Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
1056 documents disponibles

Nouveau

25 février 2021
Étude de cas sur la punaise marbrée présentée en lien avec les changements climatique, disponible sur le portail https://donneesclimatiques.ca/. Le développement des insectes est généralement lié à la température. Par conséquent, les changements climatiques pourront accentuer les dommages aux cultures causés par certains insectes en influençant la croissance de leurs populations, en permettant à certaines espèces de développer une génération supplémentaire, d’étendre leur aire de répartition ou encore en réduisant leur mortalité hivernale. Lire la suite
IMPACTS ET DÉFIS LIÉS AUX  CHANGEMENTS CLIMATIQUES  POUR LA GESTION DES ENNEMIS  DES GRANDES CULTURES AU QUÉBEC
12 février 2021
Les changements climatiques ont un impact sur l’ensemble des sphères de notre quotidien. L’agriculture est un domaine déjà affecté et le sera encore davantage dans les prochaines années. Les producteurs agricoles et toute la filière devront s’adapter à ces changements importants qui apporteront leur lot de nouveaux ennemis des cultures (insectes et maladies entre autres). Cela aura notamment des impacts sur les prises de décisions en matière de phytoprotection. Certains de ces ennemis sont indigènes au Québec, mais d’autres sont considérés comme des espèces exotiques envahissantes et seront susceptibles de provenir d’autres régions à travers le monde et de s’établir sous nos latitudes. Au cours des dernières années, le CÉROM, en collaboration avec OURANOS, le MAPAQ et Agriculture et Agroalimentaire Canada, a mené plusieurs projets visant à évaluer l’impact des changements climatiques sur les ennemis des grandes cultures. Dans cet article, quelques résultats de ces recherches sont présentés. Lire la suite
09 février 2021
Stratégie de prévention contre la résistance de la chrysomèle des racines du maïs au maïs Bt
08 février 2021
Lors du Webinaire du 27 janvier 2021, le producteur agricole, Jacques Côté de la ferme Bertco inc. et le professeur David Rivest, Ph. D., de l'Université du Québec en Outaouais présentent leur point de vue au sujet de l'impact des arbres dans les champs pour s'adapter aux changements climatiques. Le producteur présente son exploitation agricoles et les pratiques agroforestières qui y sont rattachées, tandis que David Rivest présente les impacts du système agroforestier intercalaire sur les rendements. Lire la suite
29 janvier 2021
Document élaborée pour servir de référence dans le cadre d'un réseau d’essai de seigle d'automne hybride et à pollinisation libre.
18 janvier 2021
Nouvelles homologations Novembre Décembre 2020
18 janvier 2021
Ce document présente une étude portant sur l'impact d'un système agroforestier intercalaire (SAI) et d'une haie brise-vent sur les micro-climats et les rendements de cultures agricoles, mais également des propriétés des communautés microbiennes du sol. Aussi, le cernage des racines, la diminution artificielle de la pluie ont été testés. Lire la suite
03 décembre 2020
La caméline, plante herbacée de la famille des Crucifères, présente un intérêt dans le domaine de l’agroalimentaire par son profil en huile intéressant et son goût caractéristique de noisette et de sésame faisant d’elle un excellent substitut aux huiles importées. Au Québec, elle est présentement cultivée sur un peu plus de 250 ha. Cette fiche synthèse présente les principaux résultats d’un projet, mis en place durant les saisons de croissance 2018 et 2019, visant à évaluer différents herbicides pour le contrôle des mauvaises herbes à feuilles larges dans la culture de la caméline. Deux sites-année, pour un total de quatre sites, ont été mis en place chez un important producteur-transformateur de caméline situé dans la MRC des Jardins-de-Napierville. Ce projet est une initiative du Club Agri-Action de la Montérégie représenté par Carl Bérubé, agronome, et a été coordonné par Marie-Edith Cuerrier, agronome-consultante. Il est à noter que les résultats présentés dans cette fiche ne représentent en aucun cas des recommandations. Les produits évalués à l’intérieur de ce projet ne sont pas homologués en vertu de Santé Canada. Seuls certains produits à base de quizalofop-p-éthyl (pour le contrôle des graminées annuelles) sont homologués pour le moment. Les auteurs se dégagent de toute responsabilité relative au non-respect des étiquettes officielles. Ce projet a été réalisé en vertu du volet 4 du programme Prime-Vert 2013-2018 et il a bénéficié d’une aide financière du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) par l’entremise de la Stratégie phytosanitaire québécoise en agriculture 2011-2021.   Lire la suite
Grandes cultures, Avertissement No 24, 2 décembre 2020
30 novembre 2020
HERBE DU SOUDAN AFFECTÉE PAR LE DESSÈCHEMENT L’IMPORTANCE DU CHOIX DU CULTIVAR Isabelle Fréchette, agr. (CÉROM), Antoine Dionne, phytopathologiste (MAPAQ) et Huguette Martel, agr. (MAPAQ) Quelques champs d’herbe du Soudan affectés par une maladie appelée dessèchement (Exserohilum turcicum) ont été rapportés au Laboratoire d’expertise et de diagnostic en phytoprotection du MAPAQ (LEDP), et ce, dans plusieurs régions du Québec (Centre-du-Québec, Chaudière-Appalaches, Estrie, Laurentides et Montréal-Laval-Lanaudière). Les cas ont été observés de la mi-août à la fin septembre. Des pertes de rendement importantes ont été observées dans certains champs où les dommages étaient bien visibles. Les symptômes de cette maladie apparaissent d’abord sur les feuilles inférieures, puis se propagent au reste du feuillage. De petites taches rougeâtres ou grises apparaissent, puis les symptômes progressent jusqu’à la formation de grandes lésions en forme de cigare avec des marges rougeâtre à violet et ensuite la brûlure de l’extrémité des feuilles se manifeste. Le champignon en cause est le même que celui qui affecte le maïs. Les hybrides de maïs grain et fourrager ont généralement des gènes de résistance efficaces pour contrer la maladie. Tout comme pour le maïs, la meilleure méthode de lutte est d’utiliser un cultivar résistant à la maladie. Informez-vous auprès de votre semencier pour obtenir un cultivar d’herbe du Soudan tolérant au dessèchement. L’infection par ce champignon est causée par la présence de spores venant de débris végétaux ou de cultures infectées. Les spores peuvent être dispersées par les éclaboussures de pluie. La rotation des cultures et le travail du sol peuvent contribuer au contrôle de la maladie, mais de manière limitée, puisque les spores peuvent être transportées sur une distance allant jusqu’à 2 km.   Photo 1 : Symptômes de dessèchement (maladie) sur de l’herbe du Soudan H. Martel (MAPAQ)    Photo 2 : Symptômes de dessèchement (maladie) sur Lire la suite
27 novembre 2020
Nouvelles homologations - Octobre 2020
1 à 10 sur 1056
Infolettre Grandes cultures

M'abonner à l'infolettre

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.