Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

L’accompagnement entrepreneurial en agriculture Pourquoi et comment se faire accompagner?

Le secteur agricole est reconnu comme l'un des huit secteurs de l'économie canadienne à haut potentiel de croissance [1]. Pour être en mesure de réaliser ce potentiel, les entrepreneurs agricoles doivent surmonter les barrières à la création et au développement de leurs entreprises [2]. Certains auteurs suggèrent de s'inspirer des dispositifs d'accompagnement destinés aux entrepreneurs des autres secteurs d’activité [3] et soulignent l’importance d’améliorer l'offre de services d'accompagnement afin de faciliter l'établissement de la relève agricole québécoise [4]. Toutefois nous ne possédons que peu d’informations sur ceux qui utilisent (ou ceux qui souhaiteraient utiliser) un dispositif d’accompagnement, sur les raisons précises menant ou pas à leur utilisation ou encore sur les retombées de l’accompagnement dans le secteur agricole. Ces lacunes rendent difficiles l’ajustement des dispositifs disponibles et l’adéquation entre l’offre, les besoins des entrepreneurs et la nature des projets concernés [5]. C’est dans l’objectif de combler ce manque de connaissances que le projet ACCOMPAGNEnote 1 a été élaboré. Grâce à ce projet, une série de 4 articles de vulgarisation sera proposée dont voici le premier qui a pour objectif de présenter un portrait « théorique » de l’accompagnement entrepreneurial et de ses spécificités dans le secteur agricole.
 
Projet Accompagne
Ce projet vise la réalisation de trois principaux objectifs : 
  1. Déterminer le niveau de connaissances et les perceptions des entrepreneurs de la relève agricole et de leurs partenaires financiers à l'égard des dispositifs d'accompagnement;
  2. Déterminer l'impact des dispositifs sur les modalités de financement de ces entreprises ;
  3. Accompagner la relève agricole dans la mise en place de conseils consultatifs et évaluer les retombées.
C’est ainsi que depuis 2021, des comités consultatifs ont été implantés dans 5 entreprises de la relève agricole pour une période d’un an, que 21 entretiens avec des directeurs de comptes et conseillers au financement ont été menés et qu’un sondage web auprès de 73 relèves agricoles a été réalisé. C’est grâce à l’ensemble des données recueillies que nous pourrons valider l’atteinte de ces objectifs.

C’est quoi l’accompagnement entrepreneurial ?
L'accompagnement entrepreneurial est une pratique d’aide, entre un entrepreneur et un individu externe au projet, fondée sur une relation qui s’établit dans la durée [6]. Cette notion de temporalité explique pourquoi il est souvent question du « processus d’accompagnement ». À travers cette relation les entrepreneurs peuvent acquérir des connaissances, développer des compétences mais aussi accéder à différentes ressources facilitant la réalisation de leur projet. Historiquement, l’aide aux entreprises s’est d’abord concrétisée via une approche d’accès aux ressources, financières principalement. Au fil du temps, une approche par compétences a été développée. Son objectif ? Permettre aux entrepreneurs de développer les compétences nécessaires au démarrage, à la gestion et à la pérennisation de leur entreprise. En effet, la création et la gestion d’une entreprise nécessite un certain nombre de compétences de nature diverse (entrepreneuriales, managériales, en marketing et commerciales, en gestion des ressources humaines, en gestion financière, etc.) qui se développent par l’acquisition de savoirs (connaissances), savoir-faire (expérience et pratique professionnelle) et savoir-être (comportements, attitudes, capacité d’adaptation) [7].

Se faire accompagner ? Où, quand, comment ?
L’univers de l’accompagnement est caractérisé par une grande hétérogénéité : les acteurs et les pratiques sont très diversifiés [8]. Il n’y a donc pas de modèle unique [9]. Chaque forme d’accompagnement possède des atouts qui s’avèrent bénéfiques selon les besoins spécifiques de l'entrepreneur [9-11]. Il n’est pas toujours simple de s’y retrouver et de bien comprendre ce qui distingue les différents dispositifs. On peut catégoriser les dispositifs d’accompagnement en fonction de l’approche adoptée : une approche dite « réparatrice » (expert conseil/résolution de problème) ou « facilitatrice » (mentorat, coaching) [12]. Dans la posture « réparatrice », toujours dominante dans le secteur agricole, l’accompagnement est plutôt orienté vers le recours à un expert qui apporte les réponses nécessaires face aux problèmes ou questionnements de l’entrepreneur. Dans la posture « facilitatrice », l’accompagnateur n’apporte pas de solutions précises, il travaille à ce que l’entrepreneur identifie de lui-même les éléments de réponse. Ces postures coexistent, il ne s’agit pas d’une dualité en opposition. Par exemple, le mentorat, qui consiste à jumeler un entrepreneur d’expérience avec un entrepreneur novice, a gagné en popularité au cours des dernières années. Cette formule est axée sur le développement du savoir-être entrepreneurial, c’est-à-dire avoir les bons réflexes et se poser les bonnes questions pour mener à bien ses activités entrepreneuriales. Son approche est essentiellement celle du « facilitateur », même si à l’occasion, le mentor pourra fournir quelques conseils plus techniques.

