Chargement en cours

    Favoriser une bonne relation éleveur-troupeau

    Deux priorités pour l’éleveur : connaître l’organisation sociale de son troupeau et rester calme en toute circonstance. S’il veut se faire respecter, l’éleveur doit rester en haut de la hiérarchie. Un groupe de bovins est lui-même très hiérarchisé. Bien connaître quels sont les animaux meneurs au sein d’un troupeau est primordial. Dans un élevage d’une trentaine de vaches, il y a toujours deux ou trois meneuses. Ces dernières ne sont pas forcément les vaches dominantes (celles qui empêchent les plus faibles de boire), mais plutôt celles à qui le groupe obéit. Ce sont bien souvent celles-là qui se lèvent lorsqu’on approche du troupeau ou quand on ouvre la barrière.
    Ouvrir le document
    Organisation : Bovins du Québec, avril-mai 2003
    Auteur(s) : Émeline Bignon
    Date de publication : 26 janvier 2005
    Annonces