Chargement en cours

    Mot du pilote

    La présence d’organismes génétiquement modifiés (OGM) dans l’alimentation et dans l’environnement soulève parfois des questions. Bien qu’il existe différentes sources d’information sur les OGM, les opinions divergentes à leur sujet peuvent laisser perplexe. Avec la collaboration de l’Observatoire Transgène, nous vous proposons le présent site spécialisé qui rend compte de l’état actuel des connaissances générales et scientifiques sur les OGM. Le site a pour objet non pas de présenter tous les points de vue connus sur les OGM, mais plutôt d’offrir une information factuelle, validée et accessible concernant l’utilisation de ces technologies.
     

    Liens rapides

    Les choix du pilote

    Publié le 21 avril 2017

    Les organismes génétiquement modifiés (OGM) sont présents dans les grandes cultures depuis 20 ans déjà. La très grande majorité des hybrides de maïs-grain et de nombreux cultivars de soya ont été génétiquement modifié pour résister aux herbicides et particulièrement au glyphosate (Round-Up). De nombreux hybrides de maïs-grain ... lire la suite >>

    Publié le 25 avril 2017

    Le blogue d’Agri-Réseau a atteint le 100e billet publié, 16 mois après son lancement! L’heure est au bilan! Le blogue est une section très appréciée et adoptée par les lecteurs d’Agri-Réseau. Cette section du site a été vue plus de 37 000 fois alors qu’elle regroupe près de 0.5 % des pages de contenus du ... lire la suite >>

    Aurélie Munger
    Chargée de projets en veille et en vulgarisation scientifique au Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec
    CRAAQ
    10 avril 2017
    Ce bulletin de veille traite entre autres d'une méta-analyse sur l'utilisation du maïs GM au Mexique, de l'édition du génome et des nouvelles avancées sur le plan agricole, d'une étude sur la conformité aux zones refuge du maïs Bt au Canada et de nouvelles méthodes de détection des OGM.
    04 mai 2015
    Pamela Ronald (University of California, Davis)
    TED Talks
    Publié le 27 mars 2017

    Depuis 2011, les agriculteurs québécois et canadiens disposent d’un inoculum mycorhizien polyvalent pouvant être utilisé sur diverses espèces en grandes cultures, sauf le canola. La production industrielle, réalisée par une entreprise québécoise et une entreprise de l’Inde, requiert des installations appropriées qui ont ... lire la suite >>

    J. André Fortin
    Biologiste, Ph. D. Société Royale du Canada Membre émérite et Prix Léo-Pariseau de l'ACFAS Chercheur émérite du CEF et professeur associé
    Université Laval - Département des Sciences du bois et de la forêt