Chargement en cours

    L’anthrax, aussi appelée fièvre charbonneuse

     Télécharger le document original
    Depuis quelque temps, il ne se passe pas une journée sans que les médias ne rapportent des faits sur l’évolution de cas d’anthrax et sur la psychose suscitée par cette maladie. L’anthrax, aussi appelée fièvre charbonneuse, fait partie de la liste des maladies animales déclarables en vertu de la Loi sur la santé des animaux de l’Agence canadienne   inspection des aliments (ACIA). À cet égard, elle fait l’objet de mesures de contrôle spécifiques dans le but d’en limiter l’expansion. L’anthrax fait aussi partie de la liste B de l’Office international des épizooties (OIE). Il s’agit en effet d’une maladie animale transmissible considérée comme importante du point de vue socioéconomique et sanitaire. Compte tenu qu’il s’agit d’une zoonose grave, les préoccupations en matière de santé publique imposent une vigilance accrue au regard de son apparition sur le territoire québécois. De plus, ses effets sur le commerce international des animaux et des produits d’origine animale ne sont pas négligeables.
    Organisation : Raizo
    Auteur(s) : Raizo
    Date de publication : 24 février 2004
    Annonces