Chargement en cours

    Hybrides sorgho-soudan utilisés comme fourrage

     Télécharger le document original
    Les hybrides sorgho-Soudan, qui sont en fait des hybrides entre le sorgho fourrager proprement dit et le sorgho herbacé (aussi appelé « herbe du Soudan ») peuvent procurer une source de matière sèche de dépannage à offrir au bétail. Il s’agit de graminées de saison chaude, contrairement à la plupart de nos espèces fourragères, qui sont des graminées de saison froide. Les hybrides sorgho-Soudan sont souvent utilisés en Ontario. Étant donné que l’hybride peut retenir davantage de l’un ou l’autre parent, il est important de bien indiquer au semencier ce qu’on attend de la culture. Les sorghos sont reconnus pour être résistants à la sécheresse. Si on les compare au maïs, ils ont une meilleure capacité de rétention d’eau du fait qu’ils ont deux fois plus de racines secondaires par unité de racine primaire et deux fois moins de surface foliaire par où l’eau s’évapore. Leurs besoins en eau sont les mêmes que ceux du maïs, mais ils ont la capacité d’entrer en dormance pendant les longues périodes de sécheresse. Leur croissance reprend avec le retour des pluies.
    Organisation : Ministère de l'Agriculture de l'Ontario
    Auteur(s) : Beth Wheeler - spécialiste de la nutrition des bovins laitiers/MAAO; Joan McKinlay - spécialiste des sols et des cultures/MAAO
    Date de publication : 12 septembre 2005
    Annonces