Le secteur agricole québécois bénéficie de plusieurs modes d’accompagnement ancrés dans ces postures. Le plus connu est, sans aucun doute, les conseils émis par des professionnels accrédités et soutenus par les pouvoirs publics via le Programme Services-Conseilsnote 2 Trois domaines d’expertise sont touchés par ce programme : l’agroenvironnement, la gestion et les aspects techniques de la production agricole. Les producteurs québécois peuvent également bénéficier d’autres formes d’accompagnement, telles que le mentorat, le coaching ou encore les groupes d’échange, qui peuvent être offertes aussi bien par des réseaux structurésnote 3 ue par des accompagnateurs individuels dont certains sont spécialisés dans le secteur agricolenote 4.

Les structures offrant de l’accompagnement entrepreneurial sont multiples. Dans le secteur du soutien au démarrage d’entreprise, les incubateurs et pépinières sont très populaires. Initialement plutôt généralistes, ces structures deviennent de plus en plus sectorielles et nichées (femmes, technologies vertes, transformation agroalimentaire, etc.). Elles sont par ailleurs très présentes dans les universités (Entrepreneuriat Laval, l’incubateur de l’Université Laval, en est un exemple). Depuis quelques années, le Québec agricole voit émerger ce type de structures d'accompagnement collectif (par exemple, le Camp d'entrainement agricole de la Capitale-Nationale, le Centre d'initiatives en agriculture de la région de Coaticook ou encore la Plate-forme agricole de L'Ange-Gardien, etc.). Le public ciblé est essentiellement composé d’entrepreneurs souhaitant démarrer une entreprise maraîchère. Ces structures de soutien et d'assistance aux activités entrepreneuriales sont considérées comme des méthodes efficaces pour la formation des nouvelles entreprises, en prévenant les échecs et en développant l'esprit d'entreprise [13, 14].

Le tableau 1 fournit des exemples de structures et de modes d’accompagnement entrepreneurial. On retrouve ainsi une variété d’offres de services offerts aux entrepreneurs.

Tableau 1 : Diversité des structures et modes d’accompagnement
  Structures d’accompagnement Modes d’accompagnement
Exemples
  • Pépinières
  • Incubateurs
  • Associations
  • Organismes de soutien
  • Mentorat
  • Coaching
  • Conseil
Types de ressources fournies
  • Ressources matérielles (hébergement, laboratoires, équipements, etc.)
  • Ressources relationnelles et expertise (réseau, conseil, échange, etc.)
  • Ressources relationnelles et expertise (réseau, conseil, échange, etc.)
Caractéristiques
  • Public vs privé
  • Généraliste vs spécialisé
  • Idéation vs accélération 
  • Approche « réparateur » vs approche « facilitateur »
  • Formel vs informel
  • Individuel ou de groupe

Quelles sont les retombées ?
Les bienfaits de l’accompagnement sont multiples et concernent aussi bien l’entrepreneur lui-même que son projet d’entreprise. L’accompagnement favorise la pérennité et la viabilité de l’entreprise accompagnée [15]. En effet, des recherches ont montré que l’accompagnement est crucial pour résoudre les difficultés inhérentes à la démarche de création d’entreprise [16] et pour surmonter les contraintes entravant la croissance des jeunes entreprises [17]. En ce qui concerne l’entrepreneur, l’accompagnement lui permet de développer un certain nombre de compétences afin de le rendre plus autonome dans son projet [10]. L’accompagnement permet d'accroître la réflexivité de l'entrepreneur en assurant un meilleur accès a` l'information, aux réseaux [5], aux savoirs et aux connaissances [10]. L’accompagnement influence ainsi l’esprit d’entreprise, la capacité à innover et la créativité des dirigeants d’entreprise [18]. Enfin, l’accompagnement favorise la « légitimité » des entreprises auprès des potentielles parties prenantes [19] et plus spécifiquement il impacterait la perception qu'ont les banquiers des entrepreneurs [20].

Vous hésitez à y avoir recours ? Vous aimeriez avoir un portrait des principaux dispositifs utilisés ou vous êtes curieux de connaitre les défis pour lesquels la relève aimerait avoir de l’accompagnement? Vous en saurez davantage en lisant le prochain article « Accompagnement entrepreneurial : portrait de la relève agricole québécoise » qui sera publié en septembre 2022.

