Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
276 documents correspondants à votre recherche et/ou filtre(s) sélectionné(s)
22 janvier 2020
Ce document présnte le rapport final du Réseau des plantes bio-industrielles du Québec (RPBQ).
Mesure des mouvements de sol à l'aide du Césium-137 (137CS) - Utilisation dans le cadre de l'étude sur l'état de santé des sols agricoles du Québec
15 janvier 2020
Les sols agricoles, tels que nous les connaissons aujourd’hui, ont mis plus de 10 000 ans à se former. À ce titre, ils doivent être considérés comme une ressource non renouvelable. Les sols à bon potentiel agricole constituent de plus une ressource rare au Québec, ne couvrant que 2,36 Mha ou 1,8 % du territoire (Lajoie, 1975). La disparition de ces sols, sous l’effet de la pression urbaine, ou la perte de leur potentiel agricole, sous l’effet de l’un ou l’autre des divers processus de dégradation, contribue donc à réduire de façon permanente ce mince capital nature. En plus de réduire la productivité des sols affectés, l’érosion hydrique contribue à l’entraînement de quantités importantes de polluants (matières en suspension, nutriments, pesticides, etc.) vers les eaux de surface réceptrices. Les impacts de l’érosion hydrique sont donc à la fois de nature agronomique (impacts à la ferme) et environnementale (impacts hors-ferme). Lire la suite
02 décembre 2019
Le GCSGQ regroupe tous les maillons de la filière : producteurs de grains, fournisseurs (semences, fertilisants, pesticides), acheteurs, transformateurs, utilisateurs (alimentation animale, alimentation humaine), centres de recherche et institutions gouvernementales. Notre mission est de concerter tous les acteurs pour relever les défis du secteur des grains afin de répondre aux besoins des marchés. Le GCSGQ a adopté en août 2019, un nouveau plan stratégique pour les cinq prochaines années (2019-2024). Il vise deux principaux objectifs : répondre aux besoins des différents marchés et renforcer la confiance du public.  Le plan identifie 4 axes stratégiques et 37 actions à mettre en œuvre.   Lire la suite
20 novembre 2019
Ce document présente les résultats d'un projet visant à préciser les effets des cultures de couverture sur : a) les rendements des grandes cultures, b) la dynamique de l’azote et c) la qualité des sols par le biais de la méta-analyse. Pour ce faire, un recensement des études dans la littérature scientifique et un rassemblement des données non-publiées provenant du Canada et des États-Unis ont été effectuées. Lire la suite
Rapport sur l'efficacité du pâturage par des chèvres sur les plantes envahissantes
13 novembre 2019
Ce document documente une recherche faite sur des terrains envahis de plantes envahissantes et l'efficacité du pâturage par des chévres. Visitez toutes les publications du CRETAU: http://cretau.ca/index.php/ressources/publications/
Rapport sur l'efficacité et la qualité du pâturage par des moutons
13 novembre 2019
Ce document présente un rapport sur l'efficacité et la qualité du pâturage par des moutons. Visitez toutes les publications du CRETAU: http://cretau.ca/index.php/ressources/publications/
12 septembre 2019
An English message will follow   Chers Partenaires, Chercheuses et Chercheurs,   Le Consortium de recherche sur la pomme de terre du Québec (CRPTQ) est heureux de vous informer que le 3e appel à projets est en cours dans le cadre de son programme de recherche. Ce financement correspond à la partie privée souvent nécessaire dans le montage financier d’un projet de recherche. Un financement complémentaire devra compléter le financement du projet. La proposition de recherche doit répondre aux priorités de recherche du CRPTQ. Cet appel à projets consiste à présenter une courte lettre d'intention. Enveloppe disponible : 250 000 $ Date limite du dépôt : 13 janvier 2020  Annonce des projets financés : Semaine du 9 mars 2020 Le programme de recherche du CRPTQ est possible grâce à la collaboration financière de : La Financière agricole du Québec (FADQ) Les Producteurs de pommes de terre du Québec (PPTQ) Le Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) Guide appel à projets   Formulaire Lettre d’intention Pour plus d'informations, consultez également le Blogue du CRPTQ  _____________________________   Dear Partners and Researchers,   The Quebec Potato Research Consortium (CRPTQ) is pleased to inform you that the 3nd Call for Projects is underway as part of its Research Program. This financing corresponds to the private part often required in the financial setup of a Research Project. Additional financing will have to supplement the financing of the project. The research proposal must respond to CRPTQ research priorities. This call for projects consists of submitting a short letter of intent.   Envelope available: $ 250,000   Deadline for submission: January 13, 2020 Announcement of funded projects: Week of March 9 2020   The CRPTQ research program is possible thanks to the financial collaboration of: La Financière agricole du Québec (FADQ) Les Producteurs de pommes de Lire la suite
