Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Vigne, Avertissement No 15, 11 août 2021

Réseau d'avertissements phytosanitaires Avertissement - Vigne
Début de la véraison dans plusieurs cépages et régions. La pression des maladies devrait diminuer avec la véraison, mais gardez l'oeil ouvert pour le blanc, le mildiou et les pourritures noire et grise. Anomalies de coloration, parlez-en à votre conseiller, il pourrait s'agir d'un virus. En attendant les vendanges.
 
Durant le mois d'août, les avertissements du réseau Vigne seront publiés en cas de situations particulières seulement. Toutefois, nous demeurons présents sur le terrain et à l'affût des problématiques qui pourraient affecter votre production.

 
DÉVELOPPEMENT PHÉNOLOGIQUE
 
Selon les sites et les cépages, la véraison varie entre 25 et 75 %. Sur les sites les plus chauds de la Montérégie, plus de 1 000 degrés-jours en base 10 (DJ10) se sont maintenant accumulés depuis le 1er mars. Pour les régions plus fraîches comme le Bas-Saint-Laurent et le Saguenay, les accumulations ont dépassé les 650 DJ10.
 
Pour un aperçu de l'accumulation des degrés-jours dans votre région, consultez le document Degrés-jours vigne saison 2021.

Consultez Agrométéo Québec pour obtenir un visuel provincial de l'état d'avancement du développement des cépages à débourrement hâtif et semi-tardif, et pour d'autres modèles bioclimatiques de la vigne. Attention à la date de début des calculs : certains modèles débutent au 1er avril, alors que pour la vigne, les degrés-jours sont accumulés à partir du 1er mars!


MÉTÉO

Canicule
La prudence est de mise lorsqu’on fait des traitements phytosanitaires en temps de canicule. Nous vous recommandons fortement de consulter les étiquettes des produits qui seront utilisés afin de détecter si des incompatibilités y sont mentionnées : température et humidité élevées, mélanges en cuve de plusieurs produits (cocktail), utilisation d'organismes vivants (levures, bactéries), etc. Dans le doute, des essais peuvent être faits sur des miniparcelles avant d'appliquer des produits sur l'ensemble du vignoble. 

 
Coups de soleil, dessèchement de la rafle et baies éclatées
Attention si vous effeuillez et exposez alors au soleil des grappes qui, jusqu'à maintenant, étaient à l’ombre : elles pourraient souffrir d’un coup de soleil! Après la véraison, les baies vont graduellement s'attendrir et devenir plus sensibles aux blessures. Ces dernières sont des portes d'entrée pour certaines maladies, dont la moisissure grise. Pour plus d'information sur ces désordres, consultez la fiche technique Flétrissement des baies de raisin et dessèchement de la rafle. 
 
En cas de grêle
Relisez l'avertissement Nº 9 du 25 juin 2021 pour plus d'information sur les interventions à faire.
 
 
EN ATTENDANT LES VENDANGES 
(collaboration de Jérémie D'Hauteville, oenologue, Oenoquébec)

Maladies
La fin de saison approche tout comme la fin des applications de produits phytosanitaires. Malgré la perte de sensibilité des baies aux maladies, si vous devez intervenir, gardez en tête que certains produits, notamment ceux à base de soufre et de cuivre, peuvent causer des problèmes au moment de la vinification : réduction, oxydation, problème de fermentation, expression aromatique, etc. Pour éviter ces possibles désagréments, assurez-vous de respecter les délais avant la récolte indiqués sur les étiquettes des produits et, si possible, ayez au minimum 3 semaines entre les dernières applications et les vendanges. Ce sont souvent les microorganismes du vin qui entreront en premier en contact avec les éventuels résidus des produits phytosanitaires.


Insectes

 

Pour les coccinelles, selon le Guide des bonnes pratiques en vinification, le seuil est de 2 à 4 coccinelles (vivantes ou mortes) par kg de raisins. Pour les cépages moins aromatiques, un seuil de 0,2 à 0,3 coccinelle par kg de raisins serait souhaitable afin d’éviter la diffusion de méthoxypyrazines par les coccinelles. En effet, ces composés chimiques contribuent aux arômes herbacés et d'arachide très tenaces dans le vin et ont des conséquences désastreuses et irréversibles.

