Chargement en cours

    Les nanoparticules pour l'administration de vitamine C en aquaculture

    Le potentiel de la nanoencapsulation à base de chitosane comme un outil pour fournir de la vitamine C (acide ascorbique) aux organismes marins et d'eau douce a été étudié. Des nanoparticules (NP) de polymères non chargées et chargées de vitamine C ont été fabriquées par gélification ionique et les particules ont été caractérisées. Des expériences in vitro ont été réalisées sur des poissons zébrés (ZFL), et des études in vivo sur des larves de Solea senegalensis et sur des rotifères (Brachionus plicatilis) pour évaluer l'utilisation potentielle de ces NP comme un outil dans les études d'aquaculture nutritionnelle. Les résultats ont montré que les NP sont adaptées pour piéger les composés hydrosolubles tels que la vitamine C en formant des complexes chargés positivement, dans une gamme de taille nanométrique (< 300 nm), avec une efficacité d'encapsulation (EE) supérieure à 15% et une grande stabilité. La cytotoxicité potentielle des NP a été évaluée dans des cellules ZFL et aucune diminution de la viabilité des cellules n’a été notée à 2,5 mg/ml de concentration de nanoparticules. Les NP sont en mesure d’entrer dans les cellules et d’augmenter la capacité antioxydante totale. Les essais in vitro de l’endocytose dans des cellules ZFL ont montré une absorption maximale après 6 h d'incubation. La capacité des NP à pénétrer l’épithélium intestinal des poissons a également été évaluée. Après 2h, les NP ont pu pénétrer à travers l'épithélium intestinal des larves de S. senegalensis. L'utilisation potentielle des NP en tant qu'additif pour rotifères a également été analysée pour l'enrichissement pendant 2 h. Les rotifères nourris avec les NP chargées de vitamine C ont augmenté jusqu'à 2 fois leur niveau d'acide ascorbique par rapport aux groupes témoins. Dans l'ensemble, ces résultats montrent que les NP peuvent représenter un véhicule intéressant pour l'administration orale de vitamine C et de d'autres composés actifs en aquaculture.

    Référence :
    Jiménez-Fernández, E. et al. (2014). « Nanoparticles as a novel delivery system for vitamin C administration in aquaculture ». Aquaculture. Sous presse.

    Pour télécharger l’article. 


    Auteur(s) :
    Date de publication : 03 juin 2014

    Annonces