Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

L’Atlas agroclimatique et la planification des dates de semis ou de plantation des légumes

Lorsqu’on habite à l’extérieur des principales zones de productions maraîchères, il est souvent difficile de trouver de l’information sur les dates de semis ou de plantation de début de saison les plus appropriées. L’Atlas agroclimatique du Québec (www.agrometeo.org/atlas/), qui contient entre autres des cartes de risques de gel pour l’ensemble de la province, peut vous aider dans une telle situation. Voici comment faire en 3 étapes.

 
Il faut tout d’abord déterminer à quel groupe appartient la culture en ce qui a trait à sa tolérance ou à sa sensibilité au froid. Certains légumes s’adaptent bien au froid et peuvent même supporter les gels alors que d’autres ont besoin de beaucoup de chaleur pour croître et se développer normalement, et sont rapidement tués par le gel. Tel que présenté au tableau 1, on peut grosso modo séparer les espèces légumières en 4 groupes en fonction de leur tolérance au froid.

Tableau 1 : Classification des espèces légumières en fonction de leur tolérance au froid  
Résistantes Semi-résistantes Sensibles Très sensibles
brocoli, chou, chou de Bruxelles, chou cavalier (collard), chou frisé (kale), chou-rave, épinard, gourgane, laitue, mâche, moutarde, navet, oignon, oignon vert, panais, persil, poireau, pois, radis, roquette (arugula), rutabaga artichaut, betterave, bette à carde, carotte, céleri, céleri-rave, chou chinois, chou-fleur, pomme de terre, soya haricot frais, maïs sucré, tomate aubergine, cantaloup, citrouille, concombre, courge, melon d'eau, okra (gombo), patate douce, piment, poivron, zucchini

 
La deuxième étape consiste à déterminer la date du dernier gel printanier de la localité où se  trouve le champ. Cette date servira de référence pour l’étape 3. Voici la procédure :
Image Agri-Réseau





 

Dans la section « Dernier gel printanier », 4 cartes sont disponibles. La carte « Probabilité de 2 années sur 10 » est la plus sécuritaire et est celle qui devrait normalement être utilisée. Selon cette carte, il y a seulement 1 chance sur 5 qu’il y ait un autre gel après la date indiquée. Les cartes « Moyenne » (date moyenne du dernier gel) et « Probabilité d’une année sur 2 » sont à peu près équivalentes. Les producteurs qui sont prêts à tolérer un risque plus élevé peuvent les utiliser. La carte « Probabilité de 8 années sur 10 » ne devrait être utilisée que par les producteurs qui ont prévu des méthodes de protection pour leurs champs comme des bâches flottantes ou des mini-tunnels.


Image Agri-Réseau


 

Un clic sur la carte choisie permet de l’agrandir  pour obtenir le portrait provincial.


Image Agri-Réseau

 


Cependant, pour avoir accès aux données locales, il faut retourner à la fenêtre «  Risques de gel  (0 oC) » et cliquer sur le petit globe terrestre situé sous le titre de la carte. La carte interactive qui apparaît permet ensuite de repérer la date correspondant à la localité, exprimée en nombre de jours selon le calendrier julien (www.calendarlabs.com/view/2018-yearly-julian-calendar/926). Pour pouvoir accéder à la carte interactive, il faudra préalablement avoir installé sur votre ordinateur le logiciel WeatherScope (disponible sur la page d’accueil d’Agrométéo Québec).




 
Il ne reste plus qu’à déterminer la date de semis ou de plantation en utilisant comme référence la date du dernier gel printanier de la localité. On ajoute ou on soustrait un certain nombre de jours selon le groupe de tolérance au froid de la culture, tel que déterminé à l’étape 1. Le tableau 2 indique comment procéder.

Tableau 2 : Détermination de la date des premiers semis ou des premières plantations en fonction de la tolérance au froid de la culture et en référence avec la date du dernier gel printanier (seuil  à  0 oC, probabilité 2 années sur 10)
Tolérance au froid de la culture Calcul de la date de semis ou de plantation
Résistante Date du dernier gel - 14 jours
Semi-résistante Date du dernier gel - 7 jours
Sensible Date du dernier gel + 7 jours
Très sensible Date du dernier gel + 14 jours

Vous obtenez ainsi la date de semis ou de plantation recommandée pour votre culture et votre localité.


 
À quelle date peut-on commencer à semer des betteraves à Lac-Mégantic?
La betterave est semi-résistante au froid et la carte interactive « Probabilité de 2 années sur 10 » indique le 153e jour de l’année pour Lac-Mégantic, ce qui correspond au 2 juin. Étant donné qu’on peut devancer cette date de 7 jours pour une culture semi-résistante, la date recommandée est donc le 26 mai.



Cependant, il est important de noter que les dates indiquées dans l’Atlas agroclimatique correspondent à de grandes superficies. Par conséquent, elles ne peuvent tenir compte des particularités de chaque champ, notamment en ce qui a trait au microclimat. La topographie, l’altitude, le déplacement de l’air et la proximité d’un plan d’eau peuvent modifier les températures à l’échelle locale. Par exemple, l’air froid étant plus lourd que l’air chaud, lors des nuits sans vent, il aura tendance à s’accumuler dans les zones basses des champs, contribuant ainsi à augmenter le risque de gel.

Il faut par ailleurs retenir que les dates calculées au tableau 2 sont valides pour un sol nu ne bénéficiant d’aucun paillis ou protection thermique. Tel que mentionné précédemment, l’installation de bâches ou de mini-tunnels peut permettre de devancer les semis ou les plantations de plusieurs jours. Le paillis de plastique, qui est habituellement réservé aux cultures nécessitant beaucoup de chaleur, n’offre pas de protection contre le gel, mais accélère le réchauffement du sol. Son utilisation peut donc permettre de devancer de quelques jours la plantation au champ pour ces cultures.

Bien entendu, quand arrive le moment de semer ou de planter, on doit aussi tenir compte du contexte particulier de la saison (printemps plus chaud ou plus froid que la normale, périodes pluvieuses, etc.) et ajuster les opérations en conséquence.  À cette étape, la consultation des prévisions météo peut aussi s’avérer très utile pour évaluer les risques (gel, temps froid, pluie, etc.).

Références
Les zones climatiques et les dates de semis des cultures légumières de l'Ontario : http://www.omafra.gov.on.ca/french/crops/facts/climzoneveg.htm
Répertoire des dates pour l’application du Programme d’assurance récolte ANNÉE-RÉCOLTE 2018 : https://www.fadq.qc.ca/fileadmin/fr/assurance-recolte/repertoire-dates-importantes.pdf
Lecture complémentaire utile
L’endurcissement des transplants de légumes : https://www.agrireseau.net/legumeschamp/documents/endurcissement.PDF

Mise en garde
Agriculture et Agroalimentaire Canada, Agrométéo Québec et le MAPAQ ne peuvent être tenus responsables de tout dommage de quelque nature que ce soit, notamment la perte de rendement agricole, la perte de qualité ou tout autre dommage ou perte financière résultant de l’utilisation ou de l’impossibilité d’utiliser ces cartes. 

Auteurs :
Image Agri-Réseau

 

Mario Leblanc, Direction régionale de la Montérégie-Ouest, MAPAQ, Sainte-Martine

Image Agri-Réseau

 

René Audet, Direction des sciences et de la technologie, Agriculture et Agroalimentaire Canada, Québec




 
Commentaires (0)
Me connecter

Organisation : MAPAQ et Agriculture et Agroalimentaire Canada
Collaborateur(s) : René Audet, Agriculture et Agroalimentaire Canada
Date de publication : 25 mars 2019

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.