 

Malgré les seuils mentionnés, l'expérience pratique montre qu'une tolérance zéro doit s'appliquer à la présence de cet insecte avant le pressurage ou l'encuvage.

Image Agri-Réseau

Coccinelles dans une grappe de raisins

IRIIS

 

Pour connaître l'impact des produits avec un délai avant la récolte (DAR) de 0 jour, ou lorsque sec, sur les vinifications, n’hésitez pas à vous renseigner auprès d’un œnologue ou d’un conseiller en vinification avant l'utilisation de ces produits. Pour un aperçu des différents DAR des produits phytosanitaires, consultez SAgE pesticides.


Maturité des raisins

Afin d'être prêt au bon moment, revoyez le document L'évaluation de la maturité du raisin par analyse sensorielle : Un outil d'aide à la décision disponible sur le site Web Vigne et vin d'Agri-Réseau.



VIRUS

Si vous remarquez une croissance anormale ou des décolorations inhabituelles dans certaines de vos parcelles, parlez-en à votre conseiller afin qu’une investigation puisse être faite, car il pourrait s'agir d'un virus. Pour en savoir plus sur les virus, relisez l'avertissement Nº 11 du 8 juillet 2021 ainsi que le Nº 13 du 22 juillet 2021.


MALADIES 

Il y a eu plusieurs « belles » conditions dans les derniers jours pour le développement et la progression de certaines maladies.

Pourriture noire
Les baies sont sensibles à cette maladie jusqu'au stade « véraison ». La pourriture noire est disséminée par la pluie. Si vous détectez sa présence, assurez-vous d'intervenir avec un fongicide en protection avant la pluie, et ce, jusqu'au stade véraison. Afin de prévenir la source d'inoculum pour l'an prochain, il faudra détruire les vrilles et les sarments infectés, et éliminer les grappes qui portent des baies momifiées.


Pourriture grise
Pour plus de détails, consultez l'avertissement Nº 9 du 25 juin 2021. 


Blanc de la vigne (oïdium) 
Les stades à risque vont de « 4 à 5 feuilles déployées » (EL12) jusqu’à « véraison » (EL35). Pour plus d'information sur la maladie et le modèle utilisé pour planifier le dépistage, ainsi que sur les interventions phytosanitaires, relisez l'avertissement Nº 6 du 3 juin 2021.

 
Mildiou

A, B…?
Les pluies des derniers jours ont favorisé l’apparition de taches de mildiou sur les jeunes feuilles à l’extrémité des rameaux. Des travaux récents de la chercheuse Odile Carisse (Agriculture et Agroalimentaire Canada) ont permis d’identifier qu’il y avait différentes sous-espèces du champignon responsable du mildiou (Plasmopara viticola) qui pouvaient affecter les vignes.

Le mildiou « A » (P. viticola sp. riparia), qui est présent dans nos vignobles tôt en saison, affecte particulièrement les cépages hybrides, tandis que le mildiou « B » (P. viticola sp. aestivalis) arrive plus tard en saison et affecte plus particulièrement les Vitis vinifera et, dans une moindre mesure, les cépages hybrides.

Les grappes étant peu sensibles à la maladie à partir de la véraison, les dommages à la récolte dus au mildiou sont moindres. Toutefois, le mildiou « B » est très agressif et peut gravement affecter le jeune feuillage, ce qui aura pour effet de réduire la photosynthèse, l’accumulation de sucre et la mise en réserve pour la survie hivernale des plants. Il est donc important d’intervenir lorsque les attaques sont importantes. Dans certains cas, un écimage réalisé lors d’une journée chaude est suffisant pour éliminer le mildiou qui séchera rapidement au sol. La docteure Odile Carisse et l’agronome Gaëlle Dubé ont présenté une conférence sur ce sujet au printemps 2000 dans le cadre de la Série Webinaires vigne et vin du CRAAQ. 


