Chargement en cours

    La production de viande bovine à partir de femelles de réforme

     Télécharger le document original
    Dans l'Union Européenne, la moitié des gros bovins abattus sont des femelles, dont 60 % de vaches adultes et 40 % de génisses, essentiellement de races laitières. Les causes qui conduisent ces animaux à la réforme sont multiples et varient fortement d'un pays à l'autre et même d'un troupeau à l'autre. Leur engraissement est de ce fait nettement plus difficile et aléatoire que celui des jeunes taurillons, eu égard à l'hétérogénéité de leurs caractéristiques lors de la réforme. Parmi celles-ci, on peut citer : l'âge, la race et le format, l'état sanitaire, l'état physiologique, l'état corporel. Les modalités de finition (au pâturage ou à l'auge) et d'alimentation sont également des sources de variations importantes. Cet article propose de passer en revue les principaux facteurs pouvant influer sur la finition des femelles de réforme.
    Organisation : INRA Productions Animales
    Auteur(s) : J.-F. CABARAUX, I. DUFRASNE, M. ROUX, L. ISTASSE, J.-L. HORNICK
    Date de publication : 12 janvier 2006
    Annonces