régions pomicoles sont les suivants : Le « prébouton rose » a été atteint le 8 mai dans les sites les plus chauds en Montérégie, le 9 mai dans la région de Missisquoi ainsi que le 10 mai dans les Laurentides. Ce stade sera atteint possiblement aujourd’hui (11 mai) dans les sites les plus hâtifs en Estrie. Le « débourrement » a été atteint le 6 mai dans la région de Québec.   Le temps chaud accélère le développement des pommiers. Les prévisions du Réseau indiquent que le « bouton rose » sera atteint aujourd’hui (11 mai) et la pleine floraison dans 4-5 jours seulement (le 15 ou le 16 mai) dans les régions les plus hâtives et à la fin de la semaine prochaine en Estrie. Dans la région de Québec, le « débourrement avancé » devrait être atteint d’ici la fin de la semaine (voir le sommaire au bas de ce communiqué pour les prévisions et observations par région).   Le manque d’eau à ce temps-ci de la saison est préoccupant pour l’ensemble des régions pomicoles. Un manque d'eau à ce stade réduit la croissance et peut limiter non seulement le rendement potentiel pour cette année, mais aussi celui de l'an prochain. Le guide L’implantation d’un verger de pommiers (disponible au CRAAQ) présente des informations complètes sur l’irrigation, la conception et la mise en place des systèmes de même que sur leur conduite.   INSECTES RAVAGEURS (F. Pelletier)   L’activité de la punaise terne a été en hausse dans certains vergers ou secteurs de vergers particulièrement depuis le début de cette semaine et la hausse des températures. Des recommandations de traitements ont été faites pour quelques sites.   Les premières larves de tordeuses Lire la suite
Pommier, Avertissement No 3, 4 mai 2022
04 mai 2022
Développement des pommiers. Tavelure : première grosse infection prévue. Application d'huile à prévoir. Punaise terne et autres ravageurs printaniers. Observations et prévisions du réseau. DÉVELOPPEMENT DES POMMIERS  (G. Chouinard) Le « débourrement avancé » (cultivar 'McIntosh') a été atteint le 1er mai au sud-ouest de Montréal, le 2 mai dans les sites les plus chauds en Montérégie et le 3 mai dans Missisquoi. Ce stade sera atteint possiblement aujourd’hui (4 mai) en Estrie, dans les sites les plus chauds. Selon les prévisions des prochains jours, le stade « débourrement » est prévu pour le 9 mai dans la région de Québec alors que le stade « prébouton rose » devrait être atteint le 8 mai dans les régions les plus hâtives. Consultez le tableau sommaire (en lien au bas de ce communiqué) pour de l'information par région. TAVELURE : PREMIÈRE GROSSE INFECTION EN 2022 (V. Philion) Dans plusieurs secteurs pomicoles, la pluie en cours (mercredi 4 mai) provoquera la première infection de tavelure de 2022. Cette année, les spores sont en avance et l’infection prévue par RIMpro est à risque élevé. La stratégie la plus efficace pour réprimer les infections est de traiter pendant la fenêtre de germination des spores (traitements « stop »), soit après l’éjection, mais avant l’infection. Comme la période des éjections aujourd’hui se terminera après le début de l’infection des premières spores, cette approche n’est pas possible. Par contre, plusieurs produits demeurent excellents pour des traitements réalisés jusqu’à 250 degrés-heures après le début de l’infection. Cette stratégie est parfaitement adaptée à l’infection en cours. Pour cette approche, le bicarbonate de potassium (c'est encore mieux s'il est appliqué en mélange avec du soufre, dans les vergers sans huile*) est très efficace, abordable et n’est pas sujet à la résistance. Les traitements plus tardifs Lire la suite
Pommier, Avertissement No 2, 27 avril 2022
25 avril 2022
Développement des pommiers. Tavelure. Tétranyque rouge et cochenilles. Punaise terne. Protecteurs de tronc pour jeunes pommiers. Les services du Réseau-pommier en 2022. Observations et prévisions du réseau. DÉVELOPPEMENT DES POMMIERS  (G. Chouinard) En date du 26 avril, les derniers stades (cultivar McIntosh) observés dans les différentes régions pomicoles sont les suivants : Le débourrement a été atteint le 20 avril au sud-ouest de Montréal, le 23 avril dans la région de Missisquoi et le 25 avril en Montérégie-Est ainsi que dans les sites les plus chauds en Estrie et dans les Laurentides.  Selon les prévisions des prochains jours, le stade débourrement avancé est prévu au début de mai dans les régions les plus hâtives et celui du débourrement pour le 9 mai dans la région de Québec. Consultez le tableau sommaire (au bas de ce communiqué) pour de l'information région par région. TAVELURE (V. Philion) Des ascospores matures sont déjà présentes et prêtes à être éjectées à la prochaine occasion dans toutes les régions, sauf celle de Québec. Pour plus d’information, consultez le dernier billet tavelure sur la plateforme PFI.   TÉTRANYQUE ROUGE ET COCHENILLES (G. Chouinard) Situation actuelle La présence d’œufs de tétranyque rouge est variable d’un verger à l’autre. Le seuil d’intervention pour les applications d’huile est atteint dans certains blocs, mais certains collaborateurs rapportent que, de façon générale, les populations sont moins abondantes que les années précédentes. Des traitements d’huile ont été recommandés par plusieurs collaborateurs dans les vergers avec des historiques de dommage de cochenilles, mais la présence de bonnes fenêtres d’application a été limitée jusqu’à présent. Dépistage La période actuelle est un bon moment pour effectuer un comptage des œufs d’hiver de tétranyque rouge. Ceci vous permettra de déterminer le besoin d'une application d'huile. Lire la suite
1 à 10 sur 11
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.