Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
1024 documents disponibles

Mise à jour

06 juillet 2020
Site Web de l'Action mondiale en faveur des services de pollinisation pour une agriculture durable, projet lancé par  l'Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). À travers son Action mondiale, la FAO travaille avec des partenaires variés, notamment des gouvernements, des universités, des instituts de recherche et des experts internationaux, afin de faire avancer les travaux sur les pollinisateurs et la pollinisation et produit différents documents qui visent à faire connaître l'importance de la pollinisation à travers le monde et à recencer l'information relative à ce sujet.    Lire la suite

Nouveau

02 juillet 2020
Virus de la tache nécrotique de l’impatiente (insv)
22 juin 2020
Spécial phytoprotection bio : Ce bulletin d’information présente la liste des produits phytosanitaires à usage agricole homologués au Canada et acceptés par les organismes de certification biologique. Les produits homologués pour usage domestique ne sont pas interdits pour l’utilisation commerciale, mais ils ne sont pas inclus dans cette liste. Lire la suite
Affiche - Pesticides homologués en pépinière ornementale
17 juin 2020
Par ce projet l’IQDHO visait à fournir un outil simple et facile à utiliser, permettant aux producteurs et autres intervenants en pépinière ornementale de faire des choix de traitements phytosanitaires efficaces tout en considérant leurs impacts sur la faune auxiliaire. L’objectif principal du projet était de colliger des données d’efficacité des principaux pesticides utilisés en pépinière ornementale (insecticides, acaricides, fongicides) et de leurs impacts sur la faune auxiliaire. Présentée sous forme d’affiche, l’information permet aux producteurs et autres utilisateurs de faire des choix éclairés sur les produits les plus respectueux des organismes utiles, tout en réduisant le nombre d’applications de pesticides. Les cotes d’efficacité (échelle numérique de 0 à 3, 0=inefficace et 3=très efficace) et les cotes de toxicité (pas ou peu toxique, moyennement toxique et toxicité élevée) ont été déterminées.   Bien qu’il ne s’agisse pas de recommandations agronomiques, cet un outil servira de guide de référence essentiel pour les responsables de la phytoprotection en pépinière ornementale soucieux de la protection de l’environnement. Lire la suite
17 juin 2020
Voic une fiche technique détaillée dédiée à cet impressionnant papillon monarque et à sa légendaire migration Québec-Mexique. Le but de cette fiche est de mieux connaître le monarque, les stress qu’il subit, ainsi que les solutions horticoles pouvant l’aider, incluant des listes de plantes nectarifères. Sa santé et sa survie sont directement liées à la présence de plantes et d’habitats propices à son développement. Mais le temps presse, car si l’on ne fait rien, les experts estiment à 60 % les risques d’extinction de la population migratrice de l’est du papillon d’ici 20 ans, soit celle qui atteint le Québec en juin. Lire la suite
Guide de production en serre - Fines herbes
22 mai 2020
Une mise à jour enrichie et détaillée de 12 herbes culinaires et aromatiques présentes au Québec dont la lavande et la mélisse. Les fines herbes suscitent un engouement croissant, que ce soit sous forme de plantes fraîches ou de produits dérivés (condiments, sauces, herbes salées, etc.). Leur culture en serre offre l'avantage d'allonger la saison de production, de mieux gérer les rendements et d'améliorer la maîtrise de la qualité pour obtenir des plantes aux propriétés, saveurs et arômes particuliers. >>> Feuilleter un extrait   Ce guide de production a été mis à jour et augmenté depuis sa première édition en 2008. Il détaille douze herbes culinaires et aromatiques présentes au Québec, leur mode de culture et de récolte, leurs problèmes phytosanitaires et leur manutention post-récolte. Des techniques de serriculture conventionnelles ou biologiques aux aspects économiques et réglementaires, les producteurs, futurs producteurs et passionnés de fines herbes y trouveront des données essentielles à la planification et à la mise en oeuvre de ce type de culture. --- Aussi disponible en version numérique (PDF). Une initiative du Comité cultures en serre du CRAAQ.   Lire la suite
Cultures maraîchères en serre, Avertissement No 5, 15 mai 2020
15 mai 2020
État de la situation. En raison du climat particulièrement froid et du manque de chauffage, on rapporte des cas isolés de mildiou dans le basilic, une augmentation des cas de Botrytis de tige et de microfendillement (russeting). Ces conditions défavorables à la transpiration causent également l’apparition de désordres comme les points dorés (gold specks) dans la tomate rose et des feuilles en cuillère (ou en béret) dans le concombre. Mildiou du basilic Nos collaborateurs rapportent des cas isolés de mildiou (Peronospora belbahrii) dans le basilic.     Évidemment, une variété sensible et exposée à une température de nuit trop fraîche risque d’être affectée en premier. C’est la raison pour laquelle il faut chauffer davantage pour déshumidifier, particulièrement avant la levée du soleil pour limiter les risques de condensation ou de point de rosée sur les plants. Quelques articles font état de l’efficacité de certains biofongicides pour le mildiou du basilic ou d'autres espèces de mildiou : 1) Efficacy of Organic Fungicides for Vegetable Deseases (Cornell Cooperative Extension, avril 2017); 2) IR4 Project - Hornamental Horticulture Program - Mildew Efficacy Report (Rutgers University, 2010); 3) Évaluation de biofongicides utilisés contre le mildiou du basilic en serre (IQDHO). Pour plus d’information, veuillez vous référer au bulletin d’information Mildiou du basilic en serre. Botrytis (moisissure grise) de tige Même si déshumidifier s’avère plus difficile, il faut permettre à l’air de bien circuler autour des plants et ne pas laisser de moignons de feuilles. L’effeuillage au couteau au ras de la tige est de mise. Encore mieux, on peut appliquer immédiatement un biofongicide en micropulvérisation sur la plaie fraîchement ouverte. Il faut éviter les retards d’effeuillage. S'il y a trop de feuilles dans le bas des plants, cela empêchera l’assèchement des tiges. Il faut dégager en général Lire la suite
07 mai 2020
La pourriture noire des racines, causée par Thielaviopsis basicola, est à l’origine de nombreuses pertes de plantes ornementales produites en serre. Lorsque la maladie est introduite en production, la lutte phytosanitaire peut s’avérer difficile pour les producteurs. Un seul produit est homologué au Canada contre la pourriture noire des racines. Le but du projet consistait à identifier des fongicides à moindre risque, appliqués au sol, permettant de contrôler cette maladie. Ce projet a été réalisé dans le cadre du volet 4 du programme Prime-Vert – Appui au développement et au transfert de connaissances en agroenvironnement avec une aide financière du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation par l’entremise de la Stratégie phytosanitaire québécoise en agriculture 2011-2021. Lire la suite
07 mai 2020
Thrips exotiques occasionnellement rencontrés
Cultures maraîchères en serre, Avertissement No 4, 5 mai 2020
05 mai 2020
État de la situation. Dans le poivron, on observe actuellement une hausse des cas de puceron vert du pêcher. L’usage de plantes réservoirs d’orge ou de blé pourrait vous aider à maintenir les populations d’Aphidius à moindres coûts.     PUCERON VERT DU PÊCHER PUCERON DU TABAC Comme d’habitude, les populations de puceron vert du pêcher (Myzus persicae var. persicae) sont en augmentation à cette période-ci de l’année. Mais on remarque aussi de plus en plus de cas de puceron du tabac (Myzus persicae var. nicotinae), une espèce en tout point semblable au puceron vert du pêcher, bien qu’il semble s’en distinguer par sa coloration rougeâtre dominante et sa tendance à s’agglomérer à l’apex des plants, d’où un contrôle biologique plus difficile qui requiert l'usage de prédateurs plus voraces.   Liette Lambert, agr. (MAPAQ)   Liette Lambert, agr. (MAPAQ) Lutte biologique La lutte biologique est un incontournable dans le poivron, puisque les fleurs, riches en pollen, permettent d’alimenter de nombreux auxiliaires, et ce, même en l’absence de proies.   Aphidius Que ce soit en prévention ou pour repérer les foyers naissants, le parasitoïde Aphidius colemani reste le favori, suivi d’Aphidius matricariae. Vous pouvez les introduire sur une base régulière ou utiliser une technique encore peu populaire au Québec, mais qui a gagné beaucoup d'adeptes ailleurs depuis de nombreuses années, particulièrement dans le poivron : l'usage de plantes réservoirs de céréales, aussi appelées plantes banques ou plantes relais. Celles-ci se chargeront naturellement de vous fournir des Aphidius en tout temps, pourvu que ce soit bien géré. Pour avoir des jeunes plants appréciés des pucerons, il est inutile d'ajouter des plantes réservoirs si vous ne les renouvelez pas de temps en temps.  Plantes réservoirs de céréales  Liette Lambert, agr. (MAPAQ) Les plantes réservoirs d’orge préinoculées de pucerons des céréales Lire la suite
1 à 10 sur 1024
Infolettre Horticulture ornementale - serre

M'abonner à l'infolettre

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.