Quand peut-on arrêter les traitements contre les maladies?
Revoir l'avertissement Nº 14 du 29 juillet 2021.

Pour plus d’information sur les différentes maladies présentes dans les vignobles, consultez le guide Gestion raisonnée des principales maladies de la vigne au Québec.
 
Observations de la dernière semaine
  • Anthracnose : Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches, Montérégie-Est
  • Blanc : Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches, Mauricie, Montérégie-Est, Montérégie-Ouest
  • Excoriose :  Mauricie, Montérégie-Est
  • Mildiou : Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches, Estrie, Montérégie-Est, Montérégie-Ouest, Montréal-Laval-Lanaudière
  • Pourriture grise : Montérégie-Est
  • Pourriture noire : Capitale-Nationale, Estrie, Mauricie, Montérégie-Est, Montérégie-Ouest
  • Rougeot : Capitale-Nationale, Laurentides, Montérégie-Est, Montérégie-Ouest
 
 
INSECTES
 
Observations de la semaine
 
  • Calepitrimerus vitis (acarien causant l'acariose de la vigne) : Montérégie-Est
  • Altises : Estrie, Laurentides, Montérégie-Est, Montérégie-Ouest
  • Complexe des cicadelles : Estrie, Laurentides, Mauricie, Montérégie-Est, Montérégie-Ouest
  • Ériophyide de la vigne (acarien causant l'érinose) : Capitale-Nationale, Montérégie-Est, Montérégie-Ouest, Montréal-Laval-Lanaudière
  • Phylloxéra : Capitale-Nationale, Estrie, Laurentides, Mauricie, Montérégie-Est, Montérégie-Ouest, Montréal-Laval-Lanaudière
  • Scarabée japonais : Capitale-Nationale, Estrie, Laurentides, Montérégie-Est, Montérégie-Ouest, Montréal-Laval-Lanaudière. Consultez l'avertissement Nº 10 du 2 juillet 2021 pour plus de détails.
  • Tordeuse de la vigne : Montérégie-Est et Montérégie-Ouest. Consultez l'avertissement Nº 8 du 17 juin 2021 pour plus d'information et une photo de l'insecte dans les grappes en développement.
  • Drosophile à ailes tachetées (DAT) : Aucune observation n'a été faite. Pour les producteurs de raisins de table, surveillez sa présence et installez des pièges au besoin. Les filets à mailles très fines peuvent être efficaces pour lutter contre cet insecte. De l'aide financière pour se procurer des filets est disponible via le programme Prime-Vert. Pour plus de détails, revoir l'avertissement Nº 13 du 22 juillet 2021.

 

Filets et autres protections
Dans les secteurs les plus chauds de la province, ceux qui pensent installer des filets pour protéger les vignes des oiseaux, et des barrières contre les moufettes et les ratons laveurs, devront prévoir cette opération bientôt. Si vous n’êtes pas prêt, les oiseaux et leurs nombreux amis, eux, le seront!

 

POUR PLUS D'INFORMATION
 

 
Toute intervention de contrôle d’un ennemi des cultures doit être précédée d’un dépistage et de l’analyse des différentes stratégies d’intervention applicables (prévention et bonnes pratiques, lutte biologique, physique et chimique). Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) préconise la gestion intégrée des ennemis des cultures et la réduction des risques associés à l’utilisation des pesticides.
 
 
 
Cet avertissement a été rédigé par Karine Bergeron, agronome (MAPAQ) et révisé par Marianne St-Laurent, agr., M. Sc. (MAPAQ). Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter les avertisseures du réseau Vigne ou le secrétariat du RAP.  La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d'en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite.
Image Agri-Réseau

Organisation : Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)
Auteur(s) : RAP - Réseau Vigne
Date de publication : 11 août 2021
Infolettre Vigne et vin

M'abonner à l'infolettre

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.