Chargement en cours

    Écornage: À bas les cornes!

     Télécharger le document original
    Les animaux sans cornes s'infligent moins de blessures lors des manipulations à la ferme (ex. : passage dans la cage de contention, accès aux mangeoires), lors du transport et dans les parcs d'engraissement. Sans cornes, les veaux et bouvillons risquent moins de se blesser entre eux, d'abîmer leur chair et de s'infecter par le biais d'une corne brisée. Une corne brisée est un attrait tout particulièrement alléchant pour les mouches et une porte d'entrée par excellence pour les bactéries.

    Organisation : Bovins du Québec, octobre-novembre 2003
    Auteur(s) : Bovins du Québec
    Date de publication : 15 mars 2005

    Annonces