Chargement en cours

    La récupération des animaux morts

    Le dossier de la récupération des animaux morts occasionne de bien mauvaises surprises car en plus de la mortalité, les producteurs doivent maintenant en assumer la facture. Le ban des protéines animales issues des ruminants et les odeurs dégagées lors du recyclage des animaux morts en sont les principales causes. Depuis l’annonce de la tarification, les réunions se sont multipliées entre les intervenants concernés sans toutefois trouver de solutions concrètes à cette problématique.
    Ouvrir le document
    Organisation : Bovins du Québec, août-septembre 2002
    Auteur(s) : Anne-Marie Christen
    Date de publication : 05 novembre 2004
    Annonces