Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Vers fil-de-fer : c’est le temps de dépister les champs !

Les principaux ravageurs des semis que l’on peut observer en grandes cultures sont les vers fil-de-fer. Lorsque l’on constate des dommages causés par ces insectes aux plantules de maïs par exemple, il est trop tard pour intervenir. Par contre, avec une bonne connaissance des ravageurs présents et de l’ampleur des dommages qu’ils ont causés dans un champ, il est possible de faire des choix éclairés pour la saison suivante : rotation des cultures, travail du sol, utilisation de semences traitées ou non aux insecticides, date de semis, etc. Les vers fil-de-fer, lorsque présents dans un champ une année, le seront généralement l’année suivante au même niveau de population, risquant ainsi de s’attaquer aux grains en germination et aux plantules de cultures sensibles (maïs, céréales, pomme de terre, etc.).
 
Le dépistage consiste à identifier et à compter les insectes au champ en suivant une méthode validée, c’est-à-dire la méthode des pièges-appâts dans le cas des vers fil-de-fer. Les pièges-appâts devraient être installés au printemps dès que le semis est fait et que la température du sol à 10 cm est de 8 °C ou plus depuis au moins une semaine. Il doit y avoir au moins 10 pièges-appâts par champ, bien répartis sur la superficie. La durée de piégeage est de 1 à 3 semaines environ. Il est possible de faire le dépistage un peu plus tard au printemps, mais la température du sol ne doit pas dépasser 26 °C car à partir de cette température, les vers fil-de-fer retournent plus profondément dans le sol et le piégeage devient inefficace.
 
Les traitements de semence insecticides n’affectent pas le piégeage des ravageurs des semis. Que la semence soit traitée ou non, les pièges-appâts donneront des résultats de piégeage comparables.
 
Voici comment installer les pièges-appâts et en faire le relevé :
 
  • Un piège-appât consiste en un trou de 15 X 15 X 15 cm au fond duquel est déposé un appât. Le sol doit être humide pour que l’appât soit efficace (les grains doivent germer). Si le sol est trop sec, installer les pièges un peu plus en profondeur ou laisser tremper l’appât (grains) 24 heures dans de l’eau avant l’installation des pièges.
  • L’appât pour un piège est constitué d’environ une tasse du mélange suivant : une portion de grains de céréales (blé, avoine, orge et/ou maïs-grain non traités avec des pesticides), une portion de farine de blé et une portion de gruau.
  • Déposer l’appât dans le fond du trou, le couvrir d’une petite butte de terre (sans trop tasser le sol) et l’identifier avec un drapeau.
  • Si des vers fil-de-fer sont retrouvés en creusant le trou lors de l’installation d’un piège-appât, les remettre dans le trou du piège.
  • Environ 7-10 jours plus tard, déterrer chaque appât et compter le nombre de vers fil-de-fer qui s’y trouvent en prenant soin de bien défaire tout le sol et l’appât qui étaient dans le trou. Fouiller également la terre 2 à 3 cm au pourtour du trou. Les insectes autres que les vers fil-de-fer peuvent être notés. Un plastique déposé sur le sol facilite la recherche d’insectes dans l’appât et dans le sol.
  • Pour des périodes de dépistage plus longues (pour faire un ou deux relevés de plus), répéter toutes ces étapes chaque 7-10 jours. Le contenu des vieux pièges-appâts doit être laissé à la surface du sol. Chaque nouveau piège-appât doit être installé à environ 1 mètre du vieux piège-appât.
 
Photos montrant les étapes d’installation d’un piège-appât :
 
Creusage du trou dépistage ver

A - creusage du trou

Image Agri-Réseau

B - dépôt de l’appât au fond du trou

 
Image Agri-Réseau

C - enterrement de l’appât et installation du drapeau

(Photos : CÉROM et MAPAQ)

Lors de l’identification des vers fil-de-fer, il est très important de ne pas les confondre avec d’autres espèces qui peuvent leur ressembler. Les références mentionnées plus bas comprennent plusieurs photos permettant de distinguer les vers fil-de-fer d’autres espèces. Dans le doute, n’hésitez pas à envoyer des insectes au Laboratoire d’expertise et de diagnostic en phytoprotection du MAPAQ.
 
Des données québécoises récentes ont permis d’établir le seuil économique d’intervention contre la principale espèce de vers fil-de-fer (taupin trapu ou Hypnoidus abbreviatus) : celui-ci est de 3 vers fil-de-fer par piège en moyenne lors d’un relevé des pièges-appâts. Dès que cette moyenne est atteinte lors d’un relevé de pièges, on considère que le seuil est atteint. Les dépistages effectués au Québec de 2011 à 2016 ont révélé que ce seuil était atteint dans moins de 4 % des champs dépistés. Dans les rares cas ou d’autres espèces de vers fil-de-fer seraient majoritaires dans le champ (Melanotus, Agriotes, Limonius), le seuil serait de 1 ver fil-de-fer par piège-appât.
 
Pour aider à prioriser les champs à dépister, il importe de savoir quels champs sont à risque d’abriter des populations importantes de vers fil-de-fer. Pour ce faire, un outil appelé « Vers fil-de-fer Québec (VFF QC) » a récemment été développé et sera disponible au cours de l’été 2017.
 
Dans des champs de maïs, si vous désirez aller plus loin en évaluant la qualité du semis et de la levée de la culture, ainsi que les problèmes phytosanitaires affectant les plantules, vous pouvez utiliser un outil gratuit appelé « Logiciel d’évaluation de la qualité de semis du maïs ». Qu’il s’agisse d’un champ de maïs sans traitement de semence insecticide, d’un champ comportant un essai avec/sans traitement de semence ou tout autre champ de maïs dans lequel vous désirez vérifier la levée et les problèmes phytosanitaires affectant les plantules, ce logiciel est tout indiqué.
 
Pour plus d’information :
 
Le dépistage des ravageurs des semis (bulletin d’information 2017 du RAP Grandes cultures)
Le Guide des ravageurs de sols en grandes cultures (guide d’identification et de dépistage, méthodes de prévention et de lutte, etc.)
Outil d'aide à l'identification des ravageurs des semis en grandes cultures
VFF QC (http://www.vffqc.cerom.qc.ca/, outil d’aide à la décision permettant d’identifier les champs à risque d’abriter des populations importantes de vers fil-de-fer)
Logiciel d’évaluation de la qualité de semis du maïs (billet de blogue)
 
Commentaires (0)
Me connecter

Organisation : Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec
Collaborateur(s) : Geneviève Labrie, Julie Breault, Stéphanie Mathieu et le groupe de travail du RAP Grandes cultures sur les ravageurs des semis
Date de publication : 16 mai 2017
Infolettre Grandes cultures

M'abonner à l'infolettre

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.