13 juin 2019
Les rendements de deux cultivars de blé de printemps, Triticum æstivum L. cv Major et Triticum æstivum L. cv Fuzion, ont été comparés en agriculture conventionnelle et biologique. Les cultures ont été établies sur deux sites situés dans deux zones agroclimatiques différentes, soit Nicolet (zone 2) et Saint-Hyacinthe (zone 1) en 2016 et en 2017. La désoxynivalénol (DON), le pourcentage de protéines, le poids de 1000 grains, l’indice de chute, le GlutoPeak et le poids spécifique ont été mesurés. Ces variables ont été analysées par l’arbre de régression multivariable (groupement sous contrainte) et la MANOVA par analyse de redondance (ordination canonique). En 2016 comme en 2017, années marquées, la première par une compétition intensive d’adventice en culture biologique et la seconde par des infestations de fusariose, les résultats obtenus avec le cultivar Major sont meilleurs que ceux du Fuzion eu égard au test GlutoPeak, au pourcentage de protéine et au poids de 1000 grains, mais pour l’indice de chute, le rendement et le poids spécifique, aucune différence n’a été observée. En 2016, année sèche et favorable, il y a autant d’hétérogénéité entre les types d’agriculture d’une part, et les sites d’un même type d’agriculture et les cultivars d’autre part, ce qui rend difficile un avis sur la valeur comparée de l’un ou l’autre type d’agriculture, ou de l’un ou l’autre des cultivars. Il en va de même pour le DON. On remarque toutefois que pour les sites non perturbés par des adventices, le rendement en agriculture biologique est aussi bon qu’en agriculture conventionnelle. Lire la suite
06 juin 2019
Le Programme Prime-Vert 2018-2023 est maintenant accessible. Les producteurs agricoles peuvent bénéficier, dès aujourd’hui, de nouvelles interventions admissibles à l’aide financière : Équipements de gestion optimale de l’eau d’irrigation; Ouvrages de stockage des déjections animales pour les entreprises de la relève; Équipements permettant l’application en bande des matières fertilisantes dans les cultures horticoles; Réalisation d’essais d’implantation de pratiques agroenvironnementales. De plus, le taux d’aide peut atteindre jusqu’à 90 % pour certaines interventions réalisées par : les entreprises détenant une précertification ou une certification biologique; les entreprises de la relève; les producteurs de bovins de boucherie situés dans les territoires ciblés pour les aménagements alternatifs; les entreprises impliquées dans un projet d’approche de mobilisation collective.  Qu’est-ce que Prime-Vert? Ce Programme offre une aide financière aux producteurs pour réaliser des actions agroenvironnementales sur leur ferme. Adopter des pratiques agroenvironnementales, c’est un PLUS pour votre entreprise!   Elles offrent plusieurs avantages, notamment : diminuer l’exposition aux pesticides pour l’utilisateur et pour la population; améliorer la qualité de la pulvérisation des pesticides afin d’éviter des applications inefficaces; permettre une meilleure gestion de l’eau de ruissellement au champ et favoriser la santé des sols; augmenter la portance des sols notamment en réduisant le risque de compaction; augmenter le rendement des cultures (en qualité et en quantité) en diminuant les pertes de sols causées par l’érosion éolienne et hydrique; réduire le lessivage des nutriments et des pesticides par une meilleure gestion de l’irrigation; optimiser la récupération des éléments fertilisants; diminuer la compétitivité des mauvaises herbes par le placement optimal des matières fertilisantes; diminuer les risques de contamination de l’eau par une gestion Lire la suite
05 juin 2019
Augmenter la matière organique du sol, bénéfices directs, indirects, et bonnes pratiques pour y arriver Cette présentation accompagnait la conférence donnée par Martin Chantigny, chercheur au Centre de R&D de SaintQuébec, lors du congrès annuel Allier Expertises et Savoir-faire (4-5 avril 2019) organisé par  le Pôle d'expertise en services-conseils agricoles.   Lire la suite
1 à 10 sur 276

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.