 
1.  Le titre complet du projet est : « L’accompagnement des entrepreneurs de la relève agricole : évaluation des dispositifs, mise en place de comités consultatifs et validation des retombées ». Ce projet est financé par l’entremise du programme Innov’Action Agroalimentaire, en vertu du Partenariat canadien pour l’agriculture, entente conclue entre les gouvernements du Canada et du Québec.
2.  Voir le document suivant pour avoir l’ensemble des informations sur ce programme :
- Programme Services-Conseils
3.  Bien qu’il ne s’agisse pas d’une liste exhaustive, vous trouverez des informations sur ces réseaux en consultant les liens suivants :
mentoratquebec.org, reseaumentorat.com, coaching.qc.ca et entrechefspme.com.
4.  Voici quelques liens vers des ressources spécifiques au secteur agricole québécois :
groupeleaderplus.com
Du mentorat pour les agriculteurs de l'Estrie - Estrie Plus
Le mentorat, une aide précieuse pour les entrepreneurs - article du MAPAQ
Conseils et accompagnement pour la relève agricole - Quebec.ca 
  1. Conseil consultatif en matière de croissance économique, Libérer le potentiel de croissance des secteurs clés. 2017: Gouvernement du Canada.
  2. McElwee, G., Farmers as entrepreneurs: developing competitive skills. Journal of Developmental Entrepreneurship, 2006. 11(3): p. 187-206.
  3. McElwee, G. and G. Bosworth, Exploring the strategic skills of farmers across a typology of farm diversification approaches. Journal of farm management, 2010. 13(12): p. 819-838.
  4. Perrier, J.-P. and S. Cantin, Analyse et évaluation d’impacts des incubateurs d’entreprises agricoles au Québec. 2012, TRAGET Laval, Université Laval p. 48.
  5. Verzat, C., C. Gaujard, and V. François, Accompagner des futurs entrepreneurs en fonction de leurs besoins à chaque âge de vie. Gestion 2000, 2010. 27(3).
  6. Cuzin, R. and A. Fayolle, Les dimensions structurantes de l'accompagnement en création d'entreprise. La revue des sciences de gestion, 2004. 39(210): p. 77-88.
  7. Laviolette, E.M. and C. Loue, Les compétences entrepreneuriales: définition et construction d’un référentiel. L’internationalisation des PME et ses conséquences sur les stratégies entrepreneuriales-Haute école de gestion (HEG) Fribourg, Suisse, 2006. 25: p. 26-27.
  8. Messeghem, K., et al. L’accompagnement entrepreneurial, une industrie en que^te de leviers de performance ? Management international, 2013. 17, 65-71 DOI: 10.7202/1018267ar.
  9. Paul, M., L'accompagnement une posture professionnelle spe´cifique. Savoir et formation, 0993-4707. 2004, Paris ;: L'Harmattan.
  10. Sammut, S., L'accompagnement de la jeune entreprise. Revue française de gestion, 2003(3): p. 153–164.
  11. Chabaud, D., K. Messeghem, and S. Sammut, Vers de nouvelles formes d'accompagnement ? Revue de l’Entrepreneuriat, 2010. 9(2): p. 1.
  12. Schmitt, C., Nouvelles perspectives en entrepreneuriat. 2020: Vuibert.
  13. Ratinho, T., R. Harms, and A.J. Groen, Are Business Incubators helping? The role of BIs in facilitating tenants’ development. 2010.
  14. Bruneel, J., et al., The Evolution of Business Incubators: Comparing demand and supply of business incubation services across different incubator generations. Technovation, 2012. 32(2): p. 110-121.
  15. Pouka, M.R., T.S. Nomo, and A.A. Houssou, L’influence de l’accompagnement entrepreneurial sur la performance de jeunes PME: une évaluation des structures camerounaises d’accompagnement. Revue Africaine de Management, 2019. 4(2).
  16. Gasse, Y., G.A.K. Dokou, and M.-J. Drapeau, Les intervenants économiques, leurs perceptions et leurs pratiques dans l’accompagnement des entrepreneurs: une étude comparative Québec/France. Gestion 2000, 2015. 32(2): p. 103-127.
  17. Haddad, S. and N. Melliti, Rôle des structures d’accompagnement dans la création des entreprises innovantes en Tunisie. Cas des pépinières de la région du Sahel Tunisien. Marche et organisations, 2018(3): p. 79-104.
  18. Dokou, G.K., Influences des pratiques d'accompagnement et de recherche d'information sur la stratégie des entrepreneurs de PME: l'exemple de la région Nord-Pas-De-Calais, in Faculté des sciences de l'administration 2004, Université Laval.
  19. Cullière, O. L’aide à la légitimation des entreprises nouvelles. in Actes du colloque de l’Airepme «L’entrepreneur en action», Agadir, octobre. 2003.
  20. Cusin, J., N. Gardès, and V. Maymo, Stigmatisation post-liquidation judiciaire et décision bancaire: quel signal de l’accompagnement entrepreneurial? Revue de l'Entrepreneuriat, 2022. Prépublication: p. Iac-XXXIIac.

Le projet L’accompagnement des entrepreneurs de la relève agricole : évaluation des dispositifs, mise en place de comités consultatifs et validation des retombées est financé par l’entremise du programme Innov’Action Agroalimentaire, en vertu du Partenariat canadien pour l’agriculture, entente conclue entre les gouvernements du Canada et du Québec.
Partenariat canadien pour l'agriculture
Commentaires (0)
Me connecter

Organisation : Université Laval, Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation
Collaborateur(s) : Maripier Tremblay, Professeure à la Faculté des sciences de l’administration, Jessie Greene, Doctorante en agroéconomie, François Adjin, Étudiant à la maitrise en agroéconomie; Université Laval
Date de publication : 19 avril 2022
Infolettre Établissement et retrait

M'abonner à l'infolettre

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.