Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
20624 documents correspondants à votre recherche et/ou filtre(s) sélectionné(s)

Mise à jour

25 avril 2019
L'usage des bourdons pour la pollinisation de la tomate en serre est la méthode inévitable pour une bonne qualité des fruits. Ce bulletin d'information répondra sûrement à plusieurs de vos interrogations.

Mise à jour

25 avril 2019
Fiche technique synthèse sur la moisissure grise dans la tomate de serre - Symptômes - Dommages - Cycle vital - Conditions favorables - Bonnes pratiques - Méthodes de lutte
Pommier, Avertissement No 2, 25 avril 2019

Nouveau

25 avril 2019
Développement des pommiers; tavelure tardive cette année; messages des conseillers pomicoles du MAPAQ; programme d'essais à la ferme; formation sur la sécurité et les pesticides; les vergers-vitrine, vous connaissez?   DÉVELOPPEMENT DES POMMIERS   En date du 24 avril, le débourrement (cv. McIntosh) est amorcé dans les sites les plus chauds du Québec, comme dans certains secteurs à Franklin. Ce stade devrait être atteint d'ici une semaine dans la plupart des autres régions pomicoles et dans environ deux semaines pour le secteur de Québec. Consultez le tableau sommaire pour des informations région par région.   TAVELURE TARDIVE CETTE ANNÉE (V. Philion) Même si les pommiers ont commencé à débourrer à plusieurs endroits, la tavelure se fait attendre. Les premières spores de la tavelure du pommier (ascospores) ne sont pas encore prêtes à éjecter. Les tests d’éjection et les observations au microscope réalisées la semaine dernière (18 avril) et hier (24 avril) au laboratoire de l’IRDA n’ont révélé aucune spore prête à l’éjection. La pluie prévue cette semaine va rétablir graduellement l’équilibre, mais le risque d’infection dans les jours suivant le débourrement restera faible.  Comme la saison est retardée, profitez-en pour broyer les feuilles de la litière ou encore accélérer leur dégradation à l'aide d'une application d’urée. Différentes techniques sont possibles et près d’une dizaine sont décrites en détail dans le Guide de référence en production fruitière intégrée (Guide de PFI) (fiche 101). C’est aussi un bon moment pour finaliser la préparation de votre pulvérisateur.   MESSAGES DES CONSEILLERS DU MAPAQ (RÉPONDEURS ET INTERNET) Les  messages  des  conseillers  en  pomiculture  du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)  diffusent  de l’information  urgente,  comme  les  données  météorologiques  et Lire la suite

Nouveau

25 avril 2019
État de la situation des cultures ornementales en serre Présence de blanc dans plusieurs entreprises serricoles. Conditions favorables à la multiplication du thrips. Botrytis dans le feuillage dense.  

Mise à jour

24 avril 2019
Éjections forcées tavelure vergers pilotes  

Nouveau

24 avril 2019
Les chancres : à surveiller dès le début de la saison

Nouveau

24 avril 2019

Nouveau

24 avril 2019
Certains prétendent que l’élevage est la première source mondiale d’émissions de CO2, devant le transport. Pourtant, les chiffres indiqués dans les rapports les plus complets sur le sujet disent le contraire. Explications. Ces dernières années, il y a eu une vraie prise de conscience des impacts de l’élevage sur l’environnement. Progressivement s’est installé dans nos têtes l’idée qu’il faut réduire notre consommation de viande pour lutter contre le réchauffement climatique. Et c’est tout à fait vrai : l’élevage émet une quantité non négligeable de CO2 (notamment à cause du méthane émis par les ruminants) et il faut réduire ces émissions… Donc diminuer l’élevage. Pour autant, depuis quelques temps circule l’idée que l’élevage serait le premier émetteur de gaz à effet de serre mondial, plus encore que le secteur des transports ou celui de l’énergie. Certains disent même que l’élevage émettrait à lui seul 51% des gaz à effet de serre mondial. Pourtant, si l’on regarde attentivement les chiffres, c’est tout à fait faux. En fait, les données les plus récentes et les plus précises estiment que l’élevage émettrait environ 6% des émissions de gaz à effet de serre mondiales. Alors pourquoi certains prétendent-ils que l’élevage émet plus de CO2 que les transports ? Lire la suite
Faire du porc sans casser sa tirelire!

Nouveau

24 avril 2019
Les entreprises porcines du groupe de tête dégagent en moyenne une marge par porc supérieure d'un peu plus de 11 $ que la moyenne de l'étude. Découvrez l'analyse comparative Faire du porc sans casser sa tirelire présentant les résultats techniques, économiques et financiers des meilleures entreprises de l'étude.

Nouveau

24 avril 2019
1 à 10 sur 20624