Ajouté à Mes favoris.

    Chargement en cours

    Introduction aux différents cépages de vigne de raisin de table utilisés au Québec


    Après une longue, mais nécessaire introduction (voir billets précédents) nous ayant permis de planter le décor d’une viticulture québécoise toute jeune et en plein essor , voici enfin venu le moment de parler plus spécifiquement de ce qui nous intéresse en tout premier plan... le raisin!

    Il est grand temps de faire connaissance avec les cépages de raisin de table qui sont à notre disposition au Québec.
     
    Grâce à l'arrivée au Québec des cépages hybrides de raisin de table au début des années 90, nous avons actuellement à notre disposition une très grande diversité de cépages aux caractéristiques très distinctes les unes des autres.
     
    Des cépages donnant du raisin bleu, vert, rouge, blanc, doré, avec ou sans pépins, sucré ou foxé, à peau adhérente ou non adhérente, croquant ou juteux… une richesse et une diversité incroyable s’offrent soudainement à nous, considérant que 30 ans plus tôt il était très difficile de faire pousser la moindre vigne capable de donner un raisin de table moindrement satisfaisant!
     
    Allons de ce pas, faire connaissance avec ces cépages!
    Dans le tableau ci-dessous, nous avons répertorié, les principaux cépages de raisin de table utilisés au Québec en les regroupant par hybrideur.


    Tableau de l'origine des cépages 

    Dessin sans titre (1).jpg

    D’un seul coup d’oeil, on visualise l'incroyable impact qu’a eu le grand hybrideur Américain Elmer Swenson sur la culture du raisin de table au Québec.

    En comparaison avec les autres hybrideurs, ce pionnier de la viticulture en région dite “à climat froid” aura réussi à hybrider une quantité impressionnante de cépages extrêmement rustiques aux qualités exceptionnelles, surclassant ainsi tous les autres hybrideurs de cépages de raisin de table destinés aux régions à climat froid. Ses cépages sont utilisés de manière consistante, année après année par les viticulteurs québécois pour leur fiabilité, leur rusticité, leur résistance aux maladies de la vigne, et leurs qualités gustatives exceptionnelles.
     
    Même si toutes les variétés de vignes qui poussent de nos jours au Québec ne proviennent pas en totalité des travaux d’hybridation d’Elmer Swenson, il n’en reste pas moins qu’il fut, selon nous et jusqu'à aujourd'hui l'hybrideur de cépages de raisins de table pour régions “à climat froid” le plus prolifique de tous les temps.  
     
    Ses hybrides furent parmi les tout premiers à arriver au Québec, y révolutionnant la culture du raisin de table. C’est donc fort naturellement et tout à fait arbitrairement qu’en forme d’hommage à ce grand homme, nous avons choisi de commencer notre présentation des cépages de raisin de table utilisés au Québec par 3 cépages hybridés par M. Swenson.
     
    De manière générale, on classe/regroupe les raisins par couleurs :

    • rouge
    • bleu/noir
    • vert/blanc

    Nous avons donc choisi un cépage représentatif de chacune de ces couleurs :

    • Le Somerset - rouge
    • Le Trollhaugen - bleu
    • Le Brianna - vert

     
    Afin de définir, classer puis catégoriser et pouvoir ainsi comparer les uns avec les autres les différents cépages utilisés en viticulture dans les régions à climat froids, une certaine terminologie est utilisée. Il est nécessaire d’en avoir une relative maîtrise pour pouvoir parfaitement comprendre les différences entre chacun des cépages.

    Nous allons dans notre prochain billet prendre le temps de bien définir chacun de ces termes, afin d’avoir tous les outils en main pour pouvoir se faire une idée très précise des différences entre chacun des cépages dont nous parlerons très prochainement!  Cépages qui nous sont chers et qui sont actuellement en train d’arriver à maturité un peu partout dans les vignobles du Québec, pour le plus grand plaisir de nos papilles gustatives!
     
     
     Photo #1: tous droits réservés Vignes Chez Soi
     
    Remerciements particuliers à Claude Gélineau (professeur en cultures légumières et fruitières à l'Institut de technologie agroalimentaire de La Pocatière. Il travaille sur le raisin de table depuis 2006) pour ses précieuses suggestions (cf: tableau comparaison).

     


     

    Lire le billet précédent 
    Commentaires (0)
    Me connecter

    Date de publication : 20 septembre 2017

